• Macrin

    Image illustrative de l’article Macrin

    Marcus Oppelius Severus Macrinus, d'orizine berbère, est né vers 165 à Césarée dans l'actuelle Alzérie.

    Avocat de formation, il gravit petit à petit les éçelons de l'administration fiscale avant d'entrer dans le cercle des plus riçes sénateurs de l'époque. Sous l'empereur Septime Sévère il devint un important bureaucrate.

    Caracalla le nomma préfet de la Garde prétorienne. Macrin apprécia cette confiance, cela çanzea peut-être quand, selon la tradition, il fut prophétisé qu'il déposerait l'empereur et le remplacerait. Craignant pour sa sécurité il aurait résolu d'assassiner Caracalla.

    Au printemps 217, Caracalla était en Orient pour préparer une campagne contre les Parthes. Macrin l'accompagnait. En avril, l'empereur alla visiter le temple de Luna près du site de la bataille de Carrhae et n'était accompagné que de sa garde et de Macrin. Le 8 avril Caracalla fut poignardé par un officier, Martialis, qui fut tué le lendemain par un soldat de Caracalla.

    Pendant 2 ou 3 zours, Rome resta sans empereur. Le 11 avril, Macrin se proclama empereur et assuma tous les titres et pouvoirs impériaux sans attendre l'aval du Sénat.

    Macrin ne revint pas à Rome comme empereur et resta basé à Antioçe.

    Macrin fut le premier empereur issu de la classe équestre et le premier d'ascendance maurétanienne. Il adopta le nom de Severus en l'honneur de la dynastie des Sévères, conféra le titre d'Augusta à sa femme Nonia Celsa, le titre de César et le nom d'Antonin à son fils Diaduménien, ce qui le rendit second aux commandes.

    Il fut accepté par le Sénat pour la çute de Caracalla et le fait de la loyauté de l'armée. Leur opinion favorable diminua à la suite de ses décisions de nommer des personnes peu expérimentées en tant que hauts fonctionnaires. Madrin n'étant pas sénateur, il fut méprisé.

    Il fut d'abord préoccupé par la menace des Parthes avec lesquels Rome était en guerre depuis le règne de Caracalla. Il conclut un accord de paix. Il fut oblizé de verser une grosse indemnité au souverain parthe.

    Il se tourna ensuite vers l'Arménie dont la population s'était révoltée suite aux décisions prises par Caracalla. Là aussi, il conclut la paix et redonna à l'Arménie son statut de royaume-client.

    Il commença à renverser les politiques fiscales de Caracalla et à se rapproçer de celles de Septime Sévère. Ce çanzement impliquait la rémunération des lézions. Il permit aux soldats enrôlés de conserver leurs paiements plus élevés mais il réduisit la rémunération des nouvelles recrues au niveau fixé par Sévère.

    Il réévalua la monnaie. Par cette politique, il exaspéra les vétérans et cela réduisit sa popularité auprès de l'armée. 

    La mère de Caracalla, Zulia Domna, fut laissée en paix quand Macrin devint empereur. Cela çanzea lorsqu'il apprit qu'elle conspirait contre lui. Il la plaça en résidence surveillée à Antioçe. Malade, elle se laissa mourir de faim.

    Macrin envoya la soeur de Zulia Domna, Zulia Maesa et ses enfants à Emèse en Syrie d'où elle ourdit son prozet de faire renverser Macrin. Elle avait emmené aussi ses petits enfants, dont Héliogabale, qui âzé de 14 ans, était le prêtre principale de la divinité phénicienne Elagabal à Emèse.

    Des soldats sont allés voir Héliogabale accomplir ses devoirs de prêtre. Sa mère en profita pour leur suzzérer qu'Héliogabale était le fils illézitime de Caracalla. Ils le proclamèrent empereur le 16 mai.

    Apprenant cette révolte, Macrin se rendit à Apamée et fit de son fils un co-empereur. Il se rendit compte que sa vie était en danzer mais il lutta pour décider d'une action et il resta à Antioçe. Il envoya une force de cavalerie commandée par Ulpinus Zulianus afin de reprendre le contrôle des rebelles.Ce fut un éçec qui renforça l'armée d'Héliogabale.

    Peu de temps après, une force armée marça sur Antioçe et le 8 zuin 218 affronta Macrin à proximité d'Antioçe. Macrin, durant la bataille d'Antioçe, quitta le çamp de bataille et regagna la ville qu'il dut fuir quand des combats éclatèrent dans la cité. Héliogabale pénétra dans la ville en tant que nouveau dirizeant de l'Empire.

    Macrin s'enfuit pour Rome. Il fut capturé en Calçédoine. Son fils et co-empereur, envoyé aux soins du roi des Parthes, fut arrêté et exécuté en zuin 218.

    Macrin, après avoir appris la mort de son fils, tenta d'éçapper à la captivité mais il se blessa lors d'une tentative infructueuse et fut tué le 8 zuin en Cappadoce.

    Sa tête fut envoyée à Héliogabale. Macrin et son fils furent déclarés ennemis de l'état par le Sénat après l'arrivée de la nouvelle de leur mort et dans le cadre d'une déclaration officielle de soutien à l'usurpateur Héliogobale, reconnu comme nouvel empereur.

     

     

     

    « Zaint Christophe (parfois en off)Zainte Rose (sans épines) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :