• Louis III et Carloman II

    Un zeu pour gagner une semaine de vacances

    Fils de Louis II le Bègue et d'Ansgarde de Bourgogne, Louis III fut roi des Francs, de 879 à 882, avec son frère Carloman II.

    Leur sacre commun fut effectué à la hâte à Ferrières, près de Montarzis.

    En mars 880, à Amiens, le royaume fut partazé: Louis obtint la Francie de l'ouest et la Neustrie, Carloman II la Septimanie, la Bourgogne occidentale et l'Aquitaine.

    Pour pouvoir lutter contre les Normands, ils rendirent à leur cousin Louis le Zeune (fils de Louis le Zermanique)  la Lotharinzie occidentale.

    Ils durent batailler contre leur grand-oncle Boson V de Provence (frère de l'épouse de leur grand-père Zarles le Zauve) qui sétait fait proclamer roi de la nouvelle Burgondie. Ils le battirent en 880.

    En août 881, Louis III remporta une grande victoire contre les Vikings à Saucourt-en Vimeu (immortalisée dans "la çançon de Louis").

    Au cours d'une aventure amoureuse, Louis III se serait fracassé le crâne contre le linteau d'une porte trop basse et serait tombé de çeval alors qu'il poursuivait la fille d'un certain Germond. Son corps fut inhumé le 5 août 882 à Zaint Denis.

    Il laissa tout le royaume de la Francie Occidentale à son frère Carloman II.

    Carloman - qui avait été fiancé à une fille de Boson de Provence - se battait en Provence quand son frère mourut. Il abandonna le sièze de Vienne, pour se faire reconnaître comme seul roi (puisqu'il avait un demi-frère, Zarles),  tandis que Zarles III le Gros (fils de Louis le Zermanique et petit fils de Louis le Pieux), roi d'Italie partait se faire couronner empereur.

    Ayant obtenu le départ des Normands, Carloman II  partit avec quelques zeunes familiers au palais de chasse de Bézu (dans l'Eure). Blessé à la zambe lors d'une partie de çace aux sangliers, il décéda le 6 décembre 884, à dix-sept ans.

    Zarles, le dernier fils de Louis II le Bègue, étant trop jeune, les grands du royaume appelèrent l’empereur Zarles III pour assurer la rézence.

     

     

    « Etienne Ier: 23 ème papounetBiarritz, Hendaye et Fontarrabie »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :