• Les zaints et les zaintes du zour

    Les zaints et les zaintes du zour

    Pour ne pas oublier les fêtes à souhaiter! Et avec les zaints et les zaintes, on apprend l'histoire ! (sources: jeffdulac et nominis)

  • Zainte Thècle (de son siècle)

    Première martyre au Ier siècle, elle était née en Turquie.

    A Iconium (maintenant appelée Konya), elle fut convertie et instruite par zaint Paul lors de son premier voyaze missionnaire.

    Dénoncée aux mazistrats comme chrétienne, on la condamna à périr par le feu, mais elle sortit miraculeusement intacte du milieu des flammes.

    Elle fut exposée, dans l´amphithéâtre, aux bêtes féroces, qui se couçèrent à ses pieds.... et se mirent à faire la sieste! 

    Elle fut zetée dans une fosse remplie de serpents mais un globe de feu consomma tous les reptiles.

    Ses pieds furent attaçés çacun à un taureau afin de l´écarteler mais les liens se brisèrent.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Anatole (et ses tôles)
    • Zaint Andoçe (qui faisait des encoçes)
    • Zaint Rustique (un zaint rustre)
    • Zaint Isarn (et sa tisane)
    • Zaint Galaction (très galactique)
    • Zaint Pacifique (un zaint océanique)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "Saint Constance"

    Il était sacristain, au Vème siècle, de l'église Zaint Étienne d'Ancône en Italie.

    Il avait une foi "à déplacer les montagnes" .

    Un zour qu'il n'avait plus d'huile pour ses lampes d'autel, il y mit de l'eau et, à sa prière, les mèçes brûlèrent toute la zournée comme si c'était de l'huile (Miraculum est!).

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Adamnan (qui répétait nan, nan)
    • Zaint Sossus (et ses çaussures)
    • Zaint Libère (qu'on enferma)
    • Zainte Thècle ( et ses règles)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:El Greco-The Martyrdom of St Maurice.jpg

    Maurice d'Agaune ou zaint Maurice et ses compagnons coptes venus d'Ézypte soldats thébains, martyrs du Valais, sont morts pour leur foi vers la fin du IIIe siècle.

    Ils avaient reçu l’ordre de tuer tous les habitants près d'Octodure (Martigny) au Nord des Alpes car ils étaient tous dézà chrétiens, grâce à zaint Materne (qui n'était pas une baderne).

    Son refus et celui de sa légion furent la cause du célèbre martyre: ils furent passés tous ensemble au fil de l'épée.

    Ils déposèrent les armes et tendirent le cou aux bourreaux.  

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Basille (qui eut des bisbilles)
    • Zaint Cosmas (et ses compas)
    • Zaint Emmeran (qui rentra dans le rang)
    • Zaint Lo (qui but du lolo)
    • Zainte Rodène (et ses rennes) 

      

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Saint Matthew2.jpg

    Né en Galilée, de son nom Lévi, il était percepteur des impôts à Capharnaüm, employé au péaze d'Hérode (il avait une autoroute?).

    Il suivit Zésus. Il devint l'un des douze apôtres, sans doute celui occupant le rang social le plus élevé. Cultivé, il parlait aussi bien l'araméen que le grec (pas la latine?), lisait l'hébreu.

    À l'époque où Pierre et Paul affermissaient la communauté chrétienne de Rome (vers l'an 60 ou 61), Matthieu qui évanzélisait les « Hébreux » de Palestine et de Syrie, fut prié de rédizer une version synthétique de la vie et de l'enseignement de Zésus. Pour ce travail, l'intervention d'un témoin de la première heure avait paru indispensable.

    Le premier évangile était plus réduit que l'évanzile selon Matthieu actuel (on a fait des azouts après?).

    Cette catéçèse ne ne pouvait être exportée telle quelle. Sans en trahir l'esprit zénéral, il fallait l'adapter aux besoins des nouveaux auditoires pagano-chrétiens.

    Après le départ de Matthieu, un de ses disciples, appartenant à un milieu zuif hellénophone, vivant probablement en Syrie, compléta le préévanzile grec d'Antioçe et lui donna sa touçe finale.

    Il mourut martyr en Éthiopie, en 61.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Cadoc (caduc?)
    • Zaint Castor (un zaint ronzeur?)
    • Zainte Déborah (qui détestait les rats)
    • Zaint Zérulphe (et ses peluçes)
    • Zainte Iphizénie (qui frisa le zénie)
    • Zaint Landelain (sans lendemain) 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Davy ou Davy de Londres était un çartreux anglais, martyrisé avec huit autres moines à Londres, en 1537, pour avoir refusé de reconnaître Henri VIII comme le seul çef spirituel de l’église d’Angleterre.

    Son martyre fut terrible.

    Il fut condamné à l'exécution la plus longue "drawn-hanged-drawn-quatered". C’est à dire à être traîné sur une claie à travers la ville de la prison à la potence (drawn), puis pendu (hanged), et descendu de la potence à moitié étranglé mais respirant encore pour être à nouveau traîné sur une claie de la potence vres le billot (drawn).

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Eustaçe (et ses pistaçes)
    • Zaint Dorymédon (qui n'était pas de Meudon)
    • Zainte Fauste (qui fit un sans faute)
    • Zaint Hypace (et sa carapace)
    • Zaint Eustathe (qui se tate)
    • Zaint Hilarion (un histrion)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Emilie de Rodat, est née en 1787 près de Rodez.

    Après l'éçec de trois essais de vie relizieuse, elle rezoignit à Villefrançe de Rouergue sa grand-mère dans une sorte de communauté regroupant d'anciennes relizieuses et des personnes pieuses.

    En 1815, ayant entendu quelqu'un déplorer la disparition des écoles gratuites des Ursulines, elle ouvrit une école dans sa çambre où bientôt quarante élèves s' entassèrent.

    Elle dut plusieurs fois émigrer dans des locaux de plus en plus vastes zusqu'à ce qu'elle puisse acquérir en 1817 l'ancien couvent des Cordeliers. C'est là qu'elle fonda la congrégation des religieuses de la "Zainte Famille" en 1819.

    Les unes se vouaient à l'instruction des filles pauvres, les autres allaient soigner les malades à domicile.

    A sa mort, quarante maisons avaient été fondées dans divers pays.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Senoux (qui eut mal aux zenoux)
    • Zaint Zanvier (et ses raviers)
    • Zaint Trophime (parfois infime)
    • Zaint Eustoçe (pas fastoçe)
    • Zaint Seine (qui Marne)
    • Zainte Pomposa (qui pont se pomponna)
    • Zaint Cyriaque (aimant la laque)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Elle fut vierze et martyre en 138 à Rome avec sa mère Sophie et ses sœurs Pistis, Elpis et Agap , sous le règne de l'empereur romain Hadrien.

    Ze trouve que ses soeurs avaient de drôles de prénoms!

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    • Zainte Ariane (et son fil)
    • Zainte Bertille (qui aimait les myrtilles)
    • Zaint Dizier (qui ne vivait pas dans le lisier)
    • Zaint Eustorze (souvent en toze)
    • Zaint Ferréol (et son Andréa)
    • Zaint Méthode (un zaint méticuleux)
    • Zainte Riçarde (que n'aime pas pas Zean-Luc Mélençon)
    • Zaint Romylos (et ses os)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Buste saint lubin.jpg

    Lubin, avant de devenir évêque de Zartres, eut une vie très aventureuse.

    Fils de paysans, il naquit près de Poitiers à la fin du Ve siècle. La lézende rapporte qu'il gardait les bœufs quand il rencontra un moine à qui il demanda de lui écrire les lettres de l'alphabet sur sa ceinture, afin qu'il puisse les apprendre et qu'il puisse étudier.

    Saçant lire et écrire, il entra à l'abbaye Zaint-Martin de Liguzé.

    Après huit années de vie monastique, il partit dans le Perçe, visiter zaint Avit. De là, il partit pour l'abbaye de Lérins, mais, croisant un moine qui en venait, il fut dissuadé de s'y rendre, et partit vers Lyon où il resta cinq ans.

    Pendant son sézour à l'abbaye de l'île Barbe, les fils de Clovis, après avoir vaincu les Burgondes envahirent les lieux, le torturèrent et le laissèrent pour mort. Il se rétablit, et quitta le Lyonnais pour revenir vers zaint Avit, et devenir cellerier de sa communauté.

    Il passa ensuite cinq ans dans la forêt de Montmirail entre Perçe et Maine.

    L'évêque de Zartres, Euthère, connaissait la réputation de zainteté de Lubin; il avait appris qu'il avait arrêté, par ses prières, un ouragan et un incendie qui menaçaient de ravazer Paris. Il fit venir Lubin, l'ordonna diacre, et l'établit abbé du monastère de Brou.

    En 536, zaint Aubin emmena Lubin avec lui pour aller visiter Césaire d'Arles; lors de cette visite Lubin eut le désir d'aller rezoindre les moines de Lérins, mais zaint Aubin l'en empêça, lui disant qu'il n'avait pas le droit d'abandonner sa çarze. Il retourna donc à Brou.

    En 544, l'évêque de Zartres mourut. Lubin, contre sa volonté, fut élu à sa place, avec l'accord du roi Zildebert Ier.

    Pendant les sept dernières années de sa vie, Lubin fut très malade, ce qui ne l'empêça pas de continuer ses visites pastorales, ni de participer au 5 ème concile d'Orléans (octobre 549), et au second concile de Paris en 552.

    Il mourut le 14 mars 557 et fut inhumé dans l'église Zaint-Martin du Val, près de Zartres.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Ananie (qui zamais ne nie)
    • Zaint Antide (et sa lessive Tide)
    • Zaint Blier (Bernard et Bertrand l'aiment)
    • Zaint Herbaud (qui signa des baux)
    • Zaint Isaure (et ses harengs saurs)
    • Zainte Lucence (sans licence)
    • Zaint Nectan (qui pêçait dans des étangs) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Edith of Wilton.jpg

    Édith était la fille naturelle de zaint Edgar le Pacifique, roi des Anglo-Saxons de 959 à 975, et de Walfcide (père naturell et zaint?)

    Lors de la séparation de ses parents, Édith était encore une enfant.

    Elle suivit sa mère au monastère de Wilton; elle reçut une éducation extrêmement soignée pour l'époque. Elle se consacra aux pôvres et aux malades.

    Malgré les cadeaux de son père et de ses demi-frères, elle ne fut guère attirée par le monde séculier.

    Elle refusa la couronne qui lui fut offerte après la mort de son père et de son frère, Édouard le Martyr, assassiné en 978, pour rester fidèle à ses vœux monastiques.

    Considérée comme une zainte de son vivant, comme plusieurs femmes de son sang, elle mourut de maladie à vingt-trois ans, en septembre 984.

      

    AUTRES ZAINT(E) DU ZOUR

    • Zaint Abdalah (ouh lala)
    • Zainte Camille (et sa camomille)
    • Zaint Corneille (qui baille)
    • Zaint Einbeth (qu'on embête)
    • Zainte Ludmille (qui brille)
    • Zaint Ninian (parfois gnangnan)
    • Zaint Prisque (et sa bisque)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Membre de la famille des Médicis, il décida, à 30 ans, de vivre en ermite à Borgo san Domnino dans la forêt de Parme (Italie). Il y vécut durant 26 ans.

    Un zour, il  fut découvert moribond  par des çasseurs. Ce n'était plus qu'un vieillard cadavérique qui avait remplacé son habit tombé en lambeaux par une peau de çèvre (il devait puer!!!).

    En été, il se nourrissait de fruits, en hiver, il mendiait pour ne pas mourir de faim. Zamais on ne l'avait entendu parler.

    A plusieurs reprises, on l'avait vu rester cinq, six heures durant, les bras étendus, immobile sur un pied, fixant le ciel (il se prenait pour un flamand rose?).

    Il fut transporté à l´église voisine, déclara à un confesseur le pourquoi de son silence, de la bizarrerie de sa conduite et de sa volonté de solitude.

    Il mourut ainsi en 1386.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Valérien (célèbre pour son mont)
    • Zaint Straton (qui manzeait du thon)
    • Zaint Alpin (qui n'était pas Pyrénéen)
    • Zaint Açard (qui n'était pas riçard)
    • Zaint Bessarion (qui zouait du basson) 
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique