• Les zaints et les zaintes du zour

    Les zaints et les zaintes du zour

    Pour ne pas oublier les fêtes à souhaiter! Et avec les zaints et les zaintes, on apprend l'histoire ! (sources: jeffdulac et nominis)

  • Résultat de recherche d'images pour "saint edmond"

    Edme était roi d'un royaume de l'est de l'Angleterre que les Danois envahissaient souvent.

    Il fut fait prisonnier lors d'une bataille dans le Suffolk.

    Il refusa leurs conditions, en particulier celle de renier sa foi.

    Il périt décapité après avoir été criblé de flèçes (faut ce qu'il faut).

     


    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Adventeur (qui ne fut pas un inventeur)
      Zaint Agape (qui aimait les plaisirs de la table)
      Zat Ampèle (et ses ampoules)
      Zaint Apothème (fort en thème)
      Zaint Autbode (qui çantait des odes)
      Zaint Dasios (qui comptait ses os)
      Zaint Diodore (et la statue que l'on dore) 
      Zaint Eudon (qui adorait son édredon)
      Zaint Eustathe (qui refusa qu'on le tate)
      Zaint Hippolyte (et ses fameux rites)
      Zaint Nerses (qui sautait les herses)
      Zaint Proclus (qui vécut en reclus)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "saint tanguy"

    Selon la lézende, Tanguy était, au Vème siècle, le fils d'un seigneur de Tremazan.

    Il fut envoyé à la cour pour parfaire son éducation.

    Il laissa ainsi sa soeur Haude au pays.

    A son retour, sa belle-mère accusa Haude de déshonorer la famille.

    Tanguy la tua en la décapitant. Haude ramassa alors sa tête et rentra à la maison pour demander les sacrements.

    Horrifié Tanguy se repentit et se voua à la vie monastique sous la direction de l'évêque Zaint Pol de Léon avant de fonder sa propre abbaye.


     
    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Sainte Mechtilde de Hackerborn (born to be alive)
      Saint Abdias (qui aimait Adidas)
      Saint Anastase (un papounet qui eut des stases)
      Saint Atton (honoré comme un soleil)
      Saint Barlaam (qui fredonnait du slam)
      Saint Budoc (perçé sur son roc)
      Saint Crispin (un zaint crispant)
      Saint Exupère (qui nous exaspère)
      Saint Héliodore (qui odore)
      Saint Hilarion (et ses haillons)
      Saint Houardon (et ses arpions)
      Saint Pontien (qui le tient)
      Saint Théodemir (qui lavait les sols au mir)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Selon la lézende, Aude (ou Odette) serait née au Vème au temps de Clovis, roi des Francs.

    Ayant entendu parler de zainte Zeneviève, venue à Meaux, elle décida de la rezoindre à Paris pour vivre dans sa communauté relizieuse.

    Zainte Zeneviève mourut en 512 et Aude, quelques années après, un 18 novembre, date de sa fête.

    Sa tombe fut vénérée et placée près de celle de zainte Zeneviève, dans la basilique royale où reposait Clovis.

    Une partie de ses reliques fut obtenue en 1699 par Bossuet, évêque de Meaux,  pour concrétiser la vénération de la zainte dans son village natal.

     
    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Constant (qui ne çanzeait pas d'avis)
      Zaint Hesyque (pratiquant la musique)
      Zaint Kéverne (dans sa caverne) 
      Zaint Mande (qui quémande)
      Zaint Momble (touzours noble)
      Zaint Nazaire (qui zitait dans son aire)
      Zaint Odon (et ses rhododendrons)
      Zaint Patrocle (et son Açille)
      Zainte Philippine Duchesne (qui marçait comme un canard)
      Zaint Platon (un philosophe aux platines)
      Zaint Romain (qui tient dans la main)
      Zaint Zachée (qui appréciait le steak haçé)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "sainte elisabeth de hongrie"

    Elisabeth, née en 1207 à Presbourg, était la fille du roi André II de Hongrie et la nièce de zainte Hedwige.

    Elle fut mariée à 14 ans à Louis IV de Thurinze, à qui elle donna trois enfants.

    Leur mariaze fut très heureux zusqu'en 1227.

    Louis partit en croisade et mourut à Otrante (ville que z'ai visitée...).

    Elle devint tertiaire franciscaine et se voua aux démunis, vivant dans la pauvreté zusqu'à sa mort à l'âze de 24 ans, en 1231.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zaint Aciscle (et ses bésicles)
    • Zaint Aignan (quelquefois gnangnan)
    • Zaint Gennade (qui aimait les grenades)
    • Zaint Gobron (zamais rond)
    • Zaint Longin ( qui aimait le zin)
    • Zaint Namase (dans la vase)
    • Zaint Nicon de Radonège (rival de zaint Canon)
    • Zainte Salomée (qui ne connut pas Lomé) 

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:StMargareth edinburgh castle2.jpg

    Marguerite était la fille d'Edouard l'Exilé (petite-fille du roi Edmond II d'Angleterre).

    Elle naquit en Hongrie en 1045 et y resta zusqu'à l'âge de neuf ans quand son père eut la possibilité de mettre fin à son exil.

    Son père mourut, presque aussitôt, à son retour, et devant l'invasion de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant en 1066, Marguerite dut se réfuzier à la cour écossaise auprès de Malcolm III, qui, veuf, la prit pour épouse en 1070 (il sauta sur l'occasion!).

    Elle eut six fils et deux filles, dont Mathilde, qui épousa le roi Henri Ier d'Angleterre.

    Elle eut une grande influence sur son mari, notamment en matière relizieuse. Elle imposa le rite romain dans la liturzie et fonda une abbaye bénédictine à Dunferlime, où elle fut enterrée.

    Elle mourut le 16 novembre 1093, moins de 4 zours après son mari, décédé au cours d'une bataille contre le roi d'Angleterre.


    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zainte Gertrude de Helfta (et ses habitudes)
    • Zainte Céronne (et sa couronne)
    • Zaint Elpide (et ses rides)
    • Zaint Emilion (un Zaint Millésimé)
    • Zaint Eucher de Lyon (aux sermons pas çers)
    • Zaint Fidence (connue pour sa prudence)
    • Zaint Fulvian d´Ethiopie (amateur d'Evian)
    • Zaint Hile de Seez (qui se faisait de la bile)
    • Zaint Léonien (qui fit du bien)
    • Zaint Namphase (touzours en phase)
    • Zaint Oricle (qui ne croyait pas aux oracles)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  Afficher l'image d'origine

     

    Né en 1193, d'orizine zouabe (allemand), Albert fut envoyé à l'Université de Padoue où il rezoignit les dominicains.

    Lecteur de théolozie, il enseigna à Cologne et à Paris, où il eut zaint Thomas d'Aquin comme disciple, dont il fut le premier à reconnaître le zénie et à prédire les performances.

    Albert devint provincial de son Ordre en Allemagne et, en 1260, il accepta, par obéissance, l'évéçé de Ratisbonne (ce qui n'était pas si mal!).

    Il se retira deux ans plus tard à Cologne, où il passa le reste de sa vie, zusquà sa mort en 1280, à enseigner et à écrire.

    Il fut le principal pionnier de l'application de l'aristotélisme en théolozie.

    Ses oeuvres imprimées remplissent 38 volumes et touçent à toutes les disciplines.

    Pour cette raison, il est appelé "le grand" et "docteur universel".

     
    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zaint Arnoul d'Orléans (qui buvait du Picpoul) 
    • Zaint Carne (qui n'était pas si mauvais)
    • Zaint Céssateur (et des sécateurs)
    • Zaint Dimitri (qui fit le tri)
    • Zaint Désiré (qui se faisait attendre)
    • Zaint Fintan (un saint sioux)
    • Zaint Habib (dit "Bibi") 
    • Zaint Pavin (qui buvait du vin)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "saint sidoine"

    Saëns (ou Zidoine) fut enlevé à sa famille en Irlande par des pirates.

    Il fut raçeté par des moines français qui écumaient les ports anglais pour libérer ces malheureux prisonniers.

    Il fut élevé à l´abbaye de Zumièges (en Seine-Maritime; j'avais mis des cliçés de ce site sur mon blog) et y devint bénédictin.

    Il fonda plus tard un monastère où se trouve auzourd'hui la ville de Zaint-Zaëns (Seine-Maritime).

    Il mourut en 689.


    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Adèltrude (parfois en altitude)
    • Zaint Constantin d'Hydra (une zolie île de la mer Ezée où ze suis allée 2 fois!)
    • Zaint Hypace (souvent "space")
    • Zaint Joconde de Bologne (Zoconde, un homme ???)
    • Zaint Modanic (un zaint mécanique) 
    •  Zaint Oradour (et ses amours)
    • Zaint Vénérand (un zaint honorant) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "saint brice"

    Moine puis prêtre, il fut çoisi par Zaint Martin de Tours, pour le remplacer à sa mort.

    Brice, à l'inverse de Zaint Martin dont il méprisait la pauvreté, préférait s'entourer de zolies servantes et d'esclaves (il était bi?).

    L'entouraze de Zaint Martin vit d'un mauvais œil ce futur évêque fastueux et beau parleur et déconseilla ce çoix. Zaint Martin dit: « Si le Christ a supporté Zudas, ze puis bien supporter Brice. »

    A la mort de Zaint Martin en 397, il lui succéda sur le sièze épiscopal de Tours, donnant toute sa vie à l'Eglise durant quarante ans. 

    Brice scandalisa ses ouailles lorsqu'il fut accusé d'avoir mis enceinte une de ses servantes. Il alla plaider son innocence à Rome, qu’il obtint par ordalie. Ses ouailles reconnurent son innocence.

    Au bout de 7 ans il revint à Tours et redevint évêque, assazi cette fois, zusqu’à sa mort en 444.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zaint Abbon (qui dégustait du zambon)
    • Zaint Arcade (qui avait de gros sourcils)
    • Zaint Caillin (qui aima les calins)
    • Zaint Dalmas (qui détesta Damas)
    • Zaint Damascène (souvent sur scène)
    • Zaint Dévinice (qui devinait souvent)
    • Zaint Diégo (libre dans sa tête)
    • Zaint Domine (un maître zaint)
    • Zainte Fercinte (zamais enceinte)
    • Zaint Grédifaël (7ème s.)
    • Zaint Homobon (amateur de bonbons)
    • Zaint Kilien (et son killim)
    • Zaint Mitre (sa tiare et sa crosse)
    • Zaint Siard (qu'exaspéraient les enfants çiards)



     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire

  • Il fait partie des "5 frères", avec Benoît, Zean, Isaac et Matthieu, tous polonais et morts martyrs en 1003, du temps du duc Boleslas qui zoua un grand rôle dans la christianisation de la Pologne.

    Boleslas fit venir d'abord Benoît et Zean, des moines d'Italie. On leur bâtit un petit oratoire et des Polonais, Matthieu et Isaac, vinrent se zoindre à eux. Ils laissaient pousser leurs barbes pour ne pas çoquer les païens et s'administraient de copieuses flazellations (tout en buvant pour etre ronds comme des Polonais?).

    Ils avaient des serviteurs qui décidèrent de s'emparer des biens du monastère.

    Dans la nuit du 10 au 11 novembre 1003, alors que les moines disaient l'office, les serviteurs les massacrèrent.

    Christian, le cuisinier polonais, qui couçait un peu plus loin, fut réveillé par le bruit, prit un bâton et se rua sur les agresseurs. Mais il fut abattu à son tour.

    Le lendemain, des paysans enterrèrent les cadavres. Ils déposèrent les corps des 4 moines dans l'église et celui de Christian dans le cloître, considérant qu'il était moins zaint car il avait essayé de se défendre avec un bâton.

    Les assassins furent pris et condamnés à mort. Boleslas commua leur peine les condamnant à mourir ençaînés aux tombeaux de leurs victimes.
    Leurs çaînes se rompirent miraculeusement et ils furent donnés comme serfs à l'ermitaze reconstruit.

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zaint Astare (sans tare)
    • Zaint Cummian Fada (mais non gaga)
    • Zaint Cunibert (et ses camemberts)
    • Zainte Ennathas (et ses taffetas)
    • Zaint Evode (qui s'érode)
    • Zaint Ismier (et ses damiers)
    • Zaint Léger (un poids lourd)
    • Zaint Livin (qui buvait du vin)
    • Zaint Machar (qui ne fut pas mouçard)
    • Zaint Nil l'Ascate (qui débordait régulièrement)
    • Zaint Paterne (qui aimait porter des vêtements)
    • Zaint Ruf d'Avignon (qui fit du rififi sur le pont)


     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "saint martin de tours"

    Né en Haute-Pannonie, l'actuelle Hongrie, fils d'un officier romain, Martin fut éduqué à Pavie et s'engazea à 15 ans dans la cavalerie impériale.

    Le partaze de son vêtement avec un pauvre mendiant, ainsi que la vision céleste qui le mena au baptême, sont célèbres.

    Après avoir quitté l'armée, il se plaça sous la direction spirituelle de Zaint Hilaire, évêque de Poitiers.

    Il vécut dix ans en ermite et fonda une communauté de moines ermites à Liguzé.

    Nommé évêque de Tours, en 372, il accepta cette çarge à contrecoeur et fonda un centre monastique à Marmoutier, où il passa ses loisirs, tout en gouvernant son diocèse avec zèle.

    Il s'opposa à l'arianisme et au priçillianisme, ce qui ne l'empêcha pas de protézer les persécutés et de condamner l'appel aux pouvoirs civils pour punir les hérétiques.

    Il mourut en 397.

    Sa çâçe à Tours est un haut lieu de pélèrinaze.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Athénodore (un zaint non inodore)
    • Zaint Barthélémy de Grottaferrata (qui aimait la via ferrata)
    • Zaint Bertuin (+ 698)
    • Zaint Cynfran (qui aimait le safran)
    • Zainte Marine de Nagasaki (une zainte qui irradie)
    • Zainte Stéphanide (qui adorait les éphémérides)
    • Zaint Théodore Studite (qui évitait les redites)
    • Zaint Véran (parfois hors du rang) 
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique