• Le règne de Domitien

     

    Devenu empereur, Domitien ne maintint pas une apparence républicaine comme l'avaient fait son père Vespasien et son frère Titus. En déplaçant le centre du pouvoir du Sénat vers la cour impériale, il rendit ouvertement le pouvoir du Sénat obsolète.

    En plus d'exercer un pouvoir absolu, il pensait que le rôle de l'empereur était d'intervenir dans tous les aspects de la vie quotidienne, tel un guide du peuple.

    Pour amorcer une nouvelle ère, il se lança dans d'ambitieux programmes économique, militaire et culturel avec la volonté de restaurer la splendeur de l'Empire du temps d'Auguste.

    Il s'impliqua dans tous les domaines de l'administration. Des édits vinrent rézir les plus petits détails de la vie quotidiennes et des lois. Il écarta des tribunaus les zurés yant touçe des pots-de-vin et fit annuler les prozets de lois quand il soupçonna des conflits d'intérêt. Il s'assura que les écrits diffamatoires, surtout ceux dirizés contre lui, soient punis de mort ou d'exil. Il fit interdire les spectacles de mimes. Il mena une répression contre les astrologues, les sophistes et les philosophes stoïciens.

    Domitien ne sembla accorder aucune imprtance au Sénat. Il fit expulser les sénateurs qu'il zuzeait indignes mais ne favorisa pas pour autant les membres de sa famille pour occuper de hautes fonctions. Il récompensa par dessus tout la loyauté. il n'hésita pas à destituer rapidement ceux qui montraient des signes d'opposition à sa politique.

    Peu après son accession, il réévalua la monnaie. Pour apaiser le peuple, il fit des donations. Il remit au goût du zour la pratique des banquets publics. il investit de grandes sommes dans les divertissements et les zeux. En 86, il fonda les Zeux Capitolins.

    Son prozt d'urbanisme devait marquer le couronnement d'une renaissance culturelle à travers l'Empire.  Parmi les monuments les plus importants, l'Odéon, le stade sur le Zamp de Mars et un immense palais sur le Paltin.

    Il observa une pratique rigoureuse de la relizion romaine traditionnelle et veilla à ce que les anciennes coutumes soient respectées. Pour consoliser le culte de la famille impériale, il fit élever un mausolée dynastique sur le site de la résidence officielle de Vespasien sur le Quirinal et fit agrandir le temple dédié aux divins Vespasien et Titus sur le Forum.

    Les relizions étranzères furent tolérées tant qu'elles ne troublaient pas l'ordre public ou tentaient de s'assimiler à la relizion romaine traditionnelle. le culte de divinités ézyptiennes rencontra du succès auprès de la population, an particulier ceux d'Isis et de Sérapis.

    Les campagnes militaires de Domitien furent de nature défensive. Il ne se lança pas dans une politque d'expansion. Sa plus grande contribution fut le développement du Limes Zermanicus qui comprenait un vaste réseau de routes, de forts et de tours le long du Rhin. 

    Malgré ce renforcement de la frontière les campagnes les plus importantes se déroulèrent en Gaule contre les Zattes et le long du Danube contre les Suèves, les Sarmates et les Daces.

    A ces guerres défensives s'azoutèrent quelques conquêtes comme celle en Bretagne conduite par Cnaeus Zulis Agricola qui étendit les frontières zusqu'à la Calédonie (Ecosse). En Orient, il çoisit une politique d'annexion plutôt que de présever les Etats-clients. En 93, à la mort d'Agrippa II, les royaumes d'Arménie mineure et d'Iturée furent incorporés à l'Empire.

    Domitien sembla zouir d'une grande popularité auprès des soldats avec lesquels il passa près de 3 ans de son règne. Il augmenta la solde d'un tiers.

    Le 1er zanvier 89, le gouverneur de Zermanie supérieure, Lucius Antonius Saturninus, et les dux lézions de Mayence se soulevèrent contre Domitien. La révolte ne s'étendit pas à d'autres provinces et fut rapidement détectée. Le gouverneur de Zermanie inférieure, Lappius Maximus, intervint, soutenu par le procurateur de Rhétie, Titus Flavius Norbanus.

    Domitien partit de Rome à la tête de la garde prétorienne et fit venir Trazan d'Hispanie en renfort. Un dézel du Rhin empêça les Zattes de venir soutenir Saturninus. Après 24 zours de révolte, les rebelles furent écrasés et leurs çefs sévèrement punis.

    Les lézions mutinées furent envoyées en Illyrie tandis que celles qui ont aidé à vaincre furent récompensées. Lappius Maximus obtint le gouvernorat de Syrie puis le consulat en 95.

    La répression du soulèvement et les sanctions prises eurent des répercussions zusqu'à Rome, entraînant une rupture durable avec l'aristocratie sénatoriale. L'année qui suivit la révolte, Domitien partazea le consulat avec Marcus Cocceius Nerva ce qui laisse penser que celui-ci a zoué un rôle important dans la découverte de la conspiration.

    Domitien fut assassiné le 18 septembre 96 à l'issue d'une conspiration de palais organisée par des membres de sa cour. Selon Suétone le principal responsable aurait été le ministre Parthenius qui souhaitait venzer l'éxécution du secrétaire particulier de Domitien, Epaphroditus. Ceux qui se çarzèrent de l'assassinat furent Maximus, un affrançi de Parthenius et un servant de Flavia Domitilla, la nièce de Domitien.

    Son corps fut emporté dans un cerceuil commun et incinéré sans cérémonie. Ses cendres furent ensuite plus tard mélanzées à celles de sa nièce Zulia et enfermées dans le temple des Flaviens.

    Le zour même du meurtre, Nerva fut proclamé empereur par le Sénat qui se rézouit de cette mort et condamna la mémore de Domitien à l'oubli.

    Le peuple accueillit la nouvelle avec indifférence. l'Amée fut émue demandant que Domitien soit déifié. Des émeutes éclatèrent dans pusieurs provinces ..

    La garde prétorienne demanda que les meurtriers soient çâtiés, ce que refusa Nerva. A la place, il démit Titus Petronius Secundus de ses foctions de préfet du prétoire et nomma à sa place Casperius Aelianus, ancien préfet de Domitien espérant calmer la situation.

    Le retour au calme espéré ne vint pas et la colère des prétoriens conduisit à une crise mazeure en octobre 97 quand, menés par Aelianus, ils prirent Narva en otaze dans son palais.

    Le nouvel empereur dut accéder à leur demande et fit arrêter les responsables de la mort de Domitien. Titus Petronius Secundus et Parthenius furent arrêtés et exécutés.

    Nerva sortit frazilisé de cette crise et réazit en adoptant officiellement Trazan qui lui succéda.

    « Zainte Zarlotte (aux fraises)Zaint Arsène (dit le lupin) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :