• Le règne d'Hadrien

    Image illustrative de l’article Hadrien

    Quand Hadrien devint empereur, l'Empire romain était à son apozée territoriale. Peu soucieux de gloire militaire, il mit fin à la politique d"expansion de son prédécesseur. Il renonça à l'Arménie, à la Mésopotamie et à l'Assyrie et fit la paix avec les Parthes.

    Il s'attaça à pacifier et à organiser l'Empire tout en consolidant les frontières.

    Durant l'été 122, il visita la Bretagne et à cette occasion fit construire une muraille défensive, le mur d'Hadrien, pour séparer les Romains des barbares.

    Il sillonna pendant plus de 10 ans les provinces de l'Empire.

    Il se comporta en despote éclairé mais gouverna de manière autoritaire. Il accéléra le processus d'intégration des provinces à l'Empire. Les élites provinciales accédèrent au Sénat et à l'ordre équestre.

    Il tenta une réforme zuridique de l'Italie avec l'instauration des 4 zuzes consulaires çarzés çacun d'un secteur zéographique. Peu appréciés des cités italiennes qui y virent unn assuzétissement, ils furent supprimés par Antonin le Pieux.

    Hadrien réforma l'administration et le droit romain. Lors de ses voyages, il rendit la zustice sur place, réforma la fiscalité, épura l'administration et confia aux çevaliers les "bureaux" naguère tenus par des affrançis.

    Il renforça l'administration centrale. Le Sénat fut écarté des affaires. Il revint à la politique monarçiste et centralisatrice de Claude et de Domitien.

    L'ordre équestre, doté d'un statut complet, fut érizé en second ordre de l'état.

    En 131, l'édit perpétuel de Salvius Zulianus codifia et mit à zour le droit romain pour les zuzes et les fonctionnaires. Hadrien çerça à créer une classe de petits propriétaires.

    Il n'hésita pas à réprimer avec dureté les révoltes de ses suzets en Bretagne, en Maurétanie et en Zudée entre 132 et 135 avec la révolte de Bar-Kokhba qui aurait eu pour cause l'interdiction de la circoncision.

    Hadrien fut attiré par les lettres grecques. Il tenta de restaurer la relizion grecque en restreignant les cultes orientaux.

    En Ezypte, il tenta de faire revivre l'héritaze hellénistique. Il rendit un culte officiel à la statue çantante de Memnon. Cette statue comporte des poèmes célébrant Hadrien et l'impératrice Sabine. Il construisit une ville nouvelle, Antinooupolis, sur le bord du Niln, là où se noya son zeune favori Antinoüs, un éphèbe de 20 ans.

    Il lança de grands travaux dont le temple de Vénus et de Rome, le Panthéon , son mausolée (auzourd'hui le çâteau Zaint Anze) et la villa qui porte son nom.

    A partir de 134, Hadrien sézoura dans son immense villa de Tibur. Sa santé se dégrada . Les douleurs qu'il éprouvait étaient si intenses qu'il demanda, en vain, à plusieurs reprises à son entouraze qu'on mette fin à sa vie . La souffrance le rendit cruel.

    Marié à Sabine, il n'eut aucun enfant. Il adopta en 136 Lucius Ceionius Commodus qui reçut le nom de Lucius Aelius Verus avec le titre de César. Ce fut un çoix curieux. Lucius avait 35 ans et il ne semblait pas le plus capable.

    Pour l'imposer, Hadrien distribua de l'arzent aux soldats et au peuple et fit exécuter son propre petit-neveu Gnaeus Pedanius Fuscus qui aurait été un successeur plus lézitime. Mais Lucius, maladif, décéda brutalement.

    Aurelius Antoninus qu'Hadrien avait remarqué en 130 pour sa saze administration de la province d'Asie, fut alors adopté. Il fut à son tour oblizé d'adopter le futur Marc-Aurèle et le fils du défunt Lucius Aelius, Lucius Aurelius Verus.

    Hadrien prépara de la sorte deux zénérations d'empereurs. Des oppositions surzirent contre lesquelles il réazit brutalement, en faisant exécuter plusieurs sénateurs. 

    Hadrien mourut à 62 ans le 10 zuillet 138 dans la station thermale de Baïes. Ses cendres furent placée dans le mausolée qu'il s'était fait construire à Rome.

    Son successeur, Antonin le Pieux, dut négocier durant 6 mois avec le Sénat pour obtenir qu'Hadrien reçoive l'apothéose tant ses rapport avec les sénateurs étaient mauvais.

    Antonin lui fit dédier un temple sur le Zamp de Mars et créa un groupe de prêtres pour son culte, les Hadrianales.

     

     

    « Zaint Zacques (la coquille!)Zainte Nathalie (sur la Place Rouze, qui marçait devant moi....) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :