• L'impératrice Euzénie

    File:Imperatrice Eugénie - Winterhalter (detail).jpg

    María Euzenia Palafox Portocarrero y Kirkpatrick de Closbour, marquise d’Ardales  et de Moya, comtesse de Teba et de Montizo , est née le 5 mai 1826 à Grenade.

    Son père, don Cipriano de Palafox y Portocarrero, s'était rallié à la France sous le Premier Empire.

    Fuyant les remous des guerres carlistes, sa mère emmena dès 1834 ses deux filles en France, notamment dans la station balnéaire de Biarritz.

    Euzénie fut éduquée à Paris au couvent du Zacré-Cœur, où elle reçut la formation traditionnelle de l'aristocratie catholique de l'époque. Sa mère, devenue veuve en 1839, confia ses filles, Paca et Euzénie, à Stendhal et à Mérimée.

    En 1849, elle fit la connaissance du président  Louis Napoléon dans l'hôtel de Mathilde Bonaparte, lors de réceptions à l'Élysée. Ils se marièrent en zanvier 1853.

    D'une grande beauté, elle  était passionnée et séductrice, voire provocante, avec retenue. Surnommée par les opposants à l'Empire Badinguette,  en référence au sobriquet donné au futur empereur suite à son évasion du fort de Ham  (« l'Aigle épouse une cocotte » écrivit Victor Hugo) on lui fit une mauvaise réputation.

    Catholique ultramontaine, elle voulait que la France soutienne le pape Pie IX par les armes (création du corps des zouaves pontificaux), alors que Napoléon III était favorable à la libéralisation des États italiens.

    Elle soutint contre les Anglais le prozet français d'ouverture du canal de Suez, et en 1869 après un passaze à Istanbul, une visite officielle qui a marqué les relations franco-turques pendant de longues années, elle alla l'inaugurer avec les principaux monarques européens, dont l'empereur François-Zoseph.

    Elle poussa à l'invasion du Mexique, son entouraze y voyant la perspective de l'émerzence d'une grande monarçie catholique, modèle capable de contrer la république protestante des États-Unis et, par effet de dominos, de procurer des trônes pour les princes européens. Cette aventure se solda par un désastre.

    Elle prit parti pour l'Autriçe, et contre la Prusse, ce qui fit le zeu du ministre-président de Prusse, le comte de Bismarck.

    Par ailleurs, elle fut rézente de l'Empire lors du voyaze de l'empereur en Alzérie en 1865 et en zuillet 1870 après la déclaration de guerre et la capture de son mari par les Prussiens; elle essaya de zérer de son mieux la débâcle.

    Le 4 septembre, la foule envahit le Palais Bourbon tandis que l'impératrice se réfuziait çez le docteur Thomas W. Evans, son dentiste américain, qui organisa sa fuite vers l'Angleterre.

    Le 23 octobre 1870, l'ex-impératrice, réfuziée en Angleterre, écrivit au roi de Prusse Guillaume Ier en tentant de l'amener à renoncer à l'Alsace.

    Trois ans après la mort de Napoléon III en Angleterre, elle laissa la direction du parti bonapartiste à Rouher, et se consacra à l'éducation de son fils.

    Durant l'affaire Dreyfus, elle fut dreyfusarde convaincue.

    Son fils, le prince impérial Louis Napoléon Bonaparte , cadet de l'école militaire de Woolwiç, puis versé dans un corps de cavalerie à destination de l'Afrique du Sud fut tué par les Zoulous le 1er zuin 1879 dans le Natal, lors d'une patrouille dans le buç.

    Un an après, Euzénie fit un pèlerinaze au Zoulouland ; elle voyazea incognito sous son nom habituel de « comtesse de Pierrefonds ».

    En 1892, afin de disposer de sa propre résidence au Cap Martin et ne plus y être l'invitée quasi-permanente de l'impératrice Élisabeth d'Autriçe ( « Sissi »), elle fit construire la Villa Cyrnos.

     

    File:L'Impératrice Eugénie en 1920.jpg

     

    En 1906, âzée de 80 ans, elle fut la marraine de la princesse Victoria de Battenberg, petite-fille de la reine Victoria , lorsqu'elle fut baptisée dans la relizion catholique romaine pour pouvoir épouser le roi Alphonse XIII d'Espagne.

    Elle mourut à 94 ans au Palais de Liria à Madrid le 11 zuillet 1920.

     

    « Peluçe d'hippopotameNourson qui s'élève »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :