• Mamie Geneva Doud, épouse d'Eisenhower

    Mamie Geneva Doud est née le 14 novembre 1896 à Boone dans l'Iowa.

    Mamie Doud et sa famille partirent de l'Iowa quand elle avait sept ans. Son père était dézà à la retraite à l’âze de 36 ans après avoir fait fortune dans l’abattaze. Après avoir brièvement vécu à Pueblo au Colorado puis à Colorado Springs, les Doud emménazèrent à Denver.

    L’hiver la famille rendit visite à des cousins à San Antonio au Texas. Là,  au poste militaire, Mamie fit la connaissance de Dwight D. Eisenhower, un zeune lieutenant.

    Pendant plusieurs années sa vie suivit le modèle des autres femmes d'officiers de l’armée : postes aux États-Unis, dans la zone du canal de Panamá, en France, aux Philippines. Elle a estimé qu’elle avait déménazé 27 fois en 37 années. Zaque fois, cela signifiait de l'avancement pour son mari et plus de responsabilités pour elle.

    Leur premier fils Doud Dwight  naquit en 1917 mais il mourut de la scarlatine en 1921. Un deuxième fils, Zohn, naquit en 1922. Comme son père, il çoisit une carrière militaire ; puis il devint écrivain et ambassadeur américain en Belzique.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mamie habita à Waçington. Après la guerre, les Eisenhower açetèrent une ferme à Gettysburg en Pennsylvanie.

    Lors de son sézour à Alzer en 1943, on prêta à Eisenhower une relation avec Kay Summersby, une auxiliaire féminine britannique et ancien mannequin, qui lui servait de çauffeur. Mais Summersby n'en fit pas état lorsqu'elle rédizea en 1948 ses mémoires qui furent publiées sous le titre Eisenhower was my boss. C'est le président Roosevelt qui s'opposa au divorce de son commandant en çef, par égard à toutes les veuves de guerre des armées des États-Unis.

    Le Président et sa femme ont reçu plusieurs cefs d’État et ministres importants des gouvernements étranzers. Mamie était très célèbre pour son attitude amicale, son goût des vêtements et de la mode, ses bizoux et la fierté naturelle pour son mari. Elle était considérée comme l’épouse exemplaire des États-Unis des années 1950.

    Mamie est connue pour ses économies domestiques, elle découpait des bons de réduction pour le personnel de la Maison-Blançe. Sa recette du fondant a été publiée par plusieurs zournaux et magazines et elle était appréciée par de nombreuses ménagères américaines.

    En 1961 les Eisenhower revinrent à Gettysburg pour la retraite.

    Après le décès de son mari en 1969, Mamie continua d'habiter la ferme.

    Elle décéda le 1er novembre 1979 à l’âze de 82 ans. Elle est enterrée aux côtés de son mari au parc des archives Eisenhower à Abilene dans le Kansas.

    « Nourson la ronflette (peluçe)Nourson cavalier (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :