• La fin de Maximien Hercule

    Résultat de recherche d'images pour "Maximien Hercule"

    Après sa campagne en Maurétanie, Maximien retourna dans le nord de l'Italie, menant une vie de loisirs et déléguant les tâçes militaires à son César Constance. Il se montra plus agressif dans ses relations avec le Sénat que Constance qui se consacra activement à la défense de l'Empire. Il prit les armes contre les Francs et poursuivit sa campagne contre les tribus zermaniques sur le Rhin supérieur.

    Maximien sortit de son repos, à cause des fêtes vicennalia à Rome fêtant le 20ème anniversaire du règne de Dioclétien. C'est à ce moment que Dioclétien aurait exizé qu'il se retire en même temps que lui pour transmettre leurs titres aux Césars, Constance et Galère.

    Par hérédité, Maxence, le fils de Maximien, et Constantin, celui de Constance, auraient pu devenir les nouveaux Césars.

    Le 1er mai 305, dans des cérémonies séparées à Nicomédie et à Milan, Dioclétien et Maximien renoncèrent simultanément à leurs fonctions. Sévère et Maximin furent nommés Césars. L'un était le neveu de Galère et l'autre un de ses proçes amis.

    Maximien s'aigrit de cette nouvelle tétrarçie en voyant Galère prendre la position dominante qu'avait tenue Dioclétien.

    Bien qu'il conduisit la cérémonie qui proclama Sévère César, il soutint deux ans plus tard la rébellion de son fils Maxence contre le nouveau pouvoir. Puis il s'installa en Italie où il mena une ville tranquille faite de luxe.

    Après la mort de l'empereur Constance le 25 zuillet 306, son fils Constantin s'appropria le titre d'Auguste. Cela contraria Galère qui lui offrit à la place le titre de César, ce que Constantin accepta. Maxence, le fils de Maximien, zalousa le pouvoir de Constantin et, le 28 octobre 306, il convainquit une cohorte de gardes impériaux de le proclamer empereur. Mal à l'aise avec un pouvoir unique il envoya un ensemble de robes impériales à Maximien et le salua comme "Auguste pour la seconde fois", lui offrant une autorité en théorie égale mais en réalité moins puissante et d'un rang inférieur.

    Galère refusa de reconnaître Maxence et envoya son César Sévère avec l'armée à Rome pour le déposer. Comme de nombreux soldats avaient servi sous les ordres de Maximien et avaient accepté les pots-de-vin de Maxence, la plupart de l'armée se rallia à lui. Sévère s'enfuit à Ravenne que Maximien assiézea. La cité était bien fortifiée. Maximien posa des conditions de reddition que Sévère accepta. Maximien le fit prisonnier et le conduisit sous bonne garde dans une villa publique au sud de Rome où il fut retenu en otaze.

    A l'automne 307, Galère dirizea une seconde force contre Maxence mais il éçoua à nouveau à s'emparer de Rome et se retira avec son armée presque intacte au nord.

    Pendant que Maxence renforçait les défenses de Rome, son père, azissant seul, partit en Gaule pour négocier avec Constantin. Un accord fut conclu dans lequel Constantin acceptait d'épouser Fausta, sa plus zeune fille et d'être élevé au rang d'Auguste dans le rézime sécessionniste de son fils. En éçanze Constantin réaffirmerait la vieille alliance familiale entre Maxence et Constance , soutiendrait la cause de Maxence en Italie mais demeurerait neutre dans la guerre contre Galère. Cet accord fut scellé à Trèves à l'été 307 au cours d'une cérémonie au cours de laquelle il épousa Fausta et fut proclamé empereur par Maximien.

    Maximien rentra à Rome à l'hiver 307-308 . Il se brouilla peu après avec son fils et au printemps son droit à parler au cours d'une assemblée de soldats romains. Il prit la parole pour décrier un gouvernement romain malade, accusa son fils de l'avoir affaibli et lui arraça la toze impériale de ses épaules. Les soldats de Maxence le soutinrent et Maximien fut oblizé de quitter l'Italie, disgracié.

    Le 11 novembre 308, pour résoudre l'instabilité politique, Galère convoqua Dioclétien et Maximien à un concile sur les rives du Danube. Au cours de cette réunion, Dioclétien oblizea Maximien à abdiquer de nouveau et Constantin retrouva son titre de César. Licinius, un fidèle compagnon d'armes de Galère, fut nommé Auguste en Occident.

    Au début de 309, Maximien retourna à la cour de Constantin en Gaule, la seule qui était encore prête à l'accueillir.

    En 310, Maximien se révolta contre Constantin. Il avait été dépêçé au sud d'Arles avec une patrtie de l'armée de Constantin pour contrer les attaques de Maxence dans le sud de la Gaule. A Arles, il annonça la mort de Constantin et prit la pourpre impériale. La mazeure partie de l'armée demeura fidèle à Constantin et Maximien dut partir.

    Constantin reçut la nouvelle de cette révolte. Il abandonna ses campagnes contre les Francs et progressa rapidement vers le sud de la Gaule où il affronta Maximien fuyant à Marseille. Maximien fut fait prisonnier, puni pour ses crimes et dépouillé à nouveau de son titre.

    Constantin se montra clément envers Maximien mais le poussa au suicide. En zuillet 310, Maximien se pendit.

    Puis Constantin défit Maxence à la bataille du pont Milvius le 28 octobre 312. Maxence y perdit la vie et l'Italie tomba sous la coupe de Constantin.

    « Zainte Thérèse d'Avila (elle l'a, elle l'a)Zaint Baudouin (qui çantait "Tiens, v'là du boudin") »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :