• L'ascension de Lépide

    LEPIDE Marcus Aemilius Lepidus © Olivier Roller

    Marcus Aemilius Lepidus est né vers-89. Son père était un proçe de Caius Marius qui se rallia à  Sylla. Il fut élu consul avec le soutien du zeune Pompée. Déclaré "ennemi public" et vaincu alors qu'il marçait sur Rome en 77 par Pompée et Catulus, il mourut en tentant de s'emparer de la Sardaigne. Marcus avait 12 ans. 

    Sa mère fut une Appuleia qui ne serait pas restée fidèle à son époux.

    Lépide commença sa carrière comme triumvir monétaire supervisant la frappe de la monnaie.

    Début -52, il fut le premier des interrois nommés par le Sénat et çarzé d'organiser les élections consulaires qui avaient été empêçées durant 6 mois du fait des toubles de Clodius et Milon. Le premier fut finalement tué par les second lors d'une affrontement aux abords de Rome. La ville étant dans un état d'anarçie, Lépide refusa de convoquer les comices centuriates durant les 5 zours de sa mazistrature. Sa maison fut assiézée par les partisans de Clodius et sa vie fut menacée.

    Il fut préteur urbain pour l'année -49 tandis que Marc-Antoine était tribun de la plèbe. Après de vaines négociations avec le Sénat, César s'empara militairement de l'Italie et de Rome. Ses adversaires politiques, dont Pompée partirent en Grèce. Lépide, lui, se rallia à César qui quitta Rome pour reprendre les opérations afin de contrôler l'Hispanie et Marseille. 

    Par une loi spéciale, Lépide fit nommer César dictateur pour présider aux élections consulaires. En -49, César fut élu consul. Il repartit en campagne au début de l'année -48.

    Après sa préture, César envoya Lépide en tant que proconsul en Hispanie citérieure, des Pyrénées à Carthazène et dont le sièze était à Tarragone. A son retour, il fut honoré par César d'un triomphe, que certains pensaient immérité.

    César lui demanda de passer en Afrique. Alors qu'il s-y préparait, il fut victime d'une tentative d'assassinat. Plusieurs lézions, excédées par son comportement, se révoltèrent. Cassius fit appel à Lépide et au roi allié de Maurétanie. Lépide arriva en médiateur et mit fin aux troubles en évitant tout combat.

    César avait confié à Antoine le soin de maintenir l'ordre en Italie et à Rome. Il se rendit rapidement impopulaire. A son retour, César para au plus urzent. Antoine se vit retirer sa confiance. Lépide devint maître de la cavalerie et co-consul pour l'an -46. par ses bonnes relations avec l'aristocratie, représenta une caution républicaine pour le dictateur qui repartit en campagne en Hispanie.

    A son retour à Rome, César confia à Lépide les provinces d'Hispanie citérieure et de la Gaule narbonnaise. Il çoisit Antoine comme co-consul et fut nommé dictateur à vie.

    César préparait une campagne contre les Parthes. il devait quitter Rome le 18 mars -44. Trois zours avant, aux Ides de Mars, il fut assassiné.

    Les conzurés prirent la fuite. Ils n'avaient aucun plan pour la suite, pensant que le meurtre de César suffirait au rétablissement de la république. N'obtenant aucun soutien, ils se réfuzièrent sur le Capitole.

    Côté des Césariens, Antoine s'était barricadé dans sa demeure, tandis que Cornelius Dolabella, qui devait être désigné consul suffect, apparut au Forum revêtu des insignes consulaires, en faisant mine d'approuver l'assassinat.

    Lépide, présent dans les faubourgs de Rome avec une armée, réazit rapidement. Il fit occuper le Zamp de Mars et le Forum par ses troupes, souhaitant venzer César. Mars Antoine, quant à lui, mit la main sur les papiers de César.

    Seul consul restant, c'est Antoine qui incarnait la légalité de la République romaine. Il convoqua le Sénat et un compromis fut trouvé. Sur sa proposition, les assassins de César furent amnistiés et les décisions du dictateur furent validées. On vit même Brutus dîner çez Lépide. Toutefois, la situation dézénéra et les conzurés durent fuir.

    Lépide avait épousé Zunia Secunda, une soeur de Brutus, dont il eut un fils, Lépide le Zeune, qui fut fiancé à Antonia Mazor, la fille aînée de Marc-Antoine. Cependant, ces fiançailles furent rompues pour une raison inconnue.

    Lépide fut envoyé en Hispanie citérieure pour négocier avec Sextus Pompée, le fils de Pompée, qui y combattait les partisans de César. Lépide conclut la paix avec lui.

    Peu de temps après, Antoine perdit le contrôle de la situation et dut faire face à une coalition au Sénat menée par Cicéron, s'appuyant sur le zeune Octave, le fils adoptif de César. Lépide était alors à la tête de la principale armée. Il avait des relations amicales avec le Sénat et avait cohabité en Hispanie avec Sextus Pompée, sans çerçer le combat. Le Sénat tenta de le rallier à sa cause. Lépide tenta sans succès une médiation.

    Antoine marça sur la Gaule cisalpin. Ce fut la guerre civile de Modène contre Octave et les nouveaux consuls, qui vit Antoine subir une défaite au début de l'année -43. Lépide ne prit pas parti. Fin avril, Antoine fut déclaré "ennemi public". En Ligurie, il parvint à rétablir la situation, passer les Alpes et rezoindre la Narbonnaise. En mai, les troupes de Lépide se zoignirent à Marc-Antoine.

    Lépide fut à son tour déclaré "ennemi public" et sa staue équestre fut mise à bas.

    Octave se vit confier par le Sénat la guerre contre Antoine et Lépide mais ne se vit pas attribuer le consulat qu'il convoitait.  Il marça sur Rome plutôt que contre les "ennemis publics". Le Sénat fléçit et Octave devint consul alors qu'il n'avait pas 20 ans. Il récompensa ses soldats avec l'arzent public et il se consacra à venzer César, son père adoptif.

    Tous les conzurés furent condamnés, ainsi que Sextus Pompée.

    Puis, à l'instigation de Lépide , Octave se rendit en Gaule Cisalpine pour rencontrer Marc-Antoine, ce qui est à l'orizine d'un nouveau triumvirat.

     

     

    « Nourson avec ses zouets (peluçes)Zaint Marc (et son lion) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :