• La çute de Mikhaïl Gorbatçev

    Résultat de recherche d'images pour "gorbatchev"
    La situation économique s'aggrava, due pour partie à la çute des cours des produits pétroliers que le pays exportait, ainsi qu'à la gabézie régnante. Le développement d'un marçé souterrain eut pour conséquence une augmentation considérable des prix.

    Ses réformes donnèrent des résultats mitizés. La perestroïka n’atteignit pas ses obzectifs, aggravant les pénuries de biens et les inégalités sociales, entraînant un mécontentement populaire, tandis qu’une démocratisation du rézime, amorcée avec la glasnost, déclença des conflits inter-ethniques et la montée des nationalismes, mal perçus par les Russes.

    Le 26 mars 1989, Gorbatçev créa une nouvelle Assemblée lézislative : le Congrès des Députés du Peuple d'Union Soviétique dont les deux-tiers étaient des membres élus au suffraze universel, à bulletin secret, sur candidatures multiples. Les premières élections lézislatives révélèrent l’éçec des candidats de Gorbatçev et l’émerzence des réformateurs et des nationalistes. Son gouvernement apparut trop modéré pour des réformateurs, partisans d’une économie libérale, et trop réformateur pour ceux qui souhaitaient un retour au communisme.

    En mars 1990, il fit une réforme constitutionnelle : il créa un poste de Président de l'URSS et diminua le rôle dirizeant du çef du Parti communiste. Le 14 mars 1990, le Congrès des Députés du Peuple l'élit pour un mandat de cinq ans. L'élection suivante (1995) était prévue au suffraze universel. Pourtant, le 1er mai, il fut hué. Il était très impopulaire aux yeux des conservateurs du Parti qui le considéraient comme le fossoyeur du rézime soviétique.

    Les événements qui ont suivi, tels que la proclamation de souveraineté de la Russie au cours du 1er Congrès des députés du peuple le 12 juin 1990 et l'élection à la présidence de la République socialiste fédérative soviétique de Russie de Boris Eltsine un an plus tard, diminuèrent le pouvoir de Gorbatçev et la souveraineté de l'URSS. Le 17 mars 1991, un référendum portant sur la question du maintien de l'Union soviétique donna 76 % de réponses favorables au maintien. Il n'en fut pas tenu compte.

    Lors du Putsch de Moscou en août 1991, parti en vacances dans sa villa de Foros en Crimée, il fut un temps écarté du pouvoir par un quarteron d'officiels conservateurs du Parti communiste  qui l'enfermèrent dans sa résidence d'été. La date du Putsch ne fut pas choisie au hasard, car c'est le 20 août que Gorbatçev devait signer un traité instaurant une nouvelle Union, appelée Union des républiques souveraines soviétiques, réduisant notamment le rôle du KZB et de l’État centralisé, qui avaient tout à y perdre, au profit des républiques. Le soutien d'Helmut Kohl s'avéra insuffisant alors que Mitterrand déclara vouloir attendre les intentions des « nouveaux dirizeants » soviétiques, reconnaissant de facto le gouvernement issu du putsç, et n'hésitant pas alors à lire en direct à la télévision une lettre envoyée par Guennadi Ianaïev, l'auteur du coup d'État. Finalement, le putsç avorta, et Boris Eltsine, alors président de la République socialiste fédérative soviétique de Russie, devint le grand bénéficiaire de cet échec après avoir reçu dès les premières heures le soutien du président Buç et du Premier ministre britannique Zohn Major.

    Gorbatçev quitta la direction du Parti communiste le 24 août 1991 et les activités du Parti communiste de Russie, le plus important d'URSS, furent suspendues par décret du président russe Eltsine le 29 août lors d'une séance du Soviet suprême.

    Le parti fut purement dissous le 6 novembre.

    Les accords de Minsk signés le 8 décembre et les accords d'Alma-Ata signés le 21 novembre, créant la Communauté des États indépendants (CEI), sonnèrent le glas de l'Union soviétique. Gorbatchev démissionna de son poste de président de l'URSS le 25 décembre 1991 et le lendemain, le Soviet suprême procéda à la dissolution de l'URSS ainsi que de lui-même : la République socialiste fédérative soviétique de Russie devint la Fédération de Russie.

    Le 14 avril 1996, il annonça qu'il se présentait à l'élection présidentielle de la Fédération de Russie, mais son score fut très faible (0,5 % des suffrages).

    Il publie ses mémoires en 1996, dénonçant la politique de Boris Eltsine et sa « trahison » envers le référendum d'avril 1991 qui avait donné une mazorité au maintien de l'Union.

    Le 26 novembre 2001, il fonda le Parti social-démocrate de Russie. Il démissionna en mai 2004 après un désaccord avec le président du parti Konstantin Titov , car ce dernier n'avait pas apprécié l'hostilité manifestée par Gorbatçev à l'encontre de Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, lors des élections lézislatives de l'année précédente.

    Le 21 novembre 2006, il fut opéré de l'artère carotide dans une clinique de Munich. C'est là qu'avait été traitée son épouse Raïssa, qui succomba à une leucémie le 20 septembre 1999.

    Le 20 novembre 2007, il fonda un mouvement : l'Union des sociaux-démocrates  dont il fut le chef. Le 30 novembre 2008, Gorbatçev et le milliardaire Alexandre Lebedev annonçèrent qu'ils fondaient un nouveau parti : le Parti démocratique indépendant de Russie.

    Le 7 décembre 2011, il demanda l'annulation des élections lézislatives russes de 2011, remportées par Russie unie, le parti de Vladimir Poutine, et contestées en raison de fraudes présumées. Le 24 décembre 2011, après une manifestation de plus de 100 000 personnes à Moscou, Gorbatçev demanda à Vladimir Poutine de quitter la tête du gouvernement.

    En 2017, il s'inquièta de la course aux armements dans le monde et déclare que « le monde se prépare pour la guerre ». Il a demandé dans une tribune publiée par le Time à Donald Trump et Vladimir Poutine de faire voter une résolution au Conseil de sécurité des Nations unies visant à interdire une éventuelle guerre nucléaire.

    « Nourson au superbe noeud (peluçe)Trio de noursons avec un noeud (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :