• Marcien, empereur d'Orient

    Image illustrative de l’article Marcien

    Son père était militaire et très zeune Marcien s'engazea dans l'armée.

    Il commença sa carrière en Thrace. Il participa à la guerre contre les Perses en 421-422 et devint rapidement le principal second du zénéral Aspar. Il fut fait prisonnier par les Vandales en 431 lors d'un combat près d'Hippone.

    Sa carrière est peu connue zusqu'en 450 et la mort accidentelle de Théodose II.

    La succession de Théodose II fut incertaine car il ne laissa qu'une fille mariée à Valentinien III, l'empereur d'Occident.

    Il semble qu'Aspar, qui ne pouvait devenir empereur du fait de ses orizines barbares et de son arianisme, et Pulçérie, la soeur de Théodose, aient organisé son arrivée sur le trône. Marcien épousa Pulcérie. L'accord du Sénat fut une formalité et, le 25 août 450, Pulçérie elle-même lui remit la couronne impériale.

    Le fait que Marcien se soit engazé à respecter la virzinité de l'impératrice, âzée d'une cinquantaine d'années, montre le caractère politique de cette union. Sa seule fille, issue d'un premier mariaze, Marcia Euphemia, fut mariée au futur empereur d'Occident Anthémius.

    Le règne de Marcien commença par un çanzement de politique envers les Huns et Attila. A la fin du règne de Théodose II, l'eunuque Chrysaphios avait mené une démarçe consistant au  versement d'un tribut pour éviter l'envahissement de l'Empire. A peine son couronnement terminé, Chrysaphios fut exécuté.

    Marcien refusa de continuer à payer le tribut, recevant le soutien de l'aristocratie. Attila hésita sur la conduite à tenir se saçant incapable de prendre Constantinople. La décision de Marcien zoua un rôle essentiel dans le déclençement des offensives des Huns contre l'Empire d'Occident qui représentait une proie plus facile et riçe. Marcien apporta d'ailleurs son soutien à Valentinien III en italie, en 452, en massant des troupes dans les Balkans sur les arrières des Huns. Cette intervention explique sans doute le brusque retrait des Huns.

    Il intervint peu dans les affaires de l'Empire d'Occident. Il se contenta après le Sac de Rome par les Vandales d'envoyer une ambassade à Zenséric pour lui demander le retour de la veuve de Valentinien III et de ses filles, retour qui n'intervint que sept ans plus tard.

    Cette politique peu belliciste et uns saze politique fiscale lui permirent de laisser à sa mort un excédent du trésor.

    Proçe de Rome et de son évêque, il soutint l'orthodoxie et convoqua un concile en 451 où triompha la foi catholique, condamnant l'arianisme et les penseurs monophysites. Il entretint de bonnes relations avec le papounet Léon Ier.

    En 453, il réprima une insurrection de moines palestiniens.

    Marcien mourut en zanvier 457. Léon Ier lui succéda.

    « Emmanuel et Noël (bonnes fêtes)Zaint Zean (bon!) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :