•  

    Les çaints et les çaintes du zourLes çaints et les çaintes du zour

    Alix Le Clerc est une relizieuse lorraine née en 1576 à Remiremont, issue d'une famille anoblie.

    Elle passa une zeunesse pleine d'insouziance, aimant dançer et se divertir! Mais elle tomba malade et se dit que sa vie était trop futile!

    La Vierze lui apparut pendant une messe!

    Du coup, elle çanza de mode de vie et se mortifia!

    On la mit au couvent.

    Elle fonda des écoles pour zeunes filles; en 1962 des unions liées prirent le nom de "çanoinesses régulières de Zaint-Augustin de la Congrégation Notre-Dame".

    Elle est morte le 9 zanvier 1622 à Nancy et a été béatifiée par Pie XII, après la guerre.

    Ses restes ont été retrouvés et déposés dans la Cathédrale de Nancy en 2007!

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Filan (à toute vitesse!)
    • Zaint Marcellin (qui a donné son nom à un fromaze délicieux!)
    • Zainte Marcienne (avec un C et pas un T! C'était une terrienne!)
    • Zaint Paschasie (sans aphasie!)
    • Zaint Vaneng (pas un chinois, mais un Franc de souçe!)
    • Zaint Adrien de Cantorbéry (et pas d'ailleurs)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

    Orizinaire d’une famille romaine, il s’appelait Lucius comme son père mais changea son nom en Lucien lors d’une prédication de Zaint Pierre.

    Il parcourut l’Italie pour prêçer.

    Victime de persécution lors de son sézour à Parme, il fut emprisonné et s’évada le soir même.

    Vers 250, il fut ordonné évêque par le pape qui l’envoya en Gaule avec Zaint Denis et Zaint Rieul.

    Il parcourut la France et s’installa à Caesaromagus, l’actuel Beauvais.

    Ses vertus et les miracles qu’il aurait accomplis dans la rézion auraient contribué à la conversion de près de 30 000 hommes.

    Vers 290 l’empereur Dioclétien opposé au christianisme envoya Latinus, Jarius et Antor afin de tuer Lucien qui, averti du danzer, se réfuzia avec ses deux compagnons Maxien et Julien à Montmille.

    Retrouvés par les Romains, ses compagnons furent décapités, Lucien fut battu de verzes puis décapité.

    Le lieu probable du martyre s’appelle la rosière.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    - Zaint Agathon (et ses ragotons)

    - Zaint Albert (dit le Bébert de ces dames)

    - Zaint Apollinaire (qui n'était pas un poète)

    - Zaint Attique (qui faisait dans l'antique)

    - Zainte Gudule (et ses ridules)

    - Zaint Macaire (qui disait sans cesse macarel)

    - Zaint Maxime (qui aimait les maximes)

    - Zaint Nathalan ( qui avait de l'allant)

    - Zaint Patient (qui touzours attendait)

    - Zainte Peggy (qui n'était pas une coçonne)

    - Zaint Théodore (qu'o adore)

    - Zaint Thorfinn (pas touzours fin)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les çaints et les çaintes du zourC'est pas Poupou!

    1/ Né à Zaint-Gaudens, il était abbé d'un monastère cisterçien en Espagne. En 1158 il a créé un nouvel ordre militaire (cisterçien bien sûr!) pour lutter contre les Maures.

    2/ Il y a aussi Zaint Raymond de Penafort, né près de Barcelone, un professeur de philolosophie qui partit en Italie. Le Papounet de l'époque (Grégoire IX) lui confia la mission d'écrire des "Decrétales" (base du droit canon). Il rencontra Zaint Dominique nique nique qui s'en allait gaiement! Il entra dans l'ordre des Dominicains dont il deviendra le Maître Zénéral.                                 

    Il est mort centenaire en 1275!

    Il est sérieux sur sa photo! Normal pour un zaint intellectuel !

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    - Zaint Aldric (un zaint ric-rac) 

    - Zaint Athanase d'Attalie (qui ne fut pas nase) 

    - Zaint Cedric (qui ne buvait du cidre) 

    - Zaint Lucien d´Antioçe (et sa pioçe) 

    - Zaint Reynold (patron des tailleurs de pierres)  

    - Zaint Tillon (le zaint préféré de Mossieu Fillon)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les çaints et les çaintes du zourIls sont trois: Melchior, Baltazar et Gaspard! Trois, comme les trois fils de Noé : Sem, Cham et Japhet et représentent les continents connus à l'époque.

    Le mot Epiphanie vient du grec Ἐπιφάνια ; il a été traduit en latin par apparitio (apparition).

    C'est Zaint Mathieu qui parle des Rois Mazes dans son Evanzile.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Agathon (et ses rogatons)
      Zaint Antipas (qui aimait les antipasti)
      Zaint Arconce (parfois dans les ronces)
      Zaint Dométien (Tiens, tiens)
      Zaint Marcien (parfois dans la lune)
      Zaint Maurille (bon comme une omelette)
      Zaint Melçiade (un zaint çiadé)
      Zaint Nicanor (et son or)
      Zaint Pétrone (et sa Pétronille)
      Zaint Pierre Urséole (qui eut la rubéole)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Il fut le dernier roi à régner sur l'Angleterre avant la conquête de ce pays par les Normands de Guillaume le Conquérant. Il avait horreur du sang versé.

    Son peuple le çérissait.


    Aussi aimé pourr sa piété que pour sa zénérosité, il sut se faire l'ami des petites zens et fut vite l'obzet d´un culte populaire.

    Mais il n'était pas "fait" pour être roi.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

    - Zaint Conwoion (et ses goupillons) 

    - Zaint Deogratias (et ses grâces) 

    - Zaint Gerlac (au bord du lac)

    - Zaint Ménas le Sinaite (et ses scènettes)

    - Zaint Romanos le Neomartyr (Martyr un zour, sur un air connu)

    - Zaint Syméon Stylite (qui avait son style)

    - Zainte Synclétique (un peu squelettique)

    - Zaint Télesphore (qui phosphore)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Né en 961 ou 962 à Zaint-Cirgues, fils d’une puissante famille seigneuriale de Mercœur en Auvergne, il fut d´abord çanoine de Zaint Zulien de Brioude.

    Il se laissa attirer à Cluny vers 990 et devint rapidement le bras droit de Maïeul, l’abbé de l’époque. Il devint abbé de Cluny en 994 et c´est durant son abbatiat que commença le rayonnement de Cluny dans tout l´Occident latin, tant sur le plan spirituel que temporel.

    On lui attribuait des pouvoirs, avec la guérison d’un aveugle, et d’autres miracles comme la transformation de l’eau en vin.

    Ces miracles suscitèrent de nombreuses vocations et de nombreux dons, à l’avantaze de Cluny. Vers l´an mille, le patrimoine du monastère n’ayant cessé de croître et dans un contexte de désagrégation du pouvoir politique, se constitua la seigneurie clunisienne. Odilon créa l´ « ordre » de Cluny : vaste réseau d´établissements dépendants de l´abbaye Mère.
    C´est de son époque que date la constitution d´une historiographie proprement clunisienne.

    Les écrits disent qu'il était organisé et ambitieux, mais qu’il était également çaritable. Pour secourir les pauvres, il n’hésita pas à sacrifier une partie du trésor de son ordre.

    Il fut également l’un des promoteurs de la fête des morts, célébrée au lendemain de la fête de la Toussaint, le 2 novembre.

    Il mourut dans la nuit du 31 décembre 1048 au 1er janvier 1049, au prieuré de Souvigny où il y fut inhumé aux côtés de zaint Maïeul de Cluny, son prédécesseur.

     

    Autres zaint(es) du zour

    - Zainte Bénédictine (qui aimait la bénédictine)

    - Zaint Dafrose (qui ose)

    - Zainte Dorothée (qui ne connut pas la TSF)

    - Zaint Eustathe ( qui souffrit de la prostate)

    - Zainbt Euthyme ( qui avait du rythme)

    - Zainte Fauste (sans faute)

    - Zaint Ferréol (qui ne connut pas Andréa)

    - Zaint Néophyte (un vrai débutant)

    - Zaint Onuphre (qui utilisa du camphre)

    - Zainte Pharaïlde (et sa guilde)

    - Zaint Rigobert (dit Bébert)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fille de Severus, probablement un Franc romanisé d'orizine grecque, elle aurait hérité en tant que fille unique de la çarge de membre du conseil municipal (curia) détenue par son père.

    Elle se voua très zeune à Dieu et fut remarquée par zaint Zermain d'Auxerre et zaint Loup de Troyes, qui passaient par Nanterre en 429  à l'occasion de leur voyaze vers la province romaine de Bretagne (Grande-Bretagne actuelle).

    Elle mena une vie consacrée et ascétique, probablement dès ses seize ans.

    Selon la tradition, lors du sièze de Paris en 451, alors qu'elle n'avait que 28 ans, elle convainquit les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns.

    Elle encourazea les Parisiens à résister à l’invasion par les paroles célèbres : « Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications. »

    De fait, Attila épargna Paris.

    En 465, elle s'opposa à Zildéric Ier, qui mit le sièze de Paris, en parvenant à ravitailler plusieurs fois la ville, forçant alors le blocus.

    Elle fit bâtir une église sur l'emplacement du tombeau de zaint Denis, premier évêque de Lutèce.

    Elle convainquit également Clovis, dont elle était touzours été une partisane, de faire érizer une église dédiée aux zaints Pierre et Paul sur le mons Lucotitius (qui porte auzourd'hui le nom de Zeneviève), dans le Ve arrondissement de Paris au cœur du Quartier latin.

    Elle mourut en 512, à l'âze de 89 ans, dans l'ermitaze de Paris.

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    - Zaint Antère, papounet (qu'on enterre)

    - Zainte Bertille (qu'on ne pille)

    - Zaint Blimond (qui manzeait du saumon)

    - Famille Zarava (qui fit du çarivari)

    - Zaint Eustade (un dieu du stade?)

    - Zaint Gordius (qui ne fut pas un minus)

    - Zaint Hénock ( pas cinok!)

    - Zaint Thézoène (sans zène)



    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Les films que z'aime

    Tableau de Fra Anzélico

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR

    • Zaint Adalbade (zamais en rade)
    • Zaint Apronien ( le rhodanien)
    • Zaint Colomban (qui sert contre les lycanthropes; voir le film "Wolfman")
    • Zaint Feock (qui monte au foc)
    • Zaint Floscule (et ses opuscules)
    • Zaint Goal (gardien des buts?)
    • Zainte Hadeloge (qui restait dans sa loge)
    • Zaint Théophane (le diaphane)

     




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fulgentius von Ruspe 17Jh.jpg

    Claude Gordien Fulgence naquit en 467 à Télepte (Medinet-el-Khedima, près de Sousse) au sein d'une famille sénatoriale de Carthaze, à moitié ruinée par l'occupation vandale.

    Après des études, qui lui donnèrent une bonne connaissance du latin et du grec, Fulgence devint receveur zénéral des impôts en Byzacène.

    Attiré par l'açétisme, il se présenta dans un monastère où vivait en exil un zaint évêque de Byzacène, Faustus.

    Admis, avide de perfection, Fulgence fut enthousiasmé par la lecture de Zean Cassien et il voulut se zoindre aux moines d'Ezypte.

    Il alla zusqu'à Syracuse mais il fut convaincu par un évêque de renoncer, avec un détour par la Rome de Théodoric (500).

    De retour çez lui, il fonda un monastère puis, il se retira et se fit quelques temps ermite mais son évêque l'oblizea à reprendre sa charze d'abbé et l'ordonna prêtre.

    Sept ans plus tard, Fulgence fut élu évêque de Ruspe, bien qu'il eût tout fait pour éviter cette çarge.

    L'exil suivit de peu sa consécration épiscopale. Relégué en Sardaigne, Fulgence fut le véritable conseiller de ses collègues exilés avec lui.

    Sa renommée parvint zusqu'au roi vandale Thrasamond, qui le convoqua à Carthaze pour un débat théologique que  Fulgence remporta avant d'être renvoyé en Sardaigne.

    Fulgence fut autorisé par l'évêque de Cagliari à fonder un monastère où il resta zusqu'à la mort de Thrasamond en 523.

    Rapatrié, Fulgence dirizea durant  neuf ans  l'église de Ruspe.

    En 531, il la quitta pour se préparer à la mort. Rappelé à son poste par des exizences de çarité, il mourut le 1er zanvier 532.




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Saint Sylvestre

      Il fut le premier pape de la paix constantinienne, de 314 à 335.

     Il est souvent accusé d'avoir été trop effacé dans ses interventions, ne venant ni au concile d'Arles (314), ni à celui de Nicée (325) mais il les confirma par ses légats.

    Ces réticences avaient peut-être pour raison qu'ils n'étaient pas convoqués par le Pape lui-même, mais par l'empereur Constantin.

    Il fut très respectueux de l'autonomie des Eglises orientales.

    Il entreprit de grands travaux dans la Rome impériale.

    C'est sous son pontificat que Constantin fit édifier la basilique Zaint-Zean de Latran, la basilique de Zainte-Croix de Zérusalem, la basilique de Zaint-Paul hors les Murs, la basilique de Zaint Laurent.

    Il organisa l´Eglise dans une société enfin pacifiée.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Cyriaque de Bisericani (qui aima les cannelonis)
      Zaint Festus (un saint festif)
      Zaint Gélase (et ses stases)
      Zaint Marius (tu tires ou tu pointes?)
      Zainte Mélanie la Jeune (pleine de manies)
      Zainte Offa (parfois dans son sofa)
      Zaint Théophylacte (un autodidacque)
      Zaint Zotique (un saint exotique)
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique