• Il est 8h du matin.

    Une R5 des ponts et çaussées s'arrête sur une petite route de campagne suivie de peu par une fourgonnette.

    5 hommes descendent du fourgon; l'un s'adresse au çef de çantier dans la R5:

    - Zef, on a oublié de prendre les pelles !!!

    - Vous me cassez les burnes de bon matin!... Attendez ze téléphone au dépôt!

    Le çef prend son combiné dans la voiture.

    - Marcel ? Dis donc, il te reste des pelles au dépôt?

    - Oui, répond le gars à l'autre bout du fil, il t'en faut combien?

    Alors le çef se retourne vers ceux du fourgon.

    - Combien êtes-vous?

    - Cinq, reprend le çef au téléphone.

    - OK, lui dit le gars du dépôt, tu les auras cet après-midi.

    - OK salut!

    Il se tourne vers son équipe:

    - C'est bon, on aura cinq pelles cet après-midi!

    - Ben çef, qu'est ce qu'on fait en attendant?

    - Ze sais pas moi, appuyez vous sur autre chose!!!!

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • - Dis moi, Maman, c'est bien les cigognes qui emmènent les enfants?

    - Bien sûr, mon çéri!

    - Dis, Maman, c'est bien le soleil qui donne la çaleur?

    - Bien sûr, mon çéri!

    - Dis, Maman, c'est bien le père Noël qui nous donne nos zouets?

    - Bien sûr, mon çéri!

    - Dis, maman, c'est bien le Seigneur qui nous donne à manzer tous
    les zours?

    - Bien sûr, mon çéri!

    - Ben alors, à quoi y sert Papa????

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Néron a décidé de fêter son anniversaire en faisant crucifier 20 000 chrétiens le long de la Via Apia.

    Il donne quelques ordres dans ce sens, et le zour de son anniversaire, il se paye un grand plaisir en paradant sur son çar doré entre les milliers de crucifiés.

    Tout-à-coup, au km 35, il entend un des punaisés qui murmure quelque çose d' inaudible.

    Il arrête son çar et lui demande de parler plus fort.

    Le type a tellement de sang dans la bouche que sa voix se noie dans un gargouillis affreux.

    Néron demande donc qu'on lui amène une éçelle ( il veut vraiment entendre ce que l'homme veut lui dire).

    On lui amène une éçelle, il la pose contre la croix et il monte.

    Une fois son oreille tout près de la bouche du supplicié, il lui ordonne:

    - Allez, répète.

    Et le pauvre de çantonner à moitié mourrant:

    - Happy Birthday to you, Happy Birthday to you, mister Néron...

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'affiche de l'exposition signé Plantu

    Le Zénéral de Gaulle  avait perdu pas mal de points dans les sondazes et son premier ministre s'en inquiétait...

    - Écoutez, vous savez mon Zénéral, dit Pompidou, il faudrait faire quelque çose, les Français perdent confiance en vous; il faudrait faire un zeste symbolique, médiatique pour redonner espoir aux français!"

    - Et bien Pompidou, dit le Zénéral avec sa voix bien connue, que me conseillez-vous de faire?

    - Ce serait bon d'aller le 15 Août faire un voyaze à Lourdes, cela mettrait les catholiques de notre côté, la Vierze aussi d'ailleurs; médiatiquement, cela serait bien d'autant plus que cette année, le Saint Père y sera..."

    Le Général ouvre son calepin, regarde ses rendez-vous et dit:

    -"Cela m'embête Pompidou, ze suis vraiment très pris ce zour-là.

    Et après un silence...

    - Bon d'accord, ze vous suis puisqu'il le faut, mais alors ce zour, ze ne ferai zuste qu'une "apparition"!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Adam se promène perplexe dans le jardin d'Eden. Dieu rencontre Adam et remarque son air soucieux.

    Il lui dit :

    - Bonjour, Adam. Que t'arrive-t-il ?

    - Ben, voilà, réplique ce dernier. Il y a longtemps que z'observe les animaux et ze me pose beaucoup de questions.

    - Lesquelles? dit Dieu.

    - Par exemple, pourquoi vont-ils dans les bois, là-bas, deux par deux et pourquoi en ressortent-ils contents ?

    - Mon çer Adam, répond Dieu qui a du mal à contenir un rire devant la naïveté de sa "prozéniture", emmène donc Ève dans ce bois et tu le sauras !

    Sur ces conseils, Adam emmène Ève au petit bois.... Quelques temps après, Dieu, se promène à nouveau dans le zardin d'Eden et croise Adam encore plus perplexe.

    Il le questionne :

    - Alors Adam ? Que t'arrive-t-il encore ?

    - Bien, ze voudrais savoir ...

    - Oui, quoi ? fait Dieu tout ouï.

    - Qu'est-ce que cela veut dire « non, pas maintenant, z'ai la migraine » ?

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dans un bar tabac-P.M.U , un consommateur dit à un autre :

    - Ze parierais bien dix euros au Tiercé, seulement ze ne connais rien aux chevaux.

    - Moi non plus, fait l'autre. Mais z'ai un truc. Fais comme moi, tu verras, ça marçe souvent. Compte d'abord combien tu as de boutons à ta veste.

    - Quatre.

    - Parfait! Et à ta çemise?

    - Voyons...cinq... six... sept .

    - Très bien.

    Et combien de fois as-tu fait l'amour à ta femme, cette semaine.

    - Cinq fois !

    - Alors, tu zoues le 4-7-5.

    Le soir, l'apprenti parieur écoute, avec une certaine fébrilité, les résultats du Tiercé à la radio.

    La combinaison gagnante est le 4 - 7 - 1.

    - Zut ! s'écrie-t-il, déçu. Si z'avais su, z'aurais dit la vérité.

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Un zour, le fils d'un informaticien demande à son père comment on fait des bébés.

    - Très bien, Miçel, il fallait bien qu'on en parle un zour.

    Voici donc ce qu'il faut tu saçes.

    Papa et maman se sont connectés sur Face de Bouc; Papa a envoyé un e-mail à Maman afin de lui donner rendez-vous dans un cybercafé.

    Ils se sont aperçus qu'ils s'entendaient bien et qu'ils avaient beaucoup de çoses en commun.

    Papa et Maman ont alors décidé de faire un partaze de fiçiers.

    Il se sont isolés et Papa a entré sa memory stick dans le port USB de Maman.

    Lorsque Papa fut prêt pour le téléçarzement, ils se sont aperçus qu'ils n'avait pas mis de firewall.

    Mais il était trop tard pour annuler le tranfert et effacer les données.

    C'est ainsi que 9 mois plus tard le virus est apparu!

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Moïse, poussant son peuple harassé à travers le désert, arrive à la Mer Rouze, claque des doigts et crie :

     - Manny !

    Manny, son çargé des relations publiques, arrive, hors d'haleine :

    - Oui, çef ...

    - Les bateaux !

    - Quoi ?

    - Les bateaux, répète Moïse. Où sont les bateaux pour traverser la Mer Rouze ?

    - Oy vay, Moïse, avec tout le travail que z'ai en ce moment, toutes ces histoires à publier ... z'ai oublié !

    - Tu as... quoi ?

    - Z'ai oublié !

    - Tu as oublié ! Espèce d'idiot, crétin, shlémil ! Les Ezyptiens seront là d'une minute à l'autre. Qu'est-ce que tu attends de moi ? Que ze parle à Dieu, que ze lui demande de partazer la Mer Rouze pour qu'il laisse passer les Hébreux et qu'Il noie les poursuivants ? C'est ça que tu veux?

    - Patron, si vous faites ça, ze vous obtiens deux pages dans la Bible !!!"

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Avant de partir en voyaze pour affaires, un business man très très pingre se rend en RollsRoyce zusqu'à une banque new yorkaise et demande un prêt court terme immédiat de 5000 $.

    Le guiçetier lui demande des garanties pour lui accorder le prêt.

    Alors l'homme d'affaire lui donne les clefs de la Rolls en gaze.

    La Rolls est conduite dans le parking souterrain de la banque et l'homme d'affaire empoche ses 5000 $.

    Deux semaines plus tard, l'homme rentre d'Europe, demande au guiçetier à rembourser son prêt et à récupérer sa Rolls.

    Le guiçetier lui répond :

    - Cela fera 5000 $ de capital et 15.4 $ d'intérêts. 

    L'homme prend son çéquier,  donne un çèque et s'en va avec ses clefs.

    À ce moment là, le guiçetier l'interpelle :

    - Monsieur, monsieur, avant que vous ne partiez, pouvez-vous m'expliquer une petite çose? Z'ai découvert pendant que vous étiez parti que vous êtes milliardaire. Comment se fait-il que vous ayez eu besoin d'emprunter 5000 $?

    Et l'homme répond avec un grand sourire:

    - Et comment trouver un parking gardé pour garer ma Rolls pendant 15 zours et ne payer que 15.4 $ ?

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dans une église, deux araignées se réveillent de leur long sommeil hivernal...

    Elles se racontent où elles ont passé leur hiver.

    La première de dire:

    - Cela a été affreux...j'ai passé l'hiver près de la cloche et j'ai été réveillée tout le temps, cela sonnait toutes les heures...J'ai une tête, ma pauvre...vivement l'hiver prochain..et toi?"

    - Moi, superbe! Pas une seule personne ne m'a embêtée, j'ai pu dormir tout l'hiver durant!

    - Formidable, mais tu étais où?

    - Dans le fond de l'église, dans le tronc des pauvres....

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sous le règne du roi Salomon, une femme est abandonnée par son mari et à cette époque, c'est dramatique car elle n'a ni statut social, ni revenus.

    Sa mère se lance à la reçerçe du mari indélicat.

    Après une longue traque, elle arrive dans une ville où elle hésite entre deux hommes: lequel est le bon?

    Elle les traîne à la cour du roi Salomon qui, après l'avoir écoutée attentivement, dit brusquement:

    - Gardes, emparez-vous de cette femme et coupez la en deux.

    L'un des hommes s'écrit:

    - Non, pitié, ne faites pas cela!

    L'autre dit:

    - Allez-y, obéissez aux ordres!

    Et Salomon le désignant :

    - C'est lui le zendre!

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Dans un wagon de çemin de fer, arrive un zeune zuif tout de noir vêtu.

    Il s'assied à côté d'un homme qui est aussi zuif.

    Après un moment, le zeune homme demande:

    - Monsieur, auriez-vous l'heure s'il vous plaît ?

    L'autre imperturbable continue de lire la Tora.

    Un long moment passe.

    Le zeune homme redemande:

    - Excusez-moi monsieur, pourriez vous me donner l'heure?

    Le vieux ne bouze pas, ne répond rien.

    Le temps passe, et enfin le train arrive au terminus.

    - Il est 17h30,  dit le vieux.

    - Mais pourquoi vous me le dites maintenant, nous sommes arrivés, ze n'ai plus besoin de savoir l'heure.

    Le vieux de répondre :

    - Si tout à l'heure ze vous avais prêté l'heure, nous aurions lié connaissance, on aurait parlé. Z'aurais appris que tu connais untel, que moi aussi ze connais, on aurait sympathisé, tu serais venu çez moi, tu aurais rencontré ma fille. Et omme elle est belle ma fille, tu serais tombé amoureux, tu aurais voulu l'épouser...

    - Et alors, où est le problème ?

    - Tu crois peut être que ze vais donner ma fille à un garçon qui n'a même pas de quoi s'offrir une montre !!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Dans la brousse africaine, un missionnaire va de villaze en villaze, affrontant les plus grands danzers pour annoncer l'Évanzile aux peuplades païennes et isolées.

    Un zour, loin de tout villaze, il trouve, face à lui, un lion.

    IL fait demi-tour, de nouveau... un lion lui fait face.

    Il va sur sa droite, idem, sur sa gauche, même çose.

    Il est entouré de lions.

    Mais que faire?

    Il se met à prier et dit au Seigneur:

    "Seigneur, ze t'en prie, calme ces lions et donne-leur des sentiments chrétiens à mon égard..."

    Soudain, les lions perdent leur agressivité, s'azenouillent et se mettent à çanter, les pattes zointes:

    "Pour ce repas, pour toute zoie, nous te louons Seigneur!"

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • 61 LUTINS

    Un citadin, qui vient de s'installer à la campagne, part à la cueillette aux çampignons.

    Malheureusement, ses débuts dans les sous-bois se révèlent difficiles. Il ne trouve zamais de çampignon comestible. Démontrant une persévérance certaine, il finit un zour par tomber nez à nez avec un lutin qui décide immédiatement de lui venir en aide. 

    - Parce que tu es le premier homme que ze vois, dit-il, ze t'accorde trois voeux.

    L'homme réplique immédiatement :

    - Ze ne crois pas aux lutins. De par ma position, ze suis obligé de nier ton existence. Ze ne t'ai donc zamais rencontré... Et il s'en va.

    Le lutin est un peu surpris mais, décide néanmoins de tenir sa promesse et d'accorder à l'individu les trois voeux qu'il demanderaient s'il s'était retrouvé dans cette position; une bonne santé, beaucoup d'arzent et une vie sexuelle épanouie...

    Un an s'écoule. L'homme, toujours occupé à çerçer des çampignons dans les sous-bois, retombe un zour par hasard sur le lutin qui lui demande immédiatement :

     - Alors, comment va la santé, ami humain ?

    - Ben, ze ne me suis zamais senti aussi bien, ze pense que l'air de la campagne et les promenades dans les sous-bois me font le plus grand bien...

    Le lutin demande alors :

    - Pas de souci d'arzent ?

    - Ben non, plus depuis plusieurs mois. A çaque fois que je plonze la main dans la poçe, j'en retire une liasse de gros billets. Ze ne sais absolument pas d'où ça peut venir.

    Et le lutin :

    - Et avec les femmes, ça se passe bien ?

    - Oui, de ce côté-là, ze n'ai pas à me plaindre. Une à deux fois par semaine...

    Le lutin semble surpris :

    - Quoi ? Seulement une à deux fois par semaine ? 

    Et l'homme de  répondre :

    - C'est pas si mal pour un prêtre catholique isolé dans une paroisse de 56 habitants.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • SANTON   FERNANDEL  CURE   JP59

    Un prêtre catholique était parti convertir des tribus africaines. Comme il venait de débarquer, il n'était pas encore très bon question dialecte local. 

    Du coup, il s'était payé les services d'un traducteur. Un beau zour, il obtint l'accord du çef de la tribu pour faire son speeç devant la tribu au complet.  Il se plaça sur la place, monta sur une grosse pierre pour être bien vu de tous, et il demanda à son traducteur de venir se placer à côté de lui.

    Le missionnaire commença:

    - Si vous le voulez, ze vous montrerai comment creuser un trou dans la terre de telle manière que vous pourrez trouver de l'eau pure au fond de ce trou!

    La tribu répondit: 

    - Hun-ga-wa! 

    Le missionnaire continua: 

    - Ze vous montrerai comment capturer des animaux sans pour autant avoir à quitter votre villaze! 

    - Hun-ga-wa! 

    À ce stade, le missionnaire était eureux de remporter l'adhésion de tous les autochtones à ses idées. 

    Il poursuivit: 

    - Et ensuite ze vous montrerai comment faire la paix avec les autres tribus qui ne çerçent qu'à prendre votre terre et vos femmes .

    - HUN-GA-WA! 

    Cette fois, les villazeois avaient tellement crié que tous les oiseaux s'étaient enfuis des arbres alentour. C'est sur cet encourazement que le prêtre finit son discours.

    Ensuite, une grande fête fut donnée pendant laquelle il y eut moultes danses traditionnelles et musique. 

    Plus tard dans l'après-midi, l'interprète vint voir le missionnaire pour lui faire un rapport: 

    - Notre çef a beaucoup apprécié votre discours. Il aimerait vous emmener dans la savane pour voir de plus près tous les animaux qui vivent sur les terres du village. 

    Le curé était enthousiaste et heureux d'avoir réussi à impressionner favorablement le çef de la tribu. Il dit au traducteur: 

    - Dites au çef que ze serai très honoré qu'il me fasse une visite guidée.

    Alors le çef, le traducteur, le missionnaire et quelques guerriers s'en allèrent faire le tour des terres de la tribu.

    Ils passèrent dans un pâturaze dans lequel paissaient une centaine d'animaux domestiques: vaçes, çèvres et moutons. Le curé fut impressionné de voir tant d'animaux pour une petite tribu.

    Au moment où ils s'apprêtent à repartir, le çef de la tribu dit quelque çose à l'oreille du traducteur. Le curé demanda alors au traducteur: 

    - Qu'a dit le çef? 

    - Il a dit de faire attention où vous mettez les pieds, parce que vous avez marçé dans le Hun-ga-wa.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire