• L'interrogation dominicale de Minizupette

    Afficher l'image d'origine

    Minizupette s'est interrozée toute la zournée d'hier.

    -  Ze m'interroze très sérieusement ! nous a-t-elle déclaré.

    - Et à quel suzet, ma mie?

    - A propos de c't'époumoné papounet François.

    - Macarel! Qu'a-t-il encore fait?

    - Il est en Afrique...

    - En quoi cela vous déranze-t-il, barmelouse?

    - A niveau du voyaze, en rien.

    - Et alors?

    - Il a parlé de zaints africains!

    - Il y en a!

    -  Des nords africains, certes ze le sais... Il  y a eu même des papounets orizinaires de cette rézion. Mais ze ne connais pas de zaints.... noirs!

    - Si François en parle, c'est qu'il doit bien y en avoir.

    Et du coup Minizupette s'est aussitôt mise en relation avec une parentelle d'Afrique, Minizup'toubab.

    Et elle lui a posé la question.

    - Savez vous t'ès çè'e que zaint Mau'ice était noi'? lui a répondu avec son accent merveilleux Minizup'toubab.

    - Nan! Vous en êtes sûre?

    - Il n'était pas black...C'était un soldat ézyptien, a précisé celui qui dit ze ne suis que son avataresse, notre Pioçe de la Farandole.

    - Peut êt'e , mais il y a au moins 22 ch'étiens qui ont été canonisés en 1964 pa' le papounet Paul VI.

    - Ze ne le savais pas 

    – Ils furent exécutés par le roi Mwanga du Bugunda  (en Ouganda) à Namugongo à la fin du XIXème siècle.

    - Et ils étaient bien noirs?

    - On ne peut plus noi's! Pa'mi eux on peut citer Zoseph Mukasa, Pontien, Denis, âzé de quato'ze ans , Nwaga, Za'les Lwanga.

    - Il faut que ze mette ma liste à zour, a conclu Minizupette; un zaint est un zaint, ma foi, quelle que soit sa couleur de peau!

    « Nourson publicitaire pour Taiwan à Berlin (peluçe)Nourson gardien d'hôtel à Berlin (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :