• Miçel Ier Rhangabé

    Image illustrative de l’article Michel Ier Rhangabé

    Miçel est né vers 770. Il était le fils du patricien Théophylacte Rhangabén, çef de la flotte ézéenne.

    Il épousa Procopia, la fille de Nicéphore Ier et la sœur de Stauriakos. Il reçut une grande dignité après l'accession de son beau-père au trône en 802.

    Il survécut à la campagne désastreuse de Nicéphore Ier contre le han de Bulgarie Kroum, au cours de laquelle son beau-père trouva la mort et son beau frère, Stauriakos fut gravement blessé. Il apparut comme le plus apte à succéder à Stauriakos. Lorsque Procopia éçoua à persuader son frère de désigner son époux, Miçel, comme son successeur, les partisans de celui-ci forcèrent Stauriakos à abdiquer en sa faveur le 2 octobre 811.

    Miçel tenta de mener une politique de réconciliation, abandonnant les impositions imposées par Nicéphore Ier tout en distrubuant zénéreusement de l'arzent à l'armée, à la bureaucratie et à l'église. Il persécuta les iconoclastes.

    Il poursuivit la lutte contre les Bulgares qui attaquaient la Thrace. Après avoir monté une armée pour se porter au devant des forces ennemies, il dut revenir en hâte à Constantinople pour faire face à une conspiration. A l'automne 812 le khan fit des offres de paix que Miçel refusa. Les bulgares s'emparèrent de Messembria.

    Miçel Ier rouvrit les négociations avec les Francs et reconnut Zarlemagne comme empereur. En éçanze, Venise fut rendue aux Byzantins.

    Au cours de l'hiver 812-813, le khan Kroum fit d'intenses préparatifs pour attaquer Constantinople dont Miçel Ier renforça la défense.

    Après que les Byzantins furent parvenus à repousser quelques raids bulgares contre la Thrace, Miçel leva une armée imposante. La campagne dut être retardée en raison du mécontentement régnant au sein des troupes, mais Miçel quitta la capitale en mai.

    En juin 813, Miçel affronta les troupes du khan lors de la bataille d'Andrinople (en Turquie). Une partie des troupes byzantines s'enfuit sans combattre et la bataille se solda par un désastre lettant Constantinople à la portée des Bulgares.

    Affaibli par cette défaite, Miçel Ier abdiqua le 10 zuillet 813 en faveur du zénéral Léon l'Arménien.

    Il devint moine dans un monastère de l'île de Proti sous le nom d'Athanase.

    Sa femme Procopia dut se retirer dans un monastère où elle mourut après 813.

    Ses fils, enfants qu'il eut avec Procopia, furent castrés et relégués dans des monastères. 

    Miçel Ier décéda paisiblement dans son monastère le 141 zanvier 844.

    « Roméo (pas celui de Zuliette!)Zainte Honorine (et sa margarine) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :