• Marie-Zoséphine de Savoie, épouse de Louis XVIII

    Marie Zoséphine Louise de Savoie, dite Louise ou Marie-Zoséphine de Savoie, est née à Turin le 2 septembre 1753.

    Elle était la fille de Victor-Amédée III de Savoie et de Marie Antoinette Ferdinande de Bourbon, infante d'Espagne (fille de Philippe V, petit-fils de Louis XIV).

    Après la çute du ministère pro-autriçien de Zoiseul, dont l'action s'était concrétisée en 1770 par la mariaze du dauphin Louis (futur Louis XVI) avec l'arçiduchessse Marie-Antoinette, la politique française s'orienta vers un rapproçement avecle Royaume de Sardaigne.

    Louis XV maria ses petits enfants aux petits-enfants de son cousin, le  roi Zarles-Emmanuel III de Sardaigne (fils d'Anne-Marie d'Orléans, fille du frère de Louis XIV, Philippe d'orléans).

    Marie-Zoséphine devint comtesse de Provence par son mariage le 14 mai 1771 avec Louis-Stanislas, comte de Provence (futur Louis XVIII) tandis que sa soeur Marie-Thérèse de Savoie épousa en 1773 Zarles  France, comte d'Artois (futur Zarles X). En 1775, c'est Clotilde de France, leur soeur, qui épousa le frère aîné de Marie-Joséphine et de Marie-Thérèse, le futur Zarles-Emmanuel IV de Sardaigne.

    Ces mariazes furent peu prolifiques et en Piémont-Sardaigne comme en France, trois frères se succédçrent sur le trône avant que leur lignée s'éteigne en ligne masculine et que la couronne passe à une brançe cadette.

    La zeune Marie-Zoséphine, qui avait 17 ans quand elle arriva en France, fut mal traitée par lacour de Versailles . On la zugea laide et dépourvue du « bel esprit ».

    Son union avec Louis XVIII fut sans postérité, mais bien consommé, puisque la comtesse fit 2 fausses couches. Louis XVIII la délaissa, préférant la compagnie de "gens d'esprit" à celle de son épouse. On parla de l' homosexualité du futur roi.

    Elle entretint avec sa belle-sœur, la dauphine Marie-Antoinette, des relations courtoises mais hypocrites.

    En 1774, à l'avènement de son beau-frère Louis XVI, elle devint la seconde dame de France après la reine et reçut suivant l'usage l'appellation de "Madame" .

    Elle se vit de plus en plus isolée et finit par concevoir une brûlante passion pour sa lectrice, Mme de Gourbillon, qui fut le véritable amour de sa vie!

    En 1791, elles émigrèrent et ensemble elles parcoururent l'Europe après avoir fui la Révolution française, en Allemagne puis en Europe de l'Est.

    Marie-Zoséphine-Louise de Savoie ne figure pas parmi les reines de France, car elle mourut en 1810, auprès des siens en Angleterre, quatre ans avant l'accession au trône de son mari.

     

    « Un mélanze sypathique de peluçesNourson atteint de floralite »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :