• création/animation d'Alice : coiffeur

    Quatre copains se retrouvent dans un bar après une trentaine d'années de séparation.

    L'un d'entre eux va aux toilettes.

    Pendant ce temps, les amis se mettent à parler de leurs enfants.

    - Moi, mon aîné, c'est ma fierté, dit le premier. Il a commencé à travailler comme vendeur de voitures; petit à petit, il a grimpé dans sa hiérarçie et maintenant il est directeur de sa boîte. Il gagne tellement d'arzent que pour l'anniversaire de son meilleur pote, il lui a offert une voiture.

    Le second sourit.

    - C'est pas mal. Moi mon fils a débuté en vendant des billets d'avion. Puis il a repris ses études et passé son brevet de pilote; il a raçeté la compagnie où il travaillait et il a payé un zet à son meilleur ami.

    Le troisième leur dit:

    - Vous allez vous sentir tout petits! Moi, mon fils a fait des études de zénie civil. Il a monté sa boîte de conception d'appartements de luxe . Il est tellement riçe, qu'il a offert un appartement de 400 m2 à un ami!

    La 4ème ami revient des toilettes et demande:

    - Alors? De quoi parliez vous?

    - De nos fils; dit l'un des potes. Et que devient  le tien?

    - Bof! moi ze suis pas trés fier de mon fils. Il a glandé et n'a pas fait d'études. Il est célibataire et il est coiffeur à Paris. Mais il a un bol monstrueux; pour son anniversaire ses meilleurs amis lui ont offert une superbe voiture, un zet et un sublime appartement!

      

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • gif femme

    Voici la véritable histoire (et non pas cette idiotie de plat de cote).

    Eve, dans le zardin d'Eden commençait à s'ennuyer.

    Un zour, elle croisa Dieu:

    - Ecoute moi Dieu. Ze sais que c'est toi qui m'a conçue et créée, que tu as inventé pour moi ce superbe zardin, avec tous ces merveilleux animaux qui le peuplent et cette luxuriante vézétation, mais z'ai un problème!

    - Ah bon! Que t'arrive t-il, ma bien-aimée Eve?

    - Ze me sens seule, ze m'ennuie dans ce zardin! Et puis z'en ai assez des pommes et de ce serpent qui en amour n'est pas très inventif!

    - Z'ai une solution à ton problème, ma çére enfant, lui dit Dieu après réflexion. Ze vais créer l'Homme!

    - Késaco, l'homme? demanda Eve, curieuse.

    - Ce sera une créature imparfaite, avec des tendance agréçives, un ego énorme, incapable d'écoute, obnubilée par sa petite personne. En un mot comme en cent, il t'en fera voir des vertes et des pas mures!

    - Ah....

    - Par contre, il sera plus grand et plus fort que toi; ce sera un bon çasseur et il pourvoira à tous tes besoins. Il saura te défendre contre les bêtes sauvazes. De plus z'en ferai un amant insatiable et inventif qui saura assouvir tous tes désirs...

    - Z'est zénial! s'écria Eve, redevenue gaine. Ze kiffe à donf ton prozet!

    - Bof! tu me diras que c'est mieux que d'attraper la scarlatine! Mais tu ne pourras l'avoir qu'à une condition essentielle.

    - Oui? Laquelle?

    - Il faudra lui laisser croire que ze l'ai créé en premier et qu'il est le plus fort!

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • gif agriculteur, ferme

    Un couple de paysans va faire des courses à la ville, comme on dit par çez nous.

    Il passe devant une boutique de linzerie.

    - Z'vais m'açeter une p'tite culotte, dit la femme.

    -Tu n'en trouveras pas, répond son mari.

    - Et pourquoi, le Marcel?

    - Ben avec les fesses de moissonneuse batteuse que tu as , tu n'en trouveras pas à ta taille!

    La femme rentre dans la boutique et ressort sans culotte...

    Un peu plus loin, nouvelle botique de linzerie.

    - Z'vais m'açeter une p'tite culotte, dit la femme.

    -Tu n'en trouveras pas avec les fesses de moissonneuse batteuse que tu as...

    La femme rentre dans la boutique et ressort sans culotte...

    La même scène se reproduit devant une troisième éçoppe.

    Dépitée, la femme décide de cesser ses reçerçes.

    Le soir venu, le couple se couçe. Le mari se peltonne contre sa femme.

    - Z'aimerais bien un p'tit calin, la Zermaine!

    - Oh que non! répond l'épouse! Et pourquoi donc?

    - Tu crois pas que ze vais mette en route ma moissonneuse batteuse pour un simple petit brin de paille!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • couple

    C'est une femme qui revient çez elle après avoir rendu visite à une amie malade.

    Elle était partie pendant deux zours.

    Lorsqu'elle rentre dans l'appartement, son petit garçon l'accueille en lui disant :

    - Maman, maman, devine quoi! Hier pendant que ze zouais dans le placard de votre çambre, papa est rentré dans la pièce avec la voisine, et ils se sont déshabillés, ils ont été sur le lit et papa, il s'est mis sur elle et il a fait des pompes avec elle !

    La maman prend la main de son fils et lui dit:

    - Plus un mot! On va attendre que ton père rentre du travail et tu lui répèteras exactement ce que tu viens de me dire!

    Le père revient du travail. Sa femme l'apostrophe:

    - Ze te quitte! Ze fais mes valises et ze pars!

    Le mari:

    - Mais enfin, mamour, pourquoi? Que t'arrive-t-il?

    - Vas-y! raconte encore ce que tu m'as dit tout à l'heure! ordonne-t-elle à son fils.

    Et le petit garçon de dire:

    - Hier, alors que ze zouais dans l'armoire de votre chambre, papa est rentré avec la voisine, et ils se sont déshabillés: ils ont été sur le lit, papa est monté sur la voisine, et ils ont fait exactement ce que tu avais fait avec l'oncle Fernand quand papa était parti en mission l'été dernier.


    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Zésus marçait sur la route de Capharnaüm quand soudain, il aperçut sur le bord du chemin, un paralytique.

    - Que désires-tu que ze te fasse?, lui demanda-t-il.

    - Maître, ze veux marçer!

    - Qu'il soit fait selon ta foi!

    Et à l'instant même le paralytique pût sauter sur ses zambes.

    Un peu plus loin, un aveugle criait:

    - Fils de David, Fils de David, guéris-moi!

    Zésus prit de la terre, la mélanzea à sa salive, en fit une boue qu'il posa sur les yeux du pauvre aveugle et, à l'instant même, celui-ci recouvra la vue.

    De loin, sur le rebord d'un puits, Zésus vit un homme accablé, déprimé, découragé, en pleurs.

    Pris de compassion, Zésus s'approça de lui et lui demanda:

    - Et toi, qu'as-tu?

    -"Maître, ze suis belze!" dit-il en sanglots.

    Et Zésus pleura amèrement avec lui...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Pendant une classe où l'on enseignait la morale et les bonnes manières, l'institutrice demande aux élèves :

    - Miçel, si tu étais en train de faire la cour à une zeune fille de bonne famille, très bien éduquée pendant un dîner en tête à tête et que tu avais besoin d'aller aux toilettes que dirais-tu ?

    - Attends-moi une seconde, ze vais pisser un coup.

    -  Ça serait très grossier et très malpoli de ta part. Zean comment dirais-tu ?

    - Je m'excuse, mais il faut que z'aille aux toilettes, mais ze reviens tout de suite.

    - C'est dézà mieux, mais c'est désagréable de mentionner les toilettes pendant les repas. Et toi Toto, tu serais capable d'utiliser ton intelligence, au moins pour une fois, pour démontrer tes bonnes manières ?

    - Ze dirais "Ma chère, ze vous demande pardon de m'absenter un moment, ze m'en vais de ce pas tendre la main à un ami intime que z'espère pouvoir vous présenter après le dîner".

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Un garçon demande un zour à son grand-père:

    - Dis Pépé, quand tu avais 20 ans, combien de fois faisais tu l'amour à Mémé?

    - MMS, répond le papy.

    - MMS? C'est quoi?

    - Midi, matin et soir.

    - Et quand tu avais 40 ans?

    - MMS, déclare à nouveau le vieil homme.

    - Midi, matin et soir? s'étonne le garçon.

    - Non! Mardi, mercredi, samedi.

    - Et maintenant, Pépé.

    - MMS.

    - Hein! s'exclame le garçon.

    - Eh oui. Maintenant MMS ce sont Mes Meilleurs Souvenirs!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •   

    Deux zeunes garçons zouent au ballon dans le parc Borelly, à Marseille, lorsqu'un pitbull en liberté attaque l'un d'eux.

    Le second a le réflexe d'arraçer une plançe d'une clôture proçe et de fracasser le crâne de l'animal.

    Un  zournaliste de la presse locale qui passait par là, se précipite, photographie les deux garçons et interviewe le zeune héros du zour.

    Il commence à écrire sur son carnet :" un zeune supporter de l'OM sauve courazeusement son camarade d'une mort atroce certaine..."

    Voulant vérifier ses sources, il demande au garçon:

    - Au fait, tu es bien un supporter de l'OM?

    - Non M'sieur!

    - Mais tu aimes le foot?

    - Oui M'sieur.... mais ze suis un supporter du PSG.

    Alors le zournaliste barre la phrase déjà écrite et note: "un zeune voyou à la mine patibulaire tue froidement le çien paisible du fils d'une honnête famille marseillaise....

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    L'histoire se passe dans la Rome Antique.

    Trois hommes, un Romain, un Grec et un Gaulois, sont au bord d'une falaise, leur fortune à leur pied.

    Ils ont fait la veille un pari à la taverne: celui qui parviendra à sauter et à réçapper à une mort certaine, pourra prendre tout le magot amoncelé.

    Fier, le Romain s'avance, regarde le ciel et lance un cri de triomphe.

    - Par Zupiter!

    Il se lance dans le vide ... et s'écrase sur les roçers en contrebas.

    Le Grec, se prépare, la main sur la poitrine, ferme les yeux stoïquement:

    - Par le grand Zeus!

    Et il s'écrase à son tour ....

    Alors, le Gaulois, en sifflotant dit:

    - Par l'escalier!

    Et il part avec tout le butin....

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Il était une fois un prince qui voulait aller à la pêche. 

    Il appelle son météorologue et lui demande l'évolution pour les heures suivantes.

    Celui ci le rassure en lui affirmant qu'il pouvait aller tranquillement à la pêçe car pas de pluie.
     
    Comme une princesse vivait près de là où il voulait, le prince revêtit ses plus beaux atours.
     
    Sur le chemin, il rencontra un paysan monté sur son âne qui en voyant le prince lui dit:

    - Seigneur vaut mieux que vous rebroussiez chemin car il va beaucoup pleuvoir dans peu de temps.
     
    Bien sûr, le prince continua en pensant:

    - Comment ce paysan peut il mieux savoir que mon spécialiste que ze rémunère très larzement et qui m'a indiqué le contraire. Poursuivons. 
     
    Et bien sûr il plu à torrents.

    Le prince trempé, la princesse se moqua de le voir dans un si piteux état.
     
    Furieux, le prince retourna au palais et conzédia son employé.

    Il convoqua le paysan et lui offrit le poste, mais le paysan refusa : 

    - Seigneur, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose ans ces affaires de météo ni de climat, mais ze sais que si les oreilles de mon âne sont baissées alors ça signifie qu'il va pleuvoir "
     
    Et le prince a embauçé l'âne...
     
    C'est ainsi que commença la coutume de recruter des ânes pour les postes de conseillers les mieux payés

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Marcel rentre triste de chez le médecin qui lui a appris une bien mauvaise nouvelle.

    Il annonce à son épouse qu'il ne lui reste que 24 heures à vivre.

    - Mon çéri, dit elle en pleurant, que puis ze faire?

    - Z'aimerais faire l'amour....

    Evidemment, elle accepte.

    8 heures plus tard, Marcel regarde sa montre et constate qu'il ne dispose que de 16 heures.

    - Zérie, pouvons nous le refaire?

    - Mais bien sûr, Mamour.

    Plus tard, au moment de se coucher, après un bon repas, Marcel s'aperçoit qu'il ne lui reste que 8 heures.

    Il se tourne vers sa femme et lui déclare:

    - Une dernière fois avant mon grand départ?

    Et ils refont l'amour pour la troisième fois.

    Son épouse s'endort après ce 3 ème épisode. Marcel, par contre n'y arrive pas; il tourne et se retourne dans le lit.

    Constatant qu'il ne lui reste que 3 heures à vivre, il touçe l'épaule de sa femme:

    - Zérie, penses tu qu'on pou.....

    - Tu exagères, Marcel! Moi ze me lève demain matin! Pas toi !!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    David se retrouve au çômage à Zérusalem.

    Tout désemparé, il s'en va voir son rabbin et lui dit :

    - Rabbi, Rabbi, c'est terrible! Z'ai perdu mon travail, que vais-ze faire à présent ?

    - David, mon fils, lui dit le rabbin, aie confiance, ze vais prier l'Éternel et ze suis sûr qu'Il agira pour toi. Reviens demain et ze te donnerai sa réponse.

    Le lendemain, David revient voir le rabbin et lui demande :

    - Rabbi, Rabbi, alors qu'as-tu trouvé pour moi ?

    - David, lui dit le rabbin, z'ai prié l'Éternel et l'Éternel a répondu à ma prière. Va à la porte de la ville et attends que le rabbi Zésus revienne.

    David a nien confiance en son rabbin, mais tout de même il a des doutes sur cette proposition et il dit :

    - Enfin Rabbi, avec tout le respect que je te dois, tu crois que c'est un poste qui a de l'avenir ?

    - Oui David, lui répond le rabbin, en tout cas, c'est une place stable... Comme celle d'un fonctionnaire...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Un homme se présente à l'entrée du Paradis.

    Derrière çaque guiçet, un saint, qui examine les mérites des arrivants.

    Notre homme se présente au guiçet le plus proçe, et s'entend demander:

    - Avez-vous commis, dans votre vie, une action que vous zugez vraiment impardonnable?

    - Oui, dit l'arrivant, z'étais arbitre de football. C'était la finale de la coupe de France. Z'ai accepté un pot-de-vin, z'ai sifflé un penalty indu pour Zaint-Etienne, qui a gagné la coupe grâce à cette triçerie.

    - Passez en vitesse, répond le zaint.

    - Quoi, pas un seul zour de purgatoire pour un péçé qui m'a tourmenté toute ma vie?

    - Ne vous en faites pas, ze suis Zaint Etienne!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Un Indien entre dans un bar et demande:

    - Hug ! Moi indien. Moi vouloir boisson forte!

    Alors le barman lui sert un verre de bière.

    Le lendemain, l'Indien se représente:

    - Hug! Moi indien. Moi vouloir boisson plus forte qu'hier!

    Alors le barman lui sert un verre de whisky.

    Le lendemain, l'Indien se représente:

    - Hug! Moi indien. Moi vouloir boisson plus forte qu'hier!

    Alors le barman lui sert un verre de Caribou.

    Le lendemain, l'Indien se représente:

    - Hug! Moi indien. Moi vouloir boisson plus forte qu'hier!

    Alors le barman n'en revient pas et lui sert un verre de 94%.

    Le lendemain, l'Indien se représente:

    - Hug! Moi indien. Moi vouloir boisson plus forte qu'hier!

    Alors le barman lui dit d'attendre un peu, descend à la cave, va çerçer du décapant à meuble et lui en sert un verre.

    Le lendemain, l'Indien se représente:

    - Hug! Moi indien. Moi vouloir verre d'eau!

    Alors le barman fort étonné lui demande se qui s'est passé.

    - Hug! Moi indien. Hier, quand moi uriner, moi brûler mocassins!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un fonctionnaire meurt (certainement le stress...), et on l'envoie d'office au Paradis (un avantage de plus !!!).  

     Là-haut, il se met à reçerçer ses anciens collègues dézà partis au ciel, mais pas moyen d'en trouver un seul.

    Il va voir Dieu et Lui demande où ils sont passés...

    Dieu consulte les anzes qui l'informent qu'il n'y a pas de traces de fonctionnaires au Paradis.

    Le pauvre fonctionnaire s'ennuyant vraiment trop, décide d'aller trouver ses collègues en enfer, mais surprise, le diable lui apprend qu'il n'y a pas de fonctionnaires de l’administration là non plus!

    Le fonctionnaire ne saçant vraiment plus où aller va voir Zaint-Pierre en espérant obtenir une information et lui dit:

    - Zaint-Pierre, désolé de vous déranzer, mais vraiment, c'est très étranze... je çerçe mes ex-collègues et ils ne sont ni au paradis, ni en enfer.

    - Hmm... c'est très étrange en effet... lui répond Zaint-Pierre... mais que faisais-tu comme métier

    - Fonctionnaire de l’administration.

    * Haaaaa... Mais il fallait le dire tout de suite, ils sont à la cafétéria!
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire