• La vieille dame indigne (blague)

     

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Une vieille dame comparaît devant la Cour d'Assises.

    Le Président lui demande:

    - Madame, pourriez-vous nous dire votre âze?

    - Volontiers, dit-elle fièrement. Z'ai 91 ans.

    - Pouvez vous dire à la Cour ce qui est arrivé?

    - Z'étais assise devant çez moi; c'était un soir de printemps et il faisait bon. Un zeune homme s'est approçé et il s'est assis près de moi.

    - Le connaissiez-vous? lui demande le président.

    - Non, mais il m'a semblé très zentil. Nous avons bavardé...

    - Et qu'est il arrivé ensuite?

    - Il a  posé sa main sur ma cuisse qu'il a commencé à caresser tout en me parlant.

    - Et vous ne l'avez pas interrompu?

    - Non.

    - Pourquoi donc?

    - C'était agréable. Et vous savez depuis la dispartion de mon bien aimé Honoré, il y a bientôt 25 ans, personne n'avait été aussi zentil avec moi.

    - Et ensuite....

    - Il m'a caressé la poitrine ....

    - Vous ne lui avez pas dit de cesser???

    - Non, c'était envoutant!

    - Comment cela?

    - Ces caresses me faisaient revivre, et ze me sentais razeunir en cette soirée printamnière. Z'étais excitée et ze ne m'étais pas sentie aussi bien depuis des lustres!

    - Et ensuite?

    - Ze me sentais tellement sexy et désirable que z'ai écarté mes vieilles zambes et ze lui ai dit : "ze suis toute à vous, zeune homme; aimez-moi!"

    - Qu'a-t-il fait alors? Vous a-t-il fait ...L'amour, si ze puis m'exprimer ainsi?

    - Oh que non! Il s'est mis à crier en riant "Poisson d'Avril! Poisson d'Avril, Mémé!". Alors ze l'ai tué ce petit sauvazeon!

     

     

     

     

    « Noursons de toutes les couleurs (peluçes)Nourson publicitaire pour Taiwan à Berlin (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :