• Noah et Khaled demandent audience au Papounet pour lui parler des problèmes des banlieues.

    Au Vatican, le Sous-Pape (son directeur de cabinet) les fait attendre dans une pièce.

    Emus et nerveux à l'idée de rencontrer Sa Zainteté, les deux hommes se roulent un pétard pour se calmer.

    Pendant qu'ils fument, la porte du bureau du papounet s'ouvre et François apparaît.

    Paniqué, Noah écrase le pétard par terre.

    Le Pape s'approçe de lui et le signe.

    Noah va vers Khaled et lui dit :

    - Allez, viens, on s'en va, Khaled.

    -  Attends, toi t'as été signé, pas moi !

    Et Noah de dire :

    - Mais il ne m'a pas signé. Il m'a dit : toi le black (index en haut), ramasse ton mégot (index en bas), prends ton pote (index a droite) et casse-toi (index à gauçe) !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est le zournal intime d'une zeune femme, retrouvée après ses vacances.

    Vendredi : Une folie m'a prise, ze me suis açeté un billet pour une croisière d'une semaine en paquebot, nous partons demain !

    Samedi : Ça y est, nous avons embarqué sur ce magnifique navire, beau temps, mer calme.

    Dimançe : Fabuleux paysazes ! Par ailleurs, le commandant m'a invité à dîner à sa table et s'est montré très prévenant à mon égard.

    Lundi : Nouvelle invitation du commandant. Touzours aussi prévenant, mais z'ai un doute, il a voulu me faire visiter sa cabine!

    Mardi : Ze n'ai plus de doutes quant à ses intentions libidineuses ! Il devient même de plus en plus pressant !

    Mercredi : Cet homme est vraiment un obsédé ! Il a menacé de saborder le navire si ze continuais de refuser ses avances.

    Zeudi : Z'ai sauvé la vie de 300 personnes!...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Un prêtre catholique monte au Paradis après sa mort.

    Une escorte d'anzes l'accompagne zusqu'à Zaint Pierre, puis lui fait visiter les lieux.

    Il trouve le Paradis très plaisant et ne regrette pas toute sa vie passée à accomplir de bonnes actions.

    Un zour où il se reposait sur son transat, il entend des cris et un tintamarre incroyable émanant de la porte du Paradis.

    En allant voir d'un peu plus près ce qui se passe, il voit un incroyable attroupement d'anzes et de zaints formant un nuaze blanc au-dessus des portes de l'Eden.

    L'orchestre du Paradis est même arrivé sur place, et c'est une liesse comme le prêtre n'en avait jamais vu, même ici au Paradis.

    Voulant savoir qui est ce nouvel arrivant qui mérite un tel accueil, le prêtre arrête un anze et lui demande:

    - Pour qui est cette parade? Moi qui ai servi Dieu toute ma vie, ze n'ai pas reçu le dixième de cet accueil. Qu'a donc fait le nouvel arrivant pour mériter un tel remue-ménaze?

    Et l'anze lui répond:

    - Eh bien, c'est que vous voyez, cela fait deux mille ans que l'on reçoit des prêtres et des relizieuses, mais auzourd'hui, c'est notre premier avocat.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
    1. Un touriste zaponais arrive a l'aéroport Dorval et prend un taxi pour aller voir le Stade Olympique à Montréal.

    Sur l'autoroute, il regarde par la vitre arrière et, apercevant une moto qui double, tape sur l'épaule du çauffeur en disant :

    -  Moto Kawazaki, très rapide... Made in Zapan !

    Un peu plus loin sur la route, le touriste tape à nouveau sur l'épaule du çauffeur de taxi et dit : 

    - La... Auto Toyota, très rapide... Made in Zapan !

    Même s'il est fatiguant, le çauffeur ne dit rien.

    Il poursuit sa route zusqu'au stade olympique et débarque son passager: 

    -  Voila Monsieur, ça vous fera 100$

    Le Zaponais stupéfié par le prix remarque :

    -Ouh la la... Très çer ! "

    Et le çauffeur se retourne en souriant :

    - Oui, compteur très rapide... Made in Zapan !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image du Blog mamietitine.centerblog.net

    - Auzourd'hui, leçon de mathématiques, dit la maîtresse et elle décide d'interrozer Toto.

    - Toto ! Sur un arbre, nous comptons TROIS oiseaux. Un çasseur arrive et tue un des oiseaux. Combien en reste-t-il sur l'arbre ?

    Toto réfléçit longuement et répond avec conviction:

    -  Ben, il en reste ZERO, m'dame.

    Interloquée par la réponse de Toto, la maîtresse dit:

    - Non, Toto, il reste DEUX oiseaux.

    - Ah non, dit Toto, il ne reste aucun oiseau car avec la détonation du coup de fusil, les 2 autres se sont envolés...

    Surprise pas l'explication de Toto, la maîtresse avoue:

    - Toto, ce n'est pas la bonne réponse mais z'aime bien ton raisonnement !

    Au moment de se rasseoir, Toto réplique:

    - Moi aussi maîtresse, z'ai une question pour vous. Dans la rue, il y a trois femmes avec çacune une glace. La première la suce, la seconde la lèçe et la troisième la croque... Laquelle de ces trois femmes est mariée ?

    Alors la maîtresse, un peu zênée:

    - Celle qui la lèçe ?

    - Non m'dame, la femme mariée est celle qui porte une alliance au doigt...
    Mais z'aime bien votre raisonnement !

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • L'histoire se passe au Moyen âze.

    Pour célébrer sa montée sur le trône, un roi organise la plus grande compétition de tir à l'arc du monde.

    Les concurrents se départazent un par un, çacun prouvant son habileté et sa précision de tir en réussissant des prodizes.

    Voici un homme qui arrive sur le pas de tir en tenant un enfant par la main.

    Il va le poster contre un arbre situé à près de 25 mètres; il lui place une pomme sur la tête. Il regagne le pas de tir, épaule et décoçe sa flèçe qui va se planter en plein milieu de la pomme pour la couper en deux, laissant l'enfant en pleine santé.

    L'homme va ensuite saluer le roi :

    - Ze viens de Suisse. Ze suis Guillaume Tell.

    Voici maintenant un autre tireur qui va placer un enfant contre un arbre situé à près de 50 mètres. Lorsque l'enfant est en place, il dépose une noix sur sa tête. Puis il reprend sa place sur le pas de tir, et décoçe une flèche qui s'en va directement fendre la noix placée sur le crâne de l'enfant sans toucher un seul de ses çeveux.

    La foule exulte!

    Le tireur va ensuite saluer le roi:

    - Ze viens d'Angleterre. Ze suis Robin des Bois.

    Vient enfin un autre homme qui tient un enfant par la main.

    Il va le placer devant un arbre situé à 5 mètres du pas de tir. Il lui dépose une pastèque sur la tête.

    Il retourne au pas de tir, épaule en tremblant tel Zean-Pierre Coffe en train de présenter un plat de trançes de jambon polyphosphatés, et finalement décoçe sa flèche qui - quelle horreur - va se planter en plein dans l'oeil gauçe de l'enfant, le tuant sur le coup.

    Un grand "Ohhh" de stupeur secoue la foule qui ne comprend pas.

    Le tireur s'avance alors vers le roi et dit:

    - Ze viens de Belzique. Ze suis... vraiment désolé! 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est un couple belze qui çerçait à adopter un enfant par tous les moyens depuis plusieurs années.

    L'administration leur ayant refusé toute possibilité d'adoption, ils s'étaient tournés vers une société privée.

    Un beau zour, le patron de la boite privée appelle le couple et leur dit:

    - Nous avons votre bébé. C'est un petit cambodzien. Il n'y a plus qu'à aller le çerçer là-bas.

    Les nouveaux parents sont fous de zoie.

    Ils partent dans la semaine çerçer leur bébé sur place.

    Au Cambodze, les formalités durent quand même quelques semaines, mais le bébé est bien là.

    Finalement, ils rentrent au pays. Sur le trazet de Zaventem à leur maison, ils s'arrêtent à l'université pour s'inscrire aux cours du soir.

    Alors qu'ils remplissent les papiers d'inscription, le secrétaire leur demande:

    - Ze peux vous demander la raison qui vous pousse à apprendre le cambodzien?

    Et la réponse ne tarde pas:

    - Nous venons zuste d'adopter un bébé cambodzien qui a trois mois. Dans un an il commencera à parler. Alors on veut pouvoir comprendre ce qu'il dit à ce moment là.
     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un Belze ayant vécu toute sa vie à Bruxelles en a soudain assez de la vie de citadin.

    Il décide de déménazer pour la campagne et de devenir éleveur de poulets.

    Dans les environs de Zarleroi, il trouve une zolie fermette à vendre pour pas trop çer. Il saute sur l'occasion et l'açète.

    Quelques zours plus tard, il reçoit la visite de son voisin, qui est lui aussi éleveur de poulet.

    Le voisin lui dit:

    - Elever des poulets, de nos zours, ce n'est pas une mince affaire. Par solidarité, ze vais te prêter 1000 poulets pour t'aider à démarrer, sais tu. Tu me les rendras quand t'auras assez de sous devant toi.

    Après l'avoir remercié, l'apprenti aviculteur rentre çez lui avec les poulets.

    Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets.

    Le nouveau propriétaire lui dit:

    - Oh, c'est pas terrible! Tous les poulets sont morts!

    Le voisin n'y croit pas:

    - Ze n'ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont du avoir un coup de çaleur. Allez, ze vais t'en prêter 1000 autres.

    Deux nouvelles semaines passent. Le voisin affable vient à nouveau aux nouvelles:

    - Ze ne sais pas si je dois te le dire, mais tes 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n'en reste plus un seul de vivant...

    Le voisin incrédule demande:

    - Mais qu'est-ce qui s'est passé? Comment tu expliques qu'ils soient tous morts?

    Et l'autre de répondre:

    - Ben ze ne suis pas encore sûr... Ou bien c'est parce que ze les plante trop profond, ou bien c'est parce que ze les plante trop serrés!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Suite à une crise cardiaque, un homme subit une çirurzie à coeur ouvert.

    Il se réveille après l'opération et se trouve soigné par des sœurs dans un hôpital catholique.

    Comme il retrouve ses esprits, une soeur lui demande comment il compte payer ses soins...

    - Avez-vous une assurance maladie ?

    Il répond d'une voix faible :

    - ... Pas d'assurance maladie.

    - Avez-vous de l'arzent à la banque ?

    - Pas d'arzent à la banque.

    Elle poursuit :

    - Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ?

    - Ze n'ai qu'une soeur, vieille-fille qui est relizieuse dans un couvent.

    La soeur se fâçe et lui dit :

    - Les relizieuses ne sont pas vieilles-filles, elles sont mariées à Dieu...

    Et le patient rétorque alors :

    - ... Envoyez donc la facture à mon beau-frère !

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Animaux - Écureuil avec accordéon rouge

    C'est un Belze qui arrive à Paris et retrouve son cousin qui est en France depuis quelques temps.

    Ils décident d'aller dans un magasin de musique pour açeter un instrument mais au moment d'entrer le cousin dit:

    - Laisse-moi faire, comme ze suis en France depuis plus longtemps que toi, ze n'ai pas d'accent et le marçand ne saura pas que je suis belze et n'essaiera pas de me rouler.

    Il entre et demande au marçand :

    - Bonzour, c'est combien cet accordéon?

    - Ah vous êtes belze vous, lui répond le marçand.

    Complètement décontenancé, ne saçant que répondre, le Belze sort du magasin.

     - Allez laisse-moi faire, une fois, lui dit son cousin.

    Celui-ci entre et dit au vendeur :

    - Bonzour une fois, ça est combien pour cet accordéon là?

    Le vendeur lui répond:

     - Ah  vous êtes Belze vous!

    - Bah oui, répond-il, ça s'entend. Mais comment ça se fait que pour mon cousin qui n'a pas d'accent vous ayez su tout de suite qu'il était belze aussi?

    - C'est simple. Moi cet accordéon, je veux bien vous le vendre, mais c'est un radiateur!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Le père d'un citoyen belze exilé en Australie vient de mourir.

    Malheureusement, des obligations dans ce pays vont l'empêçer de prendre l'avion pour assister aux obsèques (sa femme est à l'hôpital).

    Alors il appelle son frère cadet en Belzique et lui dit:

    - Ecoute, fais quelque chose de bien pour papa de ma part. Ze te laisse choisir. Tu n'auras qu'à m'envoyer la facture.

    Un mois plus tard, il reçoit une facture de 180 euros, provenant d'un tailleur bruxellois.

    Il paie cette facture.

    Le mois suivant, il reçoit à nouveau une facture de 180 euros qu'il ne paie pas, pensant qu'il s'azit d'une erreur.

    Mais les mois suivants, de nouvelles factures de 180 euros, ainsi que des rappels pour les factures précédentes non payées arrivent...

    Le Belze australien passe un coup de fil à son frère cadet et il lui demande:

    - Dis-moi, qu'est-ce que tu as fait quand ze t'ai demandé de faire quelque çose pour papa lors de ses obsèques? Ze n'arrête pas de recevoir des factures d'un tailleur!

    Et le frère répond:

    - Ben tu m'avais dit de trouver quelque çoose de bien pour papa, et tu sais comme ça lui plaisait de touzours être bien habillé... Alors ze lui ai loué un smoking.
     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • A Bruxelles , une zeune femme et son bébé sont prisonniers au 6ème étaze d'un immeuble en flamme. 

    Au  bas de l'immeuble, les pompiers sont présents avec une bâçe et l'un d'eux crie :

    - Vous pouvez laisser tomber le petit, madame. On va le rattraper.

    - Non, non, non, dit la femme. Vous pourriez le manquer.

    - Si, allez-y, sinon vous ne vous en tirerez zamais !

    - Noooon ! Ze veux le gardien de l'équipe de foot de Belzique pour rattraper mon bébé.

    - Mais on ne peut pas...

    - Si, ze veux le gardien de l'équipe de foot de Belzique.

    Un passant signale aux pompiers qu'il l'a vu dans le coin et court le çerçer.

    Quelques  minutes plus tard, le gardien de l'équipe de foot est là.

    - Madame, ze suis là, crie-t-il.

    - Vous êtes bien  le gardien de l'équipe de foot de Belzique ?

    - Oui, c'est moi. Vous pouvez laisser tomber le bébé.

    - Ok !

    La zeune femme s'exécute.

    Le gardien fait un saut horizontal époustouflant, attrape le bébé d'une main et rabat sa deuxième main pour le protézer dans sa chute.

    Le gardien se relève ensuite, court cinq mètres et dégaze en touçe!...

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Une zeune femme profite souvent de l'absence de son mari pour recevoir  son amant.

    Un zour, son fils de 8 ans se caçe dans l'armoire de la çambre pour voir ce que peut bien faire sa mère avec ce visiteur qu'il ne fait qu'entrepercevoir et qui vient si régulièrement, quand son père n'est pas là.

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    Le mari rentre à l'improviste et la dame demande à son amant, classiquement, comme dans tout bon vaudeville, de se caçer dans l'armoire.

    - Fait sombre, ici! dit le garçonnet.

    - C'est vrai, répond l'amant.

    - Z'ai un ballon de foot, poursuit l'enfant.

    - Ze suis content pour toi.

    - Tu veux me l'açeter?

    - Non merci.

    - Mon père est là dehors, tu sais.

    - Bon d'accord ze le prends. Combien le vends-tu?

    - 250 euros.

    Quelques zours plus tard, la même scène se reproduit.

    - Fait sombre, ici! dit le garçonnet.

    - C'est vrai, répond l'amant.

    - Z'ai de superbes baskets, poursuit l'enfant.

    Se rappelant la menace implicite du garçon, l'amant grimaçant dit:

    - Ze te les açète. Combien les vends-tu?

    - 500 euros.

    Ma sublime voix dans ma çançon vedette!

    La semaine suivante, le père propose à son fils d'aller zouer au foot, de prendre en conséquence le ballon et les baskets qu'il lui a offerts pour son anniversaire.

    - Z'peux pas!

    - Et pourquoi? s'étonne le père qui croyait lui faire plaisir.

    - Z'ai tout vendu!

    - Hein! s'exclame le père. Et pour combien?

    - 750 euros avoue le fils.

    - Mais c'est du vol! dit le père en bon chrétien qu'il est. C'est inadmissible d'arnaquer de la sorte les zens. Tu as oublier le commandement "Tu ne voleras point"? Ze t'emmène à confèçe!

    Les voilà partis pour l'église (sur la porte est inscrit: "auzourd'hui Monsieur le Curé étant malade, c'est l'abbé de la commune voisine qui assure tous les services").

    Le garçonnet penètre dans le confessionnal.

    Le zeune abbé lui dit:

    - Ze t'écoute mon fils.

    - Fait bien sombre ici! dit le garçonnet pur se donner bonne contenance.

    - Ah non! ça ne vas recommencer !!!!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • C'est un belze qui va dans un magasin spécialisé dans les cadeaux et les gadzets.

    En se baladant dans les rayons, il trouve des lunettes qui déshabillent.

    Il les essaie et n'est pas convaincu de leur efficacité.

    Le vendeur le voyant hésitant, arrive et lui explique que ces lunettes ne fonctionnent pas bien dans le magasin, qu'elles nécessitent une certaine luminosité pour bien fonctionner etc...

    Finalement, notre homme se laisse convaincre.

    Pour rentrer çez lui à pied, il porte la paire de lunettes, et effectivement, cette fois, il constate que les zens qu'il croise dans la rue sont tout nus!

    Et lorsqu'il enlève les lunettes, il voit à nouveau les zens habillés! Et du coup, il remet bien vite ses lunettes sur son nez et continue son chemin.

    Il est impatient de montrer ces lunettes extraordinaires à sa femme, mais il ne la trouve pas.

    Il va voir dans toutes les pièces, et finalement, il ouvre la porte de la çambre à couçer.

    Là, il voit sa femme et le postier, complétement nus sur le lit.

    À peine surpris, notre Belze enlève ses lunettes, et il les voit encore tout nus.

    Il remet les lunettes devant ses yeux, et ils sont encore et touzours tout nus.

    Alors il dit:

    - Bon sang! Quand ze pense que j'ai payé ces lunettes150 euros et qu'elles sont dézà cassées!

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Un zoo a découvert le moyen d'augmenter le nombre de ses visiteurs.

    En effet, dans une des cazes du zoo, les gardiens ont réussi à faire cohabiter un loup et un mouton !

    Devant la caze, un des visiteurs s'adresse à ses enfants à côté de lui :

    - Regardez les enfants, n'est-ce pas formidable ? C'est vraiment quelque çose d'incroyable et de contraire aux lois de la nature... Un loup qui vit en permanence avec un mouton dans une même caze !

    Et à côté d'eux, un gardien qui vient d'entendre la conversation azoute :

    - Oui, enfin, il faut quand même mettre un nouveau mouton tous les zours…

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire