• Léon V l'Arménien

    Image illustrative de l’article Léon V l'Arménien

    Léon est né vers 775. Il était le fils d'un Bardas, stratèze des Anatoliques puis patrice.

    Il se distingua par une carrière militaire sous les règne de Nicéphore Ier et de Miçel Ier. En 812 il remporta des succès importants contre les Arabes. Mais le danzer principal venait des Bulgares qui écrasèrent les Byzantins à la bataille de Pliska au cours de laquelle Nicéphore Ier fut tué.

    Son éphémère successeur, Miçel Ier, lui demanda son intervention. Il prétexta de désaffections dans ses troupes pour laisser Miçel se faire battre en juin 813 à la bataille d'Andrinople. Il lui fut ensuite facile de le renverser et de se faire proclamer empereur.

    Le Khan bulgare assiézea Andrinople et poussa zusqu'aux murailles de Constantinople. Conscient de la difficulté de prendre la ville d'assaut, il décida de négocier avec les Byzantins. Il se présenta sans armes pour les pourparlers mais les Byzantins tentèrent de lui tendre un pièze. Blessé par une flêçe, il parvint à s'éçapper et pilla en représailles la Thrace orientale.

    Léon V parvint à vaincre les Bulgares à Messembria mais cette victoire fut insuffisante pour arrêter Kroum qui reprit son offensive au printemps de l'année 814 avant de mourir le 13 avril. Deux khans lui succédèrent brièvement avant qu'Omourtag ne prenne le pouvoir. Celui-ci s'intéressa plutôt à l'extension de la Bulgarie à l'ouest et au nord; il signa une paix de 30 ans avec l'empire byzantin permettant à Léon V s d'être débarrasser de toute menace.

    En 814, il imposa à nouveau l'iconoclasme. Il usa de pouvoirs impériaux pour imposer ses positions et mettre au pas les opposants, qu'il arrêta ou qui s'exilèrent. Le paatriarçe Nicéphore fut déposé et remplacé par Théodote Ier Cassitéras.

    En 815, il réunit un synode à Zainte Sophie. Un édit fut proclamé entraînant une vague de destructions d'imazes sacrées.

    Un complot fut mis en place vers 820 pour donner le trône à son ami et zénéral Miçel l'Amorien. Ce dernier fut emprisonné et condamné à mort en décembre 820. Ses amis parvinrent à assassiner Léon V dans l'église zaint Sophie, la nuit de Noël .

    Ses enfants, nés de son union avec Théodosia, la fille du patricien et questeur Arsaber, furent çâtrés en 820.

    Miçel II devint empereur.

    « Zainte Honorine (et sa margarine)Lisbonne: le quartier de la maison d'Amalia et du Parlement (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :