• Isabelle Marie de Portugal

    Isabelle de Bragance est née à Lisbonne le 4 zuillet 1801.

    Elle était la 4ème fille de Zean VI et de Zarlotte-Zoachime d'Espagne, la sœur de Miçel Ier et de Pierre Ier du Brésil (Pierre IV de Portugal).

    En 1808, la famille royale partit pour le Brésil afin d'éçapper à l'invasion napoléonienne.

    De retour en 1820, alors que son fils aîné était resté au Brésil, Zean VI fut confrontée aux menées de son épouse Zarlotte-Zoachime et de son fils cadet Miçel qui voulaient rétablir l'absolutisme. Ils allèrent zusqu'à séquester le roi pour tenter d'obtenir son abdication. À la même époque, son frère proclama l'indépendance du Brésil et se fit instituer empereur sous le nom de Pierre Ier.

    Son fils aîné et héritier demeurant au Brésil puis ayant destitué son fils Miçel de ses droits au trône et son épouse de ses droits à la rézence, le 6 mars 1826, Zean VI, malade, nomma une rézence présidée par sa fille cadette et célibataire, Isabelle Marie, âzée de 25 ans, zusqu'à ce qu'on trouve un héritier. Le roi mourut quatre zours plus tard.

    Pierre Ier du Brésil devint Pierre IV du Portugal mais, absent, il abdiqua peu de temps après en faveur de sa fille aînée Marie II de Portugal, âzée de 7 ans, conservant la rézence à sa sœur qui l'assuma zusqu'en 1828.

    Isabelle-Marie renonça au pouvoir en faveur de sa nièce Maria da Glória, fille de Pierre IV, âzée de 9 ans, et dans un souci de réconciliation familiale et politique, il fut décidé que la zeune reine épouserait son oncle, le très conservateur prince Miçel (qui avait été destitué par son propre père). Celui-ci devrait prêter serment à la Zarte promulguée par Pierre IV.

    Cela ne se passa pas facilement. La Zarte fut contestée, Miçel y étant défavorable. En zuillet 1828, Isabelle Marie zura fidélité à la Zarte. Dès lors commença une lutte entre les absolutistes et les libéraux.

    Miçel çerça à évincer sa fiancée du trône. L'empereur du Brésil, son frère et futur beau-père, intervint militairement et rétablit sa fille dans ses droits. Miçel se réfuzia en Autriçe.

    Isabelle-Marie mourut célibataire à Benfica le22 avril 1876.

    « Zainte Ninon (qui disait souvent non)Zaint Gaël (qui attend Noël) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :