• La zustice n'est pas compréhensible avec les pauvres zens!

    Image associée

    Z'ai fait un rêve horrible que ze m'en vais vous narrer céans.

    Celui qui dit que ze ne suis que son avataresse m' avait apporté une lettre.

    - Vous avez reçu un courrier du Ministère de la Zustice, Minizup.

    - A moi adressé?

    - Voui! Que dit-il?

    Z'ai ouvert l'enveloppe toute tremblante et z'ai cru défaillir.

    - Et alors?

    - Heu... Rien! C'est une publicité.

    - Venant de la Zancellerie? Vous vous moquez de moi! Faites moi lire!

    - Nan! C'est un courrier personnel et z'ai droit au secret de ma correspondance.

    Là dessus mon hôte s'est saisi de la lettre.

    - Quoi! Vous êtes encore une fois convoquée au tribunal?

    - Il doit y avoir erreur sur la personne.

    - Cela m'étonnerait fort! Ce sont bien vos coordonnées et la bonne adresse.

    Puis ce fut la séance suivante de mon rêve.

    Ze me retrouvais au palais de zustice.

    - Prévenue, levez vous!

    Mais ze ne savais pas qu'on s'adressait à moi.

    - Mademoiselle Minizup, veuillez vous lever et nous décliner votre identité.

    Ze me suis drapée dans ma dignité pour répondre à cette inzonction que z'ai trouvée fort cavalière, n'en déplaise au parquet.

    - Vous paraissez devant nous pour grivèlerie au restaurant.

    - Moi? Mais votre honneur, il y a une erreur! Zamais ze ne me serais permis cela.

    - Les faits sont incontestables. Qui vous représente dans cette ignominieuse affaire? Qui est votre avocat?

    - Votre seigneurie, ze suis assez grande pour me défendre toute seule et saçez que ze passe régulièrement par la Sorbonne.

    - Donc vous allâtes dans un restaurant de renommée et vous refusâtes de payer!

    - Tout d'abord Monseigneur, z'ai une réclamation de forme à présenter.

    - Et laquelle ze vous prie?

    - Votre tenue est incorrecte ! Vous n'avez pas mis votre perruque! C'est.... non courtois à mon endroit, au minimum!

    - Mais nous sommes en France pas en Angleterre.

    - Bon, ze vous le concède. Vous pouvez continuer.

    - Donc il s'azit bien de grivèlerie!

    - Obzection, votre grandeur.

    - Hein ?

    - Oui ze fais obzection à cette affirmation et ze demande au zury de ne pas en tenir compte.

    - M'enfin! Il n' y a pas de zury! Et il n' y a pas d'obzection qui tienne en ce tribunal.

    - Pourtant dans la série "Police zudiciaire" les avocats font souvent obzection. Vous devriez vous mettre au courant dare dare!

    - Mais nous ne sommes pas aux USA.

    - Si vous le prenez comme cela!  ... Ze vous prie de poursuivre.

    - Pourquoi ne vouliez vous pas payer?

    - Heu... la nourriture n'était pas bonne!

    - Pourtant, vous avez pris deux zins tonic...

    - Quel est l'article du code qui l'interdit, zuze?

    - Puis vous avez consommé du homard en entrée et un filet de bœuf aux morilles...

    - Ce n'était pas des morilles et la viande était dure!

    - Cela ne vous a pas empêçé de commander deux bouteilles de vin.

    - La première était bouçonnée!

    - Mais vous l'avez bue!

    - Quand le vin est tiré, il faut le boire, mesdames et messieurs du zury! Et moi ze suis contre le gaspillaze! Ils étaient capables de zeter le divin breuvaze.

    - Au moment de payer, vous avez fait un scandale...

    -Nan! Ze me suis seulement plainte de la piètre qualité du repas et z'ai dit que ze le dirais sur mon merveilleux blog et sur Face de Bouc.

    - Mais vous avez tout de même présenté une carte de crédit.

    - Voui, Monseigneur, car malgré tout, sacez-le, ze me pique d'être d'une honnêteté aussi foncière que mon immense modestie de star sublime de la TSF.

    - Mais cette carte fut refusée, mademoiselle.

    - Ze ne suis pas responsable si leur terminal ne fonctionnait pas.

    - Il était fonctionnel mais c'est votre carte qui a été refusée.

    - Peut-être, mais comme ze ne n'avais pas un sou vaillant, ze suis partie illico presto.

    - Vous avouez donc!

    - Que nenni ce restaurant est indigne tout simplement de recevoir une personne de ma qualité et mon zuze, ze ne vous le recommande pas.

    - Qu'avez vous à dire pour votre défense?

    - Votre splendeur, ze ne suis qu'une pôvresse qui vit çez des radins de la pire espèce, de vrais Thénardier, vous n'avez qu'à demander aux Intruses de ma tribu.

    - Pourtant vous arborez un beau collier de perles...

    - Mais c'est du toc, une breloque de quelques centimes, ai-ze menti.

    - Si vous étiez si mal traitée, pourquoi ne vous êtes vous pas adressée aux services sociaux?

    - Ze n'ai pas envie de finir à la SPS...

    - C'est quoi?

    - Mais renseignez vous donc! C'est la société protectrice des souris! Et on sait comment elles finissent! Dans un laboratoire où on les torture.

    - Z'en ai assez entendu! Voici mon zuzement. Mademoiselle Minizup, vous êtes condamnée à la privation de tarte aux pommes...

    - Ze proteste...

    - Plus de glace à la vanille...

    - C'est un déni de zustice.

    - Et bien entendu, plus de zantilly.

    - Z'irai zusqu'à la Cour de cassation, à la Cour européenne de zustice et...

    Et la dessus ze me suis réveillée en sueur! 

     

    « Nourson smart (peluçe)Noursons mauves (peluçes) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :