• Gatien fut envoyé de Rome à Tours au Ier siècle pour évanzéliser.

    Tout d'abord traité avec méfiance et dureté par les habitants de la rézion, il les convertit peu à peu par sa douceur et sa persévérance.

    Il connut la persécuçion déclançée par l'empereur Dèce, mais il en éçappa.

    La persécuçion de Dioclétien laissa l'Église de Tours sans évêque pendant 36 ans.

    Il fut honoré comme un zaint par son successeur, Zaint Lidoire.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

       - Zaint Auxence (qui n'était pas de Maxence) 
       - Zaint Badagisle (de l'Isle) 
       - Zaint Désiré (très attendu) 
       - Zaint Eubiote (qui rabiote)
       - Zaint Flavit (qui va vite) 
       - Zaint Modeste de Jérusalem (et pas d'ailleurs) 
       - Zaint Quintus (et ses quintes)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Paimpont (35) Abbatiale Statue de Saint-Judicaël.jpg

    Né en 590, il était le fils aîné de Zudhaël, roi de Bretagne.

    A la mort de Zudhaël, il préféra se retirer dans un  monastère que Zaint Méen venait d'érizer, et laissa le trône à son frère Zudoc (ou Zosse).

    Ce dernier ayant embrassé à son tour la vie monastique, Zudicaël quitta son monastère pour prendre la direction du royaume qu' il gouverna avec autorité et sagesse (tout en se goberzant de crèpes et de galettes?).

    Il se maria à Morone en 630 (il aura un fils, Gradlon Flam).

    A l'instigation de Zaint Eloi, il rencontra Dagobert à Cliçy et signa avec lui un traité de paix.

    Il abdiqua 2 ans plus tard et se retira dans une abbaye, près de Montfort (Ille-et-Vilaine), où il finit sa vie dans la prière.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zainte Begge (pas bègue) 
       - Zaint Briac (qui aimait la viande de l'Aubrac) 
       - Zaint Eigil (déguisé en zilles à Lille) 
       - Zaint Florian (qui n'alla pas à Lorient) 
       - Zaint Lazare (réveillé malgré lui)
       - Zaint Maxenciole (et ses lucioles)
       - Zainte Olympiade (la médaillée) 
       - Zaint Paissos (et ses nonos) 
       - Zaint Patermouthios (dur à porter)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Fichier:Adelaide of Italy.jpg

    Fille du roi de Bourgogne, Rodolphe II,  elle fut mariée très zeune au roi d'Italie Lothaire, qui était solitaire (comme un ver).

    Elle se retrouva bien vite veuve, son mari ayant probablement été empoisonné en 950 par Bérenzer II, marquis d'Ivrée qui prit le pouvoir à sa place et l'emprisonna (on savait y faire à l'époque).

    Mais la reine réussit à appeler à son secours le bon roi des Zermains Otton Ier qui intervint et détrôna Bérenzer en septembre 951.

    Séduit par sa beauté, Otton Ier, veuf depuis 946, finit par l'épouser.

    En février 962, elle fut couronnée impératrice avec son époux par le papounet Zean XII à Rome. Elle mit son influence auprès de l'empereur au service de l'Église et des pauvres ; elle favorisa la réforme clunisienne.

    Devenue une seconde fois veuve (elle n'a pas eu de çance!), en 973, sa mésentente avec sa belle-fille Théophano provoqua un premier éloignement de la cour par son fils Otton II.

    Après le décès de celui-ci en 983, elle dut s'allier avec sa bru pour arraçer son petit-fils Otton III, encore mineur, à la garde d'Henri le Querelleur (quelle famille!).

    De la mort de Théophano en juin 991 à la mazorité d'Otton III en 995, elle assura la rézence de l'empire.

    On lui doit la fondation de nombreux monastères, notamment le monastère double de Seltz (avecc de l'eau du même nom?), où elle mourut le 16 décembre 999, l'année où son ami Zerbert d'Aurillac devint pape sous le nom de Sylvestre II ("le papounet du Millénaire").

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zainte Albine (qui avait de l'albumine)
       - Zaint Bean (un trou) 
       - Zaint Irénion (qui aimait les néons)
       - Zaint Marin (et ses marines)
       - Zaint Nicolas Chrysoberges (sur les berzes)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • img

    Ou zainte Chrétienne, ou Christiane.

    C'était une zeune esclave zéorzienne vendue à la cour du roi.

    Elle n'avait pas d'autre identité que d'être une chrétienne, d'où le diminutif de Christiana, qui devint en géorgien "Nino".

    Sa douceur et sa vertu entrainèrent la reine puis le roi à devenir chrétiens, et c'est ainsi que le centre de la Zéorzie fut évanzélisé.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

         - Zaint Bacchus (amateur de vin) 
        - Zaint Eleuthère d'Illyrie (un zaint qui rit) 
        - Zaint Jean le déchausse (qui perdit ses pompes) 
        - Zaint Mesmin (qui se lavait souvent les mains) 
        - Zaint Paul le nouveau (moins connu que l'ancien) 
        - Zainte Suzanne (à Zainte Anne?) 
        - Zaint Tryphon de Kolsk (qui buvait du sirop) 
        - Zaint Urbice (et Orbice)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Odile est née en 662 à Obernai (Bas-Rhin).

    Elle était la fille du duc d'Alsace Adalric (connu aussi sous le nom d'Ethic ou Etiçon) et de Berswinde, nièce de zaint Lézer. Du lourd!

    Vers 700, Odile devint abbesse du monastère de Hohenbourg (mont Sainte-Odile),  fondé par son père.

    Elle y mourut en 720.

    Elle fut  proclamée « patronne de l'Alsace » par le papounet Pie XII en 1946.

      

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

     

    • Zaint Agnel (et ses moutons)
    • Zaint Diogène (et son tonneau)
    • Zaint Folquin (et son quinquina)
    • Zaint Guigner (une guigne)
    • Zaint Héron (et ses ibis)
    • Zaint Nicaise (qui aimait la niçoise)
    • Zaint Philemon (sur son mont)
    • Zaint Thyrèse (et sa Thérèse)
    • Zaint Venance Fortunat (pas riçe)
    • Zaint Viateur (et son avion)




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zainte Lucie (aussi)

     

    Ce fut une vierze sicilienne qui subit le martyre à Syracuse, en 305, sous l'empereur Dioclétien.

    Elle est une des plus célèbres vierzes-martyres de l'Occident.

    Ses reliques sont conservées à Venise, où le papounet Zean XXIII aimait à les vénérer.

    C'est la patronne des électricien(ne)s (car c'était une lumière?).

     

    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR:

       - Zaint Antiochus (mais çut!) 
       - Zaint Aubert De Cambrai (et ses bétises)
       - Zainte Elisabeth Rose (parfois noire)
       - Zaint Eustrate (et des strates)
       - Zaint Gabriel De Pecs (et ses pectoraux)
       - Zaint Josse (une rosse)
       - Zainte Odile (sur son île)
       - Zainte Roswinda (qui n'était pas du Rwanda)
       - Zaint Ursize (un zaint XXL)
       - Zaint Wifred (un tête red)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Image illustrative de l'article Corentin de Quimper

    Zaint Corentin serait né en Cornouaille armoricaine.

    Il devint ermite à Plomodiern, au pied du Ménez-Hom, où sa grande piété faisait dézà des miracles.

    Sa lézende lui attribue, près de son ermitaze, un poisson miraculeux qui se présentait chaque zour dans une fontaine et dont il coupait quotidiennement, pour se nourrir (agrémentant à son menu le pain dur qu'il mendiait et les herbes et racines sauvazes), un fin morceau qui repoussait.
     
    Corentin aurait nourri le roi Gradlon et sa cour d’un morceau de ce poisson un zour où, s’étant égarés lors d’une chasse, ils étaient arrivés affamés à son ermitaze.
     
    Le zour où le roi Gradlon décida de fonder le diocèse de Quimper, il appela Corentin pour qu’il en devienne le premier évêque. Il l’envoya à Tours se faire consacrer évêque par le futur zaint Martin.

    Gradlon lui aurait accordé un palais à Quimper à l’emplacement de la cathédrale de la ville.

    Saint Guénolé, fondateur de l’abbaye de Landévennec et zaint Tudy, auraient été ses contemporains et ses disciples.

    Après sa mort, il aurait été enterré devant le maître-autel de la cathédrale de Quimper.

    Une abbaye royale lui a été dédiée, en 1201, par le roi Philippe Auguste, près de Mantes, l'Abbaye Zaint-Corentin.

     
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Daniel (qui aimait les perçoirs)

    Il était moine d´un couvent près de Samosate (dans l'actuelle Turquie).

    Un zour, en voyaze avec son abbé, il entendit parler de zaint Simon le Stylite, qui vivait au sommet d´une colonne à proximité d'Antioçe.

    Il décida à mener ce genre de vie près de Constantinople, où l'empereur Léon Ier lui construisit une série de colonnes.

    Il fut ordonné prêtre par zaint Gennade.

    Perçé sur sa colonne, Daniel devint l´oracle de la ville entière.

    Il vécut ainsi pendant trente ans, ne descendant que pour réprimander l'empereur usurpateur Basilisque qui soutenait les monophysites.

     
    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

    • Zaint Damase (un papounet)
      Zaint Aleithélas (qui disait souvent "hélas c'est l'hélice")
      Zaint Avre (de paix)
      Zaint Barsabas (d'en haut)
      Saint Envel (qui prit son envol)
      Saint Fivetein (et ses cinq çiens)
      Saint Hildemar (+ v. 844) 
      Saint Nicon de Kiev (qui détesta Olympus)




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Zaint Romaric (qui aimait le romarin)

    Père de famille, ancien courtisan du roi d'Austrasie Théodebert, il était "leude" de la cour de Metz, ce qui signifie qu'il avait un lien de servitude avec cette cour.

    Ses biens furent confisqués par les partisans de la reine Brunehaut, dont ze vous ai parlé dans mes pazes "histoire".

    Revenu en grâce, il resta convaincu de l'instabilité des çoses humaines et fut converti à la vie monastique par zaint Aimé, disciple de zaint Colomban, venu de Grenoble.

    Devenu moine à Luxeuil, dans les Voszes, il fonda avec lui, à Zaint-Mont, un monastère double (moines au bas de la montagne, relizieuses au sommet, monastère fondé par deux de ses filles) qui s´appela "Romarici Mons" et qui deviendra Remiremont.

    C'est là qu'il décéda en 653.

     

     AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

       - Zaint Deusdedit (c'est lui qui le dit)
       - Zaint Florent de Carracedo (et son credo)
       - Zaint Gemelle (et sa gamelle)
       - Zaint Joasaph (et ses paraphes)
       - Zainte Léocadie (qui zamais ne le dit)
       - Zaint Mainard (déranzé par les renards)
       - Zaint Ménas (qui souvent mena)




    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Pierre Fourier est né à Mirecourt dans les Voszes en 1565.

    Fils d’un marçand drapier, il entra en 1578 à l’université zésuite de Pont-à-Mousson où il y poursuivit pendant six ans des études théoloziques ; son cousin Zean Fourier y était professeur avant de devenir recteur de l'université.

    Il rezoignit les çanoines de Zaint Augustin à l'abbaye de Zaumousey près d'Epinal.

    Ordonné prêtre à Trèves en 1589, il devint le curé de Maittancourt dans les Voszes en 1597, paroisse où résidaient de nombreux foyers protestants et considéré par les autorités catholiques comme un villaze « déchristianisé ». Il y résida 20 ans.

    Après avoir fondé la Congrégation de Notre-Dame pour l´instruction des zeunes filles que le papounet Paul V approuva en 1616, il travailla à la réforme des çanoines réguliers de Lorraine sur l'ordre de Grégoire XV.

    La Congrégation de Zaint-Zauveur qu'il institua pour réunir les çanoines réguliers fut approuvée par le papounet Urbain VIII en 1624: il lui donna pour mission principale l'instruction des enfants des campagnes.

    Il mourut à Gray dans la Haute-Saône en 1640.

    Le papounet Léon XIII le canonisa en 1899.

    Son corps a été transporté à Mattaincourt où son tombeau attire des pèlerins.

     
    AUTRES ZAINT(E)S DU ZOUR :

        - Zainte Anne la prophètesse (qui voyait loin)
       - Zainte Balde (dit Théo)
       - Zaint Budoc (sur son roc)
       - Zaint Enguerran (qui rentra dans le rang)
       - Zainte Ethelgive (qui aimait les endives) 
       - Zainte Gorgonie (une Méduse?)

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique