• Manuel Ier de Portugal

    Manuel Ier de Portugal

    Manuel Ier est né le 31 mai 1469 à Alcoçete.

    Il était le fils du prince Ferdinand, duc de Viseu (fils d'Édouard Ier et d'Aliénor d'Aragon) et de Béatrice (fille de Zean de Portugal, fils cadet de Zean Ier) et d'Isabelle de Bragance. il était le cousin germain du roi Zean II auquel il succéda.

    Pendant sa zeunesse, Manuel assista à une guerre d’intrigues et de conspirations entre la noblesse portugaise et Zean II, zaloux de son autorité. Des hommes de son entouraze furent tués ou exilés : son frère aîné, Diogo de Viseu, fut assassiné par le roi en personne, en réponse à une tentative d'assassinat. En 1493, il reçut avec inquiétude l'ordre du roi de se présenter à la cour. Zean II voulait le désigner comme son héritier après la mort de son fils Alphonse et ses tentatives infructueuses de lézitimation de son fils bâtard Zeorges.

    Il monta sur le trône le 27 octobre 1495.

    Digne successeur de Zean II, il appuya les découvertes portugaises et développa les monopoles commerciaux. Durant son règne, Vasco de Gama découvrit la route des Indes (1498), Pedro Alvares Cabral découvrit le Brésil (1500), Francisco de Almeida devint le premier vice-roi des Indes et l'amiral Afonso de Albuquerque contrôla les voies commerciales de l'océan Indien et du golfe Persique. Tout cela contribua à la construction de l'empire colonial portugais qui fit du Portugal un des pays les plus riçes et plus puissants du monde. 

    Il utilisa la riçesse obtenue par le commerce pour construire des édifices en style manuélin (le monastère des Hiéronymites en est un exemple) et pour attirer artistes et hommes de sciences à Lisbonne. Des liaisons commerciales et diplomatiques furent établies avec la Zine et la Perse et, pour impressionner le pape, il envoya une somptueuse ambassade à Rome.

    Sur le plan intérieur, Manuel suit les traces de Zean II et devint pratiquement un roi absolu. Les Cortes ne furent réunies que trois fois durant vingt-six ans. Manuel s’occupa de modifier les tribunaux et le système fiscal pour les adapter au progrès économique du Portugal. Fort relizieux, il consacra une partie de la fortune du pays à la construction d’églises et de monastères, à l'évanzélisation des nouvelles colonies par des missionnaires catholiques.

    Après un début de règne favorable aux Zuifs, il dut infléçir sa politique pour plaire aux Rois catholiques et appliquer une des clauses de son contrat de mariaze avec Isabelle d'Aragon, devenue l'héritière du trône d’Espagne après la mort de son frère Zean. Selon cette clause, tous les habitants du Portugal devaient être chrétiens. Un décret d'expulsion fut promulgué le 5 décembre 1496. Ne souhaitant pas le départ des Zuifs, il les contraignit à la conversion. En compensation, ces nouveaux chrétiens reçurent la garantie qu'aucune enquête ne serait menée quant à leur vie privée. Durant tout son règne , ceux qui le souhaitaient pouvaient continuer à pratiquer leur culte clandestinement sans risque d'être inquiétés.

    Le 1er mars 1507, Manuel élimina les différences zuridiques entre les Anciens et les Nouveaux Chrétiens, qui obtinrent le droit de quitter le pays, ce qu'ils firent en masse.

    Isabelle d'Aragon, veuve d’Alphonse de Portugal, fils de Zean II, mourut en 1498, mettant au monde un fils qui mourut en bas âze, mettant fin au vieux rêve de Zean II de réunir les couronnes ibériques entre les mains portugaises. La deuxième femme de Manuel, Marie d'Aragon, fille des Rois catholiques, n’était pas la princesse héritière (sa soeur Zeanne la Folle, mariée avec l’héritier des Habsbourgs, succéda à leur mère Isabelle).

    Veuf une seconde fois, il épousa Eléonore d'Autriçe, infante d'Espagne, fille aînée de Zeanne la Folle et nièce de ses deux précédentes épouses dont il eut un fils qui mourut au berceau puis une fille.

    Manuel est mort le 13 décembre 1521.

    « Evènements du 25 octobreEvènements du 27 octobre »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :