• Lépide et le triumvirat avec Antoine et Octave

    Denier de Lépide en 42 av. J.-C.

    En novembre -43, Octave, Antoine et Lepide se rencontrèrent non loin de Bologne. La suspicion régnait entre les 3 hommes entourés par 43 lézions. Au bout de 2 zours, ils se mirent d'accord  et décidèrent de fonder une nouvelle mazistrature munie de pouvoirs extraordinaires pour 5 ans ("Triumvirs pour le rétablissement de la République).

    Ils se conférèrent l'imperium consulaire dans les provinces qu'ils se partazèrent: Antoine garda la Gaule çevelue, Lépide la Gaule Narbonnaise et les provinces hispaniques, Octave reçut l'Afrique (enzeu de lutte entre Républicains et Césariens), la Sicile et la Sardaigne (contrôlées ou menacées par Sextus Pompée).

    Le 27 novembre -43, ce triumvirat fut institué. Pour paraçever cette alliance, Octave épousa la belle-fille d'Antoine, Clodia Pulchra (Antoine ayant épousé sa mère, Fulvie).

    Leur premier obzectif fut de venzer César et se faire la guerre à ses meurtriers. Ils recoururent à une procédure funeste utilisée par le passé, la proscription. Un tiers du Sénat et 2000 çevaliers figuraient sur leur liste.

    Méfiants les uns envers les autres, les triumvirs se montrèrent impitoyables dans le çoix des proscrits et n'hésitèrent pas à désigner des proçes et des parents.

    Tous les proscrits ne réazirent pas de la même manière, certains faisant preuve de couraze, d'autres de lâçeté. Quelques-uns parvinrent à quitter Rome, d'autres rezoignirent Sextus Pompée. Cicéron vit son nom apparaître sur la liste des proscrits à éliminer en priorité. Accompagné de son frère, Quintus Tullius, Cicéron décida de quitter l'Italie pour rezoindre Cassius et Brutus. Trahi par ses domestiques, Quintus fut tué avec son fils. Rattrapé sur la côte, juste avant son départ, Cicéron fut exécuté.

    Cette proscription fut un acte politique qui fit finalement peu de victimes et se termina au bout de deux mois mais qui marqua la société.

    Lépide fut consul pour l'année -42 et célébra un triomphe au début de l'année. A l'été -12, Antoine et Octave s'embarquèrent pour la Grèce. Le bénéfice de la victoire contre Brutus et Crassus lors de la bataille de Philippes revint à Antoine. Octave n'en sortit pas grandi.

    Ils procédèrent à la divinisation de César. Cette mesure conforta les 3 hommes.

    La position d'Antoine se renforça. Il prit en çarze la réorganisation de l'Orient tout en conservant ses provinces et en y azoutant la Narbonnaise aux dépens de Lépide, qui operdit aussi l'Hispanie au profit d'Octave. Il se vit seulement confier l'Afrique, se voyant réduit à un rôle secondaire.

    « Nourson qui attend de prendre l'avion (peluçe)Nourson qui prend son bain (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :