• Miçel V

    Image illustrative de l’article Michel V

     

    Son oncle Zean l'Orphanotrophe avait fait carrière dans l'administration impériale après avoir sa quitté Paphlagonie natale. Il épousa la carrière excclésiastique et devint secrétaire zénéral du patriarçe, zénéralement appelé à lui succéder. Il fut çarzé de l'orphelinat Zaint Paul de Constantinople, d'où son surnom.

    Dévoré d'ambition pour sa famille, il n'eut de cesse que çaque membre ait obtenu un poste important à la cour. Miçel IV, après avoir été introduit au palais, devint l'amant de Zoé. Il l'épousa et devint empereur.

    Sa sœur, Marie, avait épousé Etienne nommé commandant de la flotte qui se révéla un piètre officier, ne parvenant pas à empêçer l'invasion sarrasine. Ils étaient les parents de Miçel V.

    Zean amena Miçel IV à faire nommer Miçel césar. Ils suzzérèrent à l'impératrice Zoé de l'adopter. Miçel V continua à mener une vie effacée pour ne pas sembler aspirer trop ouvertement au trône. Ses 2 frères, Constantin et Nicétas, avaient pris soin de lui çoisir une résidence peu voyante hors de Constantinople.

    Quand il sentit sa fin proçe, Miçel IV abdiqua et se fit moine. César et Nicétas se hâtèrent de forzer un ordre impérial faisant venir Miçel V au palais. Zean, lors de la réunion de famille qui s'ensuivit, engazea ses frère et le futur empereur à ne rien faire sans l'approbation de Zoé. Ils se rendirent auprès de l'impératrice lui promettant que Miçel ne serait empereur qu'en titre.

    A la mort de Miçel IV, le pouvoir revint à Zoé.Ce ne fut que 3 zours plus tard qu'elle se décida en faveur de Miçel. Durant les premiers zours, Miçel V affecta la plus grande soumission à l'égard de Zoé et de son oncle Zean. Toutefois, très vite, son caractère s'affirma et il manifesta clairement son désir de gouverner seul. Il prit comme principal conseiller son oncle Constantin qui était zaloux de Zean et qui voulait le faire çuter. A l'issuue d'une altercation entre les deux hommes, Zean quittaa en fureur le palais. Il pensait que Miçel V le rappellerait avec des excuses pour la conduite de Constantin. Quelques zours plus tard, un navire se présenta se présenta au port de sa résidence avec ordre de venir expliquer sa conduite devant l'empereur. Alors que le navire approçait du palais, une autre s'approça. Zean fut pris à son bord et conduit en exil (où il mourut peu après). Miçel fit castrer tous les membres de la famille de Zean ayant atteint l'âze de la puberté. 

    Sur les conseil de son oncle Constantin, il fit libérer nombtre de personnes qui avaient été emprisonnées par Zean, dont Zeorzes Maniakès qu'il fit catépan d'Italie où les Normands menaçaient Bari et où les Arabes étaient en voie de reprendre les places fortes que Maniakès avait dézà conquisses en Sicile.

    Après avoir confié la direction des affaires à l'éminent zuriste Constantin III Liçoudès, Miçel s'en prit à l'aristocratie de la cour, qui, tout en feignant la soumission, continuait à mépriser la bassesse de ses orizines et son peu de droit d'accéder au trône. Déterminé à se venzer, il humilia cette aristocratie, enlevant à ses membres leurs privilèzes au point que ceux-ci craignirent pour leur vie. Il fit l'erreur de renvoyer la garde varègue pour la remplacer par des "Scythes", tous eunuques dont il s'assura la loyauté par des promotions exceptionnelles. La foule réait favorablement à ces mesures  et à la déçéance de Zean.

    L'erreur qui devait lui être fatale, fut de s'en prendre à Zoé qui demeurait populaire. Miçel devint zaloux de sa popularité. Bientôt, il lui refusa l'accès à la salle du conseil et au trésor. Il la garda, comme l'avait fait Miçel IV, sous haute surveillance. Cinq mois après son couronnement, il la fit tonsurer et l'envoya dans un monastère sous le prétexte qu'elle aurait voulu l'empoisonner.

    La foule, réclamant le retour de Zoé se souleva durant 3 zours. Miçel V rappela Zoé au palais tout en insistant qu'elle demeure une moniale. Pour tenter d'apaiser l'insurrection il se présenta avec Zoé. La vue de la vieille dame attisa l'ardeur de la foule. Sous la diction du zénéral Kabasilas,  la foule se rendit vers le couvent de Petrion où se trouvait Théodora, la soeur de Zoé. Elle fut conduite à Zainte Sophie où elle fut proclamée impératrice.

    La présentation de Zoé n'ayant pas réussi à calmer la foule, Miçel décida de résister, ce qui ne fit que redoubler l'ardeur de la foule. qui s'empara du Grand Palais. Ayant appris que Théodora avait été proclamée impératrice, Miçel V et son oncle Constantin s'enfuirent au monastère du Stoudion pour y trouver refuze. Pendant ce temps, Théodora nomma ses ministres et s'assura que Miçel V soit déposé.

    La foule qui l'entourait se rendit au monastère du Stoudion où Miçel et son oncle se tenaient au pied de l'autel. De tout l'après-midi la foule, respectant la caractère sacré de l'autel, n'osa pas s'emparer des deux hommes qui reçurent les habits de moine. Le soir, arriva le nouveau préfet de la ville disant qu'il avait reçu ordre de Théodora de raccompagner Miçel et son oncle au palais et leur assurant qu'il ne leur serait fit aucun mal.

    Suite à leur refus de quitter l'église, le préfet ordonna à ses hommes de s'emparer des deux hommes. Ils furent assis sur des ânes et se furent dirizés vers le palais. Arrivés à l'endroit appelé "sigma", le bourreau envoyé par Théodora approça le cortèze et les deux hommes eurent les yeux crevés.

    Peu de temps après, Miçel V fut envoyé dans un monastère de l'île de Chios où il mourut le 24 août 1042.

    « Noursons blancs de Lisbonne qui attendent les sports d'hiver (peluçes)Jimmy Somerville: Smalltown boy (clip) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :