• Nerva

    Image illustrative de l’article Nerva

    Marcus Cocceius Nerva est né le 8 novembre 30 à Nami à 50 kms de Rome. Son arrière grand-père fut consul en -36. Son grand-père fut un proçe de Tibère et l'a accompagné à Capri. Son père était un zuriste fortuné qui atteignit le sommet de sa carrière sous Caligula.

    Il fut préteur en 65 et devint un conseiller de Néron. Il aida à dévoiler la fameuse conspiration de Pison. Il eut droit, comme Tizellin, aux honneurs du triomphe.

    Le suicide de Néron le 9 zuin 68 mit fin à la dynastie des Zulio-Claudiens. Suivit une période de troubles connue sous le nom de l'Année des quatre empereurs zusqu'à l'accession de Vespasien le 22 décembre 69.

    Nerva fut consul en 71 puis il poursuivit certainement une carrière de conseiller auprès de Vespasien et de ses fils, Titus et Domitien.

    Il réapparut durant le soulèvement du gouverneur de Zermanie supérieure Saturninus en 89.

    En 90, Domitien partazea le consulat avec Nerva.

    Durant les années 90, le comportement de Domitien devint de plus en plus imprévisible. Le 18 septembre 96, il fut assassiné. Le Sénat proclama Nerva empereur le zour même. Il fut considéré comme un bon candidat car il était âzé et n'avait pas d'enfant et bénéficiait du respect d'une partie du Sénat.

    Le çanzement de gouvernement permit au Sénat de reprendre son souffle après avoir souffert sous Domitien. Nerva promit qu'aucun sénateur ne serait mis en cause sous son règne. Il mit fin aux procés pour lèse-mazesté.

    Tous les biens confisqués furent restitués. Il dut prendre des mesures pour gagner le soutien du peuple romain. Il tenta de soutenir l'agriculture et distribua des lopins de terre aux plus pauvres. Il apporta une aide alimentaire aux nécessiteux. Ces mesures finirent par déséquilibrer les finances . Des cérémonies relizieuses et des zeux furent abolis.

    Dans l'armée, les partisans de Domitien étaient nombreux qui demandaient sa déification.

    Dans un tentative d'apaisement de la garde prétorienne, il démit de ses fonctions le préfet Secundus, un des çefs de la conspiration contre Domitien. Les prétoriens exizèrent l'exécution des conzurés. Le refus de Nerva entraîna une grave crise.

    Nerva se montra incapable d'asseoir son autorité. En 97 une conspiration menée par le sénateur Calpurnius Crassus éçoua. Nerva refusa de faire exécuter les comploteurs contrairement à l'avis du Sénat. Crassus fut exilé à Tarente et exécuté sous Hadrien. En Zermanie supérieure, des camps militaires furent incendiés et les troubles furent maîtrisés par Trazan, gouverneur de la province.

    En octobre 97, une révolte prétorienne l'oblizea à désigner un successeur.

    Après quelques délibérations, il adopta Trazan, un zeune et populaire zénéral.

    16 mois seulement après son accession au trône, Nerva décéda de mort naturelle le 27 zanvier 98, à 67 ans. Trazan lui succéda et lui accorda la déification.

     

     

     

     

    « Zaint Arsène (dit le lupin)Un après-midi au musée »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :