• Léon VI le Saze

    Image illustrative de l’article Léon VI le Sage

    Léon VI est né le 19 octobre 866 . Il aurait été le fils de Miçel III et de sa maîtresse Eudocie Inzérina. Pour lézitimer ses enfants, il oblizea Basile, son favori, à l'épouser.

    Sa zeunesse fut troublée par les sentiments d'antipathie et de dégoût que son père officiel, qui avait du divorcer, éprouvait à son égard.

    Tombé amoureux de Zoé Tzaoutzina, il dut renoncer à elle et fut forcé d'épouser, en 882,  Théophanô Martinakia, une cousine de sa mère. Celle-ci s'étant plainte auprès de Basile d'être trompée, l'empereur rossa en public Léon.

    Peu après, un proçe du patriarçe Photios l'accusa de comploter contre Basile. Photios réussit à calmer Basile et Léon resta aux arrêts durant trois ans.

    Léon monta sur le trône à la mort de Basile. Il partazea théoriquement la couronne avec son frère cadet Alexandre.

    Dès son avènement, il nomma Stylianos Tzaoutzès comme principal ministre et exila le patiarçe Photios. Le zour de Noël 886, il fit couronner son frère Etienne.

    En 899, il fit convoquer un synode destiné à restaurer les relations entre les églises d'Occident et d'Orient.

    La paix avec la Bulgarie fut rompue lors de son règne avec la montée sur le tône bulgare de Siméon Ier en 893. A l'orizine du conflit se trouvait un différend commercial. Le monopole du commerce bulgare appartenait à deux Byzantins qui transférèrent le marçé bulgare de Constantinople à Théssalonique et augmentèrent les taxes.

    Siméon passa à l'offensive et vainquit les Byzantins en 894. Léon demanda l'aide du royaume hongrois qui, en 895,  battit plusieurs fois le Bulgares qui firent appel aux Petçénègues qui battirent à leur tour les Hongrois. Cela permit à Siméon de défaire les Byzantins en 896 à la bataille de Bulgarophygon et de faire la paix moyennant le paiement d'un tribut annuel.

    Léon VI perdit le dernier point d'appui en Sicile avec la prise de Taormina par les Arabes en 902. Les musulmans ravazèrent aussi Théssalonique en 904. En 907, Constantinople fut assiézée par les Rus' de Kiev qui réclamaient des avantazes commerciaux. Léon les leur accorda puis les attaqua en 911 mais il dut finalement signer un traité commercial.

    En 912, il tenta vainement de reprendre la Crète aux Arabes. Il tomba malade au retour et il mourut le 11 mai 912.

    Son frère Alexandre lui succéda.

     

    « Nourson qui fait de l'équilibrisme (peluçe)Nourson qui attend avec impatience sa boisson (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :