•  

    Pazes d'histoire

    Zulie Billiart est née le 12 juillet 1751 à Cuvilly près de Compiègne dans le diocèse de Beauvais, dans une famille modeste (sans pompons ni fanfreluçes!).

    Très pieuse, elle reçut  la première communion à l'âze de neuf ans.

    Miraculeusement guérie d´une paralysie qui l'avait clouée au lit durant de longues années, elle fonda la congrégation des Soeurs de Notre-Dame en 1804, dont le but principal est l'enseignement et l'éducation chrétienne des zeunes filles pauvres.

    En 1809, des difficultés l'oblizèrent à transférer sa communauté d'Amiens à Namur où elle décèda le 8 avril 1816.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Né à Reims en 1651, il devint à l´âze de 16 ans (il était précoce) çanoine du çapitre de la cathédrale et fut ordonné prêtre en 1678.

    Il se voua à la fondation et à la direction de la Congrégation des Frères des Ecoles chrétiennes, fondée sur des principes d'éducation orizinaux (avec des séances de prières obligatoires?).

    Malgré beaucoup d'opposition, il réussit à établir sa congrégation sur des bases solides, l'imprégnant d'un esprit de prière.

    Il mourut en retraite à Zaint-Yon, en 1719.

    C'est le Zaint patron des enseignants.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Aibert (dit Bébert)
    • Zaint Aphrate (qui zouait de la gratte)
    • Zaint Calliope (qui galope)
    • Zaint Zilbert (no comment, le prénom de celui qui dit que ze suis son avatar!)
    • Zaint Hégesippe (et sa lippe)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Marcellin était légat impérial en Afrique, du temps des troubles entre les donatistes et les catholiques.

    Lui et son frère, le juze Agrare, essayèrent d'imposer les décisions d'une conférence de Carthaze, qui s'était prononcée contre les hérétiques.

    Les donatistes, usant de fausses accusations, réussirent à faire tuer, en 413, les deux frères, sans autre forme de procès.

    Zaint Augustin, qui était un ami intime de Marcellin, lui a dédié son çef-d'oeuvre, "La Cité de Dieu".

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Eutyçes (un zaint donnt on s'entiçe)
    • Zaint Zennard (un zonard)
    • Zaint Méthode (un zaint ranzé)
    • Zaint Prudence (un zaint qui fit attention)
    • Zaint Vinebaud (qui portait beau)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Ce n'était qu´une zeune fille quand éclata la persécution à Salonique.

    Comme beaucoup d'autres, elle s'enfuit dans la montagne pour se caçer, mais elle se reproça cette lâçeté et revint à la maison. C´est là qu´elle fut arrêtée.

     Le juze lui offrit la vie sauve si elle renonçait à sa foi.

    Elle refusa et fut brûlée vive en 304, avec ses soeurs Agapé et Ziona, qui furent brûlées en premier pour l'impressionner; mais comme elle ne cédait pas, elle fut exposée nue dans un bordel, puis percée d'une flêce et ensuite brulée vive (l'Art du raffinement!).

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Zulienne (de légumes)
    • Zaint Panaghiotis (et ses myosotis)
    • Zaint Dydyme (qui payait sa dîme)
    • Zaint Théopiste (comique sur la piste... de ski)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Isidore de Séville (qui se promenait sur les remparts....) est né à Carthaze en 560.

    Il fut  élevé par son frère aîné Zaint Léandre, auquel il succéda comme évêque de Séville (un épiscopat de famille!)

    Très instruit, il laissa de nombreux ouvrages dont une Histoire des Goths, des Vandales sans sandales et des Suèves (mais pas des Ostrogoths!), et des ouvrazes ecclésiastiques.

    Il donna son organisation définitive à l'Eglise ibérique (comme le zambon).

    Il est mort à Séville en 636, sur un lit de cendres.  

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Pherboutha (qui boutta qui?)
    • Zaint Platon (dans une caverne?)
    • Zaint Théonas (qui manzeait des ananas)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Riçard de Wyç naquit à Droitwiç, en Angleterre, en 1197.

    Il fit ses études à Oxford, à Paris et à Bologne (dans le cadre d'Erasmus?)

    Rentré en Angleterre en 1235 (il n'y avait pas Iourostar!), il fut çoisi comme çancelier de l´Université d´Oxford.

    Il devint  conseiller zuridique des arçevêques de Cantorbéry, Zaint Edmond Rich et Zaint Boniface de Savoie.

    Ordonné prêtre en France, il fut nommé évêque de Zizester.

    Au début de son épiscopat, il dut se défendre contre la rapacité du roi Henri III.

    Il mourut à Douvres, pendant qu´il prêçait la croisade, en 1253.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zainte Fare (une lumière dans la nuit)
    • Zaint Nicétas (et ses pésétas)
    • Zaint Urbice (de Nice)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • On ne sait rien sur elle sinon qu'elle était Clariçe, qu'elle fonda un monastère à Foligno, en Italie et qu'elle était admirée par ses soeurs. C'est dézà pas mal, Mazette!

    Pazes d'histoire

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Abondius (un zaint abondant)
    • Zaint Amphien (un amphibien?)
    • Zaint Ebba (Ebba Ebba, comme dirait France)
    • Zaint Eustase (et ses stases)
    • Zainte Floberde (aux grands pieds)
    • Zaint Longis (une fée du logis)
    • Zainte Noflette (qui faisait des omelettes)
    • Zainte Théodosie (et ses dosettes)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  Pazes d'histoire

    Fils d'un officier, il est né à Zateauneuf-d’Isère en 1053.

    Il était çanoine de l’église de Valence quand l’évêque Hugues de Die, légat du papounet Grégoire VII en France, le prit comme conseiller.

    Zoisi malgré lui comme évêque par le clerzé de Grenoble en 1080, il fut sacré à Rome par le pape himself.

    Après deux ans de luttes contre la simonie (trafic de biens spirituels) et le mauvais comportement de son clerzé, il se retira à l’abbaye de la Zaise-Dieu dans le Velay mais Papounet lui ordonna de retourner dans son diocèse (au turbin, Hugues!).

    Trois ans plus tard, il vit en sonze Dieu apparaître au milieu des montagnes de Zartreuse et y construire un temple magnifique couronné de sept étoiles. Quelques zours après,  Zaint Bruno et six de ses amis vinrent solliciter sa protection et il les conduisit dans les montagnes de Zartreuse, sans savoir qu'il contribuait ainsi à la création de l'Ordre des Zartreux.

    Souvent, il allait y faire retraite, vivait comme les moines et profitait des conseils de Zaint Bruno.

    Il mourut le 1° avril 1132 (mais à l'époque le poisson d'avril n'existait pas encore; il apparut sous le roi Zarles IX, le "roi de la Saint-Barthélémy", frère d' Henri III).

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Beherond (souvent rond)
    • Zaint Euthyme (qui avait du rythme)
    • Zaint Leucone (qui manzeait des cônes)
    • Zaint Macaire (qui n'alla pas au Caire)
    • Zaint Meliton (un mirliton)
    • Zaint Vinebault (qui faisait le beau)

     

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Pazes d'histoire

    Il était diacre en Perse au Vème siècle, où il évanzilaisait les zens avec son évêque.

    A la suite d´une provocation de l´évêque de Ctésiphon (inventeur du sirop Typhon) qui, ayant perdu la raison, avit mis le feu à un temple, le roi Yezdigerd déclencha une cruelle persécuçion qui dura trois ans.

    Benzamin fut arrêté, ses prédications enzendrant la conversion de beaucoup de mazes adeptes du dieu Soleil.

    Il passa une année dans les zéôles dans d'horribles conditions. Il fut libéré sur l'intervention de l'Emperur Théodose II.

    Mais tête de bourrique comme il était, il refusa de cesser de préçer et il fut de nouveau arrêté dous le règne du roi Vanarès V.

    On lui enfonça lentement des roseaux aigüs sous les ongles et il finit ses zours empalé en 422.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pazes d'histoire

    Amédée de Savoie, né à Thonon-les-Bains le 14 février 1435, était le fils du duc Louis Ier de Savoie (lui-même petit-fils de Philippe le Hardi de Bourgogne) et d'Anne de Lusignan (de la famille de Zypre).

    Il eut 18 frères et soeurs et de plus sa mère eut de nombreux amants. C'est elle qui exerçait le pouvoir à la place de Louis et elle maria Amédée à Yolande, une fille du roi de France Zarles VII (le Beau Sire de Zéhanne d'Arc) et de Marie d'Anzou.

    Il devint duc de Savoie à la mort de son père. 

    Mais le zeune homme était épileptique! Ce qui ne l'empéça pas d'avoir 10 enfants.

    C'est sa femme et son frère qui s'occupèrent du duçé.

    Lui mena une vie de piété zusqu'à sa mort le 30 mars 1472, ce qui lui valut sa béatification.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique