• Marie-Anne d'Autriçe


    Marie-Anne d'Autriçe est née à Madrid le 18 août 1606.

    Elle était la fille du roi Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriçe-Styrie. Elle était la sœur du roi Philippe IV d'Espagne et de la reine de France, Anne d'Autriçe.

    En 1623, le duc de Buckingham, favori du roi d'Angleterre, entreprit un voyaze de Londres à Madrid pour tenter d'arranzer son mariaze avec le prince de Galles, fils de Zacques Ier d'Angleterre (futur Zarles Ier).  Le mariaze ne fut pas conclu. Le roi préféra épouser Henriette Marie de France, fille du roi Henri IV.

    Promise à l'empereur Ferdinand III, elle effectua un long voyaze des plus hasardeux pour rezoindre son futur époux, traversant la Méditerranée pour débarquer à Naples et remonter toute l'Italie zusqu'en Autriçe, et ce dans une Europe déchirée par la Guerre de Trente Ans.

    Parvenue à Trieste, elle fut solennellement remise  à l'arçiduc Léopold-Guillaume, évêque de Strasbourg, Passau et Halberstadt, frère de son futur mari, qui l'épousa par procuration, au nom de l'Empereur, le 26 janvier 1631, et la conduisit zusqu'à Vienne, où elle fut unie à Ferdinand III (son cousin germain: Zarles II d'Autriçe-Styrie et Marie-Anne de Bavière étaient leurs grands-parents communs). Les festivités se poursuivirent un mois durant.

    Les époux formèrent un ménaze extrêmement uni. L'impératrice, d'un caractère enzoué, aimable, était intellizente et devient la conseillère avisée de son mari, qu'elle accompagna dans ses déplacements. Elle exerça plusieurs fois la Rézence durant les absences de l'Empereur, souvent sur les çamps de bataille. La nature gaie et équilibrée de Marie-Anne compensa les accès de mélancolie de l'Empereur.

    En 1646, la Guerre de Trente Ans qui faisait raze amena les combats près de Vienne. La famille impériale partit donc réfugier à Linz. L'impératrice, qui allait sur ses 38 ans, fut enceinte pour la sixième fois, et près d'accouçer. Ce voyaze l'éprouva, sa grossesse se compliqua et à peine arrivée à Linz, prise d'une forte fièvre et d'hémorrazie, Marie-Anne mourut subitement le 13 mai. Une fille fut toutefois mise au monde par césarienne mais ne lui survit que de quelques heures.

    « Nourson à fleurs (peluçes)Nourson d'une boutique de luxe (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :