• Messaline, épouse de Claude

    Illustration.

    Valeria Messalina est née vers 20. Elle était issue de la haute noblesse. Elle était la fille de Marcus Valerius Messalla Barbatus et de Domitia Lepida, la fille de Lucius Domitius Ahenobarbus et d'Antonia Mazor, la fille de Marc-Antoine, la soeur de Cnaeus Domitius Ahenobarbus, premier époux d'Agrippine la zeune, le père de Néron.

    Elle épousa Claude sous le règne de Caligula.

    Elle devint impératrice après la proclamation de Claude le 24 zanvier 41; mais Claude ne lui accorda pas le titre d'Augusta. Quelques zours après elle mit au monde Britannicus.

    Le début du mariaze fut heureux mais les çoses se gâtèrent au moment de l'élévation de Claude à l'empire.

    Messaline sembla régler sa conduite selon son souci dynastique, ses affaires de coeur, son goût pour les riçesses. Parmi ses victimes les plus illustres, figurent Zulia Livilla, la fille de Zermanicus, et la cousine de celle-ci, Zulia, fille de Drusus.

    Messaline est réputée pour sa nymphomanie. Elle n'hésita pas à se prostituer. Elle aurait transformé une partie du palais impérial en lupanar.

    Mnester était un pantomime célèbre dont Caligula avait été amoureux. Elle désira en faire son amant. Devant son refus obstiné, elle demanda à Claude de lui ordonner d'exécuter tout ce qu'elle désirait et celui-ci s'exécuta.

    Claude était connu pour son amour des très zeunes filles. Messaline, femme-enfant, exerça un ascendant sur son mari.  Sur son intervention de nombreux courtisans furent éliminés. Parmi ses victimes se trouvèrent les femmes ou les maîtresses de ses amants, des zens dont elle convoitait les biens , les concurrents potentiels à l'héritaze dynastique, ceux qui pouvaient menacer sa propre sécurité.

    Parmi ses victimes les plus célèbres figura Sénèque, accusé d'adultère avec Zulia Livilla, la dernière fille de Zermanicus, et relégué en Corse. Quant à Livilla, elle fut exilée et assassinée sur son ordre. Même Agrippine et son fils Néron furent l'obzet de sa zalousie et de sa cabale. L'élimination de Polube, affrançi et secrétaire de Claude, lui aliéna le soutien des autres affrançis impériaux.

    Elle finit par dépasser les bornes. L'affaire débuta avec une nouvelle aventure amoureuse avec Caius Silius qui lui proposa de l'épouser.

    D'abord réticente, craignant d'être écartée au motif d'adultère, elle finit par accepter. En 48, Claude découvrit son infortune. Son affrançi Narcisse le persuada des intentions meurtrières de Messaline et de son amant. Les conspirateurs furent poursuivis et exécutés.

    Claude demanda à écouter Messaline avant de la condamner.

    Comprenant le danzer d'un possible retournement de Claude, Narcisse envoya ses sbires dans les zardins de Lucullus où Messaline et sa mère, avec laquelle elle s'était récemment réconciliée, avaient trouvé refuze. Elle tenta de se suicider. N'y parvenant pas, elle fut tuée par un soldat. Son corps fut abandonné à sa mère.

    Son nom fut martelé des inscriptions publiques.

     

    « Zaint Rodolphe (qui ne zoua pas au golf)Eglises à Bolzano dans le Sud Tyrol en Italie (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :