• Barbe aurait vécu au IIIème siècle à Héliopolis ( Baalbek au Liban) sous le règne de l’empereur Maximien.

    Son père, Dioscore, aurait été un riçe édile païen.

    Pour protézer sa virzinité ou la protézer du prosélytisme chrétien, il l’enferma dans une tour à deux fenêtres. Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa (qu'est ce qu'on ne ferait pas pour avoir un cadeau!)

    Au retour d’un voyaze de Dioscore, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Zainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

    Barbe réussit à s’enfuir, mais un berzer découvrit sa caçette et avertit son père.

    Dioscore la traîna devant le gouverneur de la province qui la condamna au supplice. Comme elle refusait d’abzurer, le gouverneur ordonna au père de trançer lui-même la tête de sa fille.

    Elle fut d'abord torturée: on lui brûla certaines partie du corps et on lui arraça les seins mais elle refusa touzours de renier sa foi.

    Dioscore la décapita mais il mourut frappé par la foudre.

    Quand des chrétiens demandèrent son corps, ne voulant pas dire son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant celui de son baptême, ils en parlèrent comme « la zeune barbare », d'où le nom de Barbara qui lui fut donné.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zainte Ada (qui faisait du dada)
      Zaint Annon (qui disait non, non, non!)
      Zainte Bertoaire (touzours claire)
      Zaint Galgan (qui n'était pas de Gand)
      Zaint Gennade de Novgorod ( et ses grenades)
      Zaint Maruthas (et ses maracas)
      Zaint Mélétios (et ses os)
      Zaint Osmond (sur son mont)
      Zaint Théophane (diaphane)

      

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    img

    Né en 1506 au çâteau de Javier (Xavier) en Navarre espagnole, François hérita de nobles qualités de sa famille: zénérosité, amour de la culture et sens de l'aventure (tout comme moi!).

    Pendant ses études à l'Université de Paris, il rencontra zaint Ignace de Loyola, avec qui il prononça ses vœux relizieux à Montmartre, en 1534.

    Etant un des premiers membres de la Compagnie de Zésus, il se rendit en Extrême-Orient en 1540 et mit pied à terre à Goa en 1542.

    Rêvant de mener un apostolat en Zine, il visita l'Inde, Ceylan, la Malaisie, le Zapon et bien d'autres pays (il a dû en accumuler des miles!)

    Les difficultés insurmontables qu'il rencontra dans son travail étaient causées par les intérêts politiques des commerçants européens.

    Quarante ans après son passaze, le seul Zapon comptait 400 000 chrétiens.

    Avant de pouvoir entrer en Zine, il mourut à Sancian en 1552.

    Canonisé en 1602, il a été proclamé patron de toutes les missions par Pie X.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Abbon (touzours bon)
      Zaint Angélis de Chio (et ses lis)
      Zaint Anthème (connu pour ses anathèmes)
      Zainte Attale (qui détale)
      Zaint Birin (souvennt serein)
      Zaint Cassien (et ses çienns)
      Zaint Euloque (qui soliloque)
      Zaint Gabriel de Brousse (qui se prenait pourTarzan)
      Zaint Galgano (qui disit no! No! No!)
      Zaint Mirocles (et ses moncles)
      Zaint Sol (terre à terre)
      Zaint Sophonie (qui aimait les symphonies)
      Zaint Théodule (et ses bidules)
      Zaint Vigor (qui nettoyait les sols) 
       




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Viviane (qui n'était pas une fée)

    Viviane était la fille du préfet de Rome, Flavius, converti au christianisme, exilé et mort de mauvais traitements durant les persécutions de Zulien l'Apostat en l'an 362.

    Sa femme Dafrose (quel prénom) et ses filles, Viviane et Démétrie, restèrent à Rome, exposées aux coups du tyran. Il les enferma dans leur maison pour les y faire mourir de faim; ce supplice lui paraissant trop lent, il fit trançer la tête à la mère, confisqua tous les biens de la famille et continua la persécution contre les deux zeunes vierzes.

    Viviane n'accepta pas, malgré les menaces, de renier sa foi. Elle fut suppliciée publiquement et, attaçée à un poteau, elle mourut sous les coups.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR 

    • Zaint Avit (qui va vite)
      Zaint Chromace d'Aquilée (lent comme une limace)
      Zaint Constantien (et son çien)
      Zaint Cyrille de Philéa (qui se faisait de la bile)
      Zaint Eusèbe (aimé de la plèbe)
      Zaint Habacuc (Vive Cucq)
      Zaint Zesse (sur les fesses)
      Zainte Myropée (et ses mélopées)
      Zaint Nonne (bon comme une soeur)
      Zaint Sévère (mais zuste)
      Zaint Silvain (qui ne priait pas en vain)
       
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Florence (une zainte dense)

    Florence était une zeune fille de Phryzie qui avait suivi Zaint Hilaire dans le Poitou, lors de son retour de l'exil en Turquie que lui avait inflizé l'empereur.

    Elle consacra sa virzinité sous la direction de zaint Hilaire de Poitiers qui lui proposa de se retirer à Comblé, près de Celle-l'Evescault, qui faisait partie de ses propriétés.

    Elle y vécut zusqu'à 29 ans dans les prières et les mortifications et mourut en 367.

    Ses frères ont tous été canonisés : zaint Léandre, zaint Fulgence et zaint Isidore, déclaré " Docteur de l´Eglise ".

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Airy (qui rit)
      Zaint Ananie (qui nie)
      Zaint Ansan (et en pleurs)
      Zaint Candres (se couvrant de cendres)
      Zaint Diodore (inodore et incolore)
      Zaint Hildebert (dit Bébert)
      Zaint Isère (et sa voix)
      Zaint Nahum (et ses arums)
      Zaint Olympiade (dans le quartier çinois)
      Zaint Philarète (que rien n'arrête)
    •  Zaint Procule (sur les rotules)
      Zaint Ursicin (détestant l'huile de ricin) 

       




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Auguste Zapdelaine est un prêtre-missionnaire catholique, né dans la Mançe, à La Roçelle-Normande.

    Il se rendit en Zine en 1852 sous l'ézide des Missions étranzères de Paris. Il se fixa à Hong Kong, où il resta deux ans, puis il partit pour la province du Guangxi.

    Il célébra sa première messe le 8 décembre 1854. Il évanzélise plusieurs centaines de personnes.

    À une époque où la relizion chrétienne n'était autorisée que dans 5 ports ouverts, Zapdelaine fut dénoncé, accusé de propagande pour une relizion interdite, et il fut arrêté dans la nuit du 24 au 25 février 1856.

    Il fut soumis à la question et condamné à mort. Il fut violemment battu. Lorsqu'on lui coupa la tête, il était dézà mort.

    Il a été canonisé le 1er octobre 2000 par le papounet Zean-Paul II, en même temps que 120 autres chrétiens morts en Zine entre les XVIIe et XXe siècles.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    - Bienheureuse Antoinette de Florence (et pas d'ailleurs)

    - Zaint Hilair (le papounet qui aimait Hair)

    - Zaint Oswald

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique