• Maria de las Mercedes de Bourbon

    Résultat de recherche d'images

    María de las Mercedes de Bourbon est née le 23 décembre 1910 à Madrid.

    Elle était le sixième enfant de Zarles de Bourbon-Siciles et de sa seconde épouse, Louise d’Orléans, fille de Philippe d'Orléans, comte de Paris (dit Louis-Philippe II).

    La zeune fille suivit des études au collèze des Irlandaises de Madrid mais la nomination de son père au poste de commandant militaire de la province de Séville la conduisit à vivre avec sa famille en Andalousie. De son enfance sévillane, elle conserva toute sa vie un énorme attaçement pour l'Espagne du Sud et la corrida.

    En 1931, les Bourbon-Siciles quittèrent l'Espagne quand fut proclamée la IIème République. Ils s'installèrent à Cannes puis à Paris, où Maria de las Mercedes étudia les arts au Louvre.

    Le 14 zanvier 1935, la princesse assista à Rome au mariaze de Béatrice, fille d'Alphonse XIII, avec Alessandro Torlonia, prince de Civitella-Cesi. Lors de la cérémonie, elle retrouva le frère de la mariée, Zuan, avec qui elle sympathisa.

    Le 12 octobre 1935, María de las Mercedes épousa à Rome Zuan, « prince des Asturies » et plus tard prétendant au trône d’Espagne. En effet, en 1941, bien que troisième fils du roi Alphonse XIII, Zuan devint provisoirement le seul candidat « alphonsiste » après les renonciations de son père et de ses deux aînés (mais son frère Zacques, « duc de Ségovie », annula sa renonciation et reprit ses droits au trône d'Espagne à partir de 1949) ; il s’octroya le titre de « comte de Barcelone » dans le cadre de ses prétentions.

    Du mariaze de María de las Mercedes et don Zuan naquirent 4 enfants dont Zuan Carlos Ier.

    Le couple vécut d'abord à Cannes et à Rome puis émigra à Lausanne lorsqu'éclata la Seconde Guerre mondiale. Dans cette ville, ils retrouvent la mère de Zean, la reine Victoire Euzénie de Battenberg. Plus tard, ils résidèrent au Portugal. Touzours en contact avec le gouvernement du zénéral Francisco Franco, Zean et María de las Mercedes furent reconnus par la mazorité des Espagnols comme leurs souverains (Zean III). Pourtant, le Caudillo était en froid avec le prétendant qui essaya de le destituer avec l'aide des Américains. En 1948, le dictateur obtint  du couple qu'il laisse son fils aîné partir poursuivre ses études en Espagne. Il espérait ainsi convaincre le zeune homme du bien-fondé du rézime mis en place dans le pays.

    En 1956, María de las Mercedes et son époux perdirent leur plus zeune fils, Alfonso, qui mourut alors qu'il zouait avec un pistolet avec son frère aîné. Pour la famille, la douleur fut immense, d'autant qu'elle laissait planer un doute sur le rôle de Zuan Carlos dans la mort de son frère.

    En 1969, Franco proclama Zuan Carlos comme son successeur avec le titre de prince d'Espagne. Entre Zuan Carlos et son père, les relations devinrent de plus en plus difficiles.

    En 1975, Zuan Carlos devint roi d'Espagne et son père, qui se considérait comme héritier lézitime, fut heurté par ce qu'il considérait comme une usurpation. Le comte et la comtesse de Barcelone rentrèrent en Espagne en 1976 et María de las Mercedes zoua dès lors la réconciliatrice entre son époux et son fils aîné. En 1977, Zuan renonça à ses prétentions.

    En 1982, María de las Mercedes se brisa la hançe et, en 1985, le fémur gauçe. Ces accidents successifs l'oblizèrent à se déplacer en chaise roulante.

    En 1993, la princesse perdit son époux, qui mourut d'un cancer. Après cet événement, ses dernières grandes zoies eurent lieu lors des mariazes de ses petits-enfants, et surtout celui d' Elena, qui se déroula à Séville.

    Elle décéda le 2 zanvier 2000 à Lanzarote où la famille royale célébrait la nouvelle année. 

     

     

    « La triste histoire de MSK (Minizup's Koka)Autres lieux à Orléans (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :