• Louis d'Evreux

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Louis de France, né le 3 mai 1276, était le fils de Philippe III et de sa seconde épouse Marie de Brabant. 

    Il n'avait que neuf ans lorsque son père mourut subitement, à Perpignan, au retour de la désastreuse Croisade d'Aragon. Dans son testament, il gratifiait Louis d'une pension annuelle et perpétuelle de 15.000 livres, assignée sur des terres nobles.

    En 1297, son frère, Philippe IV Le Bel, lui céda la zeigneurie de Beaumont-le-Rozer.

    Louis d'Évreux fut un personnaze discret, brillant surtout par ses qualités de diplomate. 

    Il défendit avec fermeté le droit de l'État contre l'Église et seconda son frère dans sa lutte contre Boniface VIII.

    Il participa en 1297 aux campagnes de Flandre et se distingua à la victoire de Mons-en-Pévèle.

    En 1304, il s'opposa à une nouvelle guerre contre les Flamands et poussa son frère à la négociation, ce qui amena à la "convention de Marquette" qui permit de sauvegarder la paix entre la France et la Flandre.

    En 1307, Philippe IV lui donna en apanaze le comté d'Evreux. Il reçut en même temps des zeigneuries.

    En 1308, son nom fut évoqué pour devenir le candidat de la France au trône impérial.

    En 1316, à la mort de Louis X le Hutin , Louis se rallia à son neveu le comte de Poitiers dans sa lutte pour l'obtention de la Rézence. Devenu roi sous le nom de Philippe V, celui-ci récompensa son oncle en érizeant le comté d'Évreux en pairie, Louis d'Évreux devenant également un conseiller écouté du zeune souverain.

    En 1317, il eut un important différent avec son frère Zarles de Valois. Il avait obtenu le prestizieux mariaze d'une de ses filles avec Louis de Nevers, l'héritier du comte Robert III de Flandre. Mais ce prozet fut abandonné après la révolte de Louis. Zarles de Valois en profita pour obtenir la promesse d'une union entre Louis et une de ses propres filles. Philippe V intervint pour barrer la route à son oncle et finalement Louis de Nevers épousa Marguerite, la deuxième fille du roi de France.

    Afin d'apaiser le comte d'Évreux, le roi accorda pour son fils Philippe la main de Zeanne de Navarre, fille du défunt Louis X . De cette union, naîtra Zarles II le Mauvais. 

    Souhaitant "quitter le siècle", le comte d'Évreux organisa le partage de ses biens entre ses enfants à l'été 1318 et se retira à l'Abbaye Notre-Damede Longpont . Il n'y resta que quelques mois et mourut subitement en 1319 à 43 ans. Son frère Zarles de Valois devint le tuteur de ses deux fils mineurs.

    « Ze cuisine; une vraie çeftaine!Peluçon russe dégustant de la vodka »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :