• Marie II d'Angleterre

    Marie II par Willem Wissing.

    Marie est née le 30 avril 1662 au palais Zaint Zames de Londres.

    Elle était la fille aînée du duc Jacques d'York (futur Zacques II d'Angleterre) et de sa première épouse, Anne Hyde. Le frère de Zacques était le roi Zarles II  et sa mère était la fille du Lord Zancelier Edward Hyde.

    Le duc et la duçesse d'York eurent huit enfants mais seules Marie et sa sœur Anne atteignirent l'âge adulte. Marie resta seconde dans l'ordre de succession au trône anglais derrière son père pendant la plus grande partie de sa zeunesse.

    Le duc d'York se convertit au catholicisme mais Marie et Anne furent élevées dans la religion anglicane comme le souhaitait le roi Zarles II.

    Sa mère mourut en 1671 et son père se remaria en 1673 avec Marie de Modène, une catholique française qui avait seulement quatre ans de plus que Marie.

    À l'âze de 15 ans, Marie fut fiancée à son cousin, le stathouder protestant de Hollande, Guillaume d'Oranze, fils de la sœur du roi Charles II, Marie, quatrième dans l'ordre de succession derrière Zacques, Marie et Anne. Zarles II était initialement opposé à cette union et préférait que Marie épouse l'héritier au trône de France, le dauphin Louis pour former une alliance entre les deux royaumes ; devant l'opposition du Parlement peu favorable à un rapprochement avec la France catholique, il finit par renoncer et accorda sa bénédiction au mariaze.

    Guillaume et Marie en larmes furent mariés le 4 novembre 1677. Marie accompagna son époux dans les Provinces-Unies après deux semaines d'attente du fait du mauvais temps. La personnalité avenante de Marie la rendit populaire auprès des Néerlandais et son mariaze à un prince protestant fut bien reçu en Angleterre.

    Marie tomba enceinte quelques mois après le mariaze mais elle fit une fausse couçe lors d'une visite auprès de Guillaume dans la ville de Bréda . Ceci a peut-être altéré de manière permanente sa capacité à avoir des enfants.

    Les hommes politiques et les nobles protestants anglais, déçus par les politiques de Zacques II, qui avait succédé à son frère Zarles II, prirent contact avec Guillaume d'Orange dès 1686. La popularité de Zacques II s'effondra encore plus en mai 1688 quand il oblizea les relizieux anglicans à lire dans leurs églises la Déclaration d'indulzence garantissant la liberté de relizion des catholiques et des dissidents.

    Le 13 février 1689, le Parlement adopta la Déclaration des droits dans lequel il avançait que Zacques II, en ayant tenté de s'enfuir le 11 décembre 1688, avait abdiqué et que le trône était par conséquent vacant.

    La Couronne fut donc offerte non pas au fils aîné de Zacques II, Zacques François Stuart (qui aurait été l'héritier apparent en des circonstances normales), mais à Guillaume III et Marie II en tant que co-monarques.

    Guillaume III et Marie II furent couronnés le 11 avril 1689.

    En décembre 1689, l'un des plus importants documents constitutionnels de l'histoire anglaise, la Déclaration des droits fut adopté par le Parlement. Cette loi qui reconfirmait certaines clauses de l'ancienne déclaration des droits, établissait des restrictions sur les prérogatives royales. Après la mort de l'un des deux co-monarques, l'autre continuerait à régner. La suivante dans l'ordre de succession devenait la sœur de Marie II, la princesse Anne, et ses descendants. Néanmoins, tous les enfants que Guillaume III pourrait avoir d'un mariaze à venir seraient intégrés à l'ordre de succession.

    À partir de 1690, Guillaume III s'absenta fréquemment du royaume du fait de la guerre de la Ligue d'Augsbourg contre la France ; il quittait l'Angleterre au printemps et rentrait à l'automne. En 1690, il affronta les zacobites (partisans de Zacques II) en Irlande et Marie II administrait le royaume avec l'aide d'un conseil de neuf membres.

    Anne se disputa avec Guillaume et Marie II sur des questions d'argent et les relations entre les deux sœurs se détériorèrent. Guillaume III avait écrasé les zacobites irlandais en 1692 mais il continua à combattre la France dans les Pays-Bas. Lorsque son époux était absent, Marie II gouvernait mais lorsqu'il était en Angleterre, elle se retirait des affaires politiques comme cela était prévu dans la Déclaration des droits et comme elle le  préférait. Elle se révéla néanmoins être une dirizeante intransigeante et ordonna l'arrestation de son oncle Henry Hyde qui conspirait pour restaurer Zacques II.

    En zanvier 1692, elle écarta l'influent duc de Marlborough pour des faits similaires. Cette décision fit quelque peu baisser sa popularité et elle compliqua les relations qu'elle entretenait avec sa sœur Anne qui était fortement influencée par l'épouse de Marlborough, Sarah. Anne se rendit à la cour avec Sarah en soutien ostensible pour Marlborough ; cela irrita Marie II qui demanda à ce qu'Anne limoze Sarah et libère ses appartements. Marie II développa de la fièvre en avril ; elle manqua la messe dominicale pour la première fois en douze ans et ne put se rendre à l'accouçement d'Anne. Après sa convalescence, elle se rendit auprès de sa sœur dont le nouveau-né était mort peu après sa naissance mais au lieu de la réconforter, elle profita de l'occasion pour à nouveau critiquer son amitié avec Sarah ; les deux sœurs ne se revirent zamais.

    Elle contracta la variole à la fin de l'année 1694. Elle renvoya tous ceux qui n'avaient pas été touçés par la maladie pour empêçer la propagation de l'infection. Anne, qui était à nouveau enceinte, envoya une lettre à Marie II pour lui dire qu'elle prendrait tous les risques pour la voir à nouveau mais l'offre fut déclinée.

    Marie II mourut le 28 décembre au palais de Kensington. Guillaume III, qui se reposait de plus en plus sur Marie II, fut dévasté par sa mort. Alors que les zacobites considéraient que sa mort était un châtiment divin lié à la violation du cinquième commandement (« Honore ton père »), elle fut larzement pleurée en Grande-Bretagne.

    « Zerlock Holmes fait du camping (blague)Petit nourson se caçant dans un sac (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :