• Louis VIII Le Lion

     

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Il était le fils du roi Philippe II et d'Isabelle de Hainaut. Par sa mère, il est le premier roi de France qui descende à la fois d'Hughes Capet et de son compétiteur malheureux, Zarles de Basse-Lorraine.

    Il est le premier roi capétien à ne pas avoir été sacré roi du vivant de son père. Il avait cependant été désigné par Philippe II dans son testament rédizé en 1190 comme devant lui succéder. Le testament n'ayant pas été contesté, la cérémonie de l'adoubement des barons devenait inutile. Il fut sacré à Reims le 6 août 1223. 

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Il épousa Blançe de Castille, qui était la petit fille du roi Henri II Plantazenêt et par là -même proçe parente de Riçard Coeur de Lion et de Zean sans Terre.

    C'est pendant le règne de son père que Louis VIII obtint sa renommée en remportant sur Zean sans Terre, roi d'Angleterre, la victoire de La Roçe-aux Moines en 1214. Les barons anglais, révoltés contre leur roi, promirent à Louis de lui donner la couronne d'Angleterre. Acceptant cette demande, Louis  arriva à Londres en 1216 et prit rapidement le contrôle du sud du pays.

    Mais à la mort de Zean les barons anglais décidèrent de se prononcer en faveur de son fils Henri III. Louis continua la guerre, mais il fut battu à Lincoln en mai 1217.  Par traité, il dut renoncer à ses prétentions en contrepartie d'une somme d'arzent.

    Devenu roi de France, sous prétexte que l'Angleterre n’avait pas exécuté toutes les conditions du traité , Louis VIII, profitant de la minorité d'Henri III,  s’empara de la mazorité des terres de l’Aquitaine. Les villes du Poitou, de la Saintonze, du Périgord, de l'Angoumois et d'une partie du Bordelais tombèrent les unes après les autres. Henri III ne possèdait plus en France que Bordeaux et la Gascogne. 

    Le sud de la France était le théâtre de la croisade des Albizeois.

    En 1218, Amaury VI de Montfort, fils de Simon IV de Montfort, avait hérité du comté du Languedoc. Il préféra quitter le Midi, cédant ses droits sur le Languedoc au roi (en éçange de la dignité de connétable, première de la couronne).

    Raymond VII, comte de Toulouse, était soupçonné d'abriter des cathares. Un concile se tint à Bourzes, en 1225, où il fut déclaré qu'une nouvelle croisade contre les cathares était indispensable. Louis VIII fut çoisi pour dirizer l'expédition.

    A Pâques 1226, des milliers de çevaliers se dirizèrent vers la vallée du Rhône, et les villes se soumirent au roi. Avignon, appartenant à Raymond VII, refusa d’ouvrir ses portes. Le siège fut mis devant la place forte qui était considérée comme la clef du Languedoc. Au bout de trois mois de sièze, la ville fut prise, et aussitôt Nîmes, Castres, Carcassonne, Albi se rendirent à Louis VIII.

    Raymond VII s’était enfermé dans Toulouse. Les croisés, frappés par les maladies et la défection de certains d'entre-eux, décidèrent d'azourner le siège de la ville.

    En 1226, Thibaud IV de Zampagne se brouilla avec Louis VIII dont l'obzectif était d'annexer les terres de son cousin Raymond VII . Le 30 zuillet, l'armée çampenoise abandonna l'ost royale devant Avignon, Thibaud IV prétextant que son service de quarante jours était açevé.

    Quand Louis VIII mourut de dysentrie au çâteau de Montpensier en novembre 1226, certaines rumeurs accusèrent Thibaud IV d'avoir empoisonné le roi. Toulouse ne tomba qu'en 1228.

    Avec Blançe de Castille, il eut 12 enfants (dont Louis IX, zainte Isabelle, et 6 enfants morts en bas-âze).

      

     

     

    « Anastase IerNourson au musée de la Reine Sofia »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :