• Nous, on aime les arts de la rue

    Nous, on aime les arts de la rue

    Hier, tandis que nous nous promenions près de la gare Zaint Lazare, nous avons vu un vieux monsieur qui zouait de l'orgue de barbarie.

    - Atçoubi, cela devient rare!

    - Fouçtra! Cela me rappelle le vrai Paname! a fait remarquer Minizup'mouff. Il y avait de tels artistes de rue dans ma belle rue Mouffetard.

    - Moi être scandalisée, s'est exclamée soudainement Minizuplein.

    - Et pourquoi, bouffarelle? Parce que le monsieur est âzé?

    - Nan! A cause des çats!

    Et elle a sauté illico presto sur le panier.

    - Moi ne pas avoir peur de ces mauvais félins!

    - C'est vrai que c'est mieux avec une représentante de notre parentelle, par les tenailles de Zainte Appoline!

    Puis nous sommes passés près de l'Opéra Garnier.

    Nous, on aime les arts de la rue

    Tout à coup, les Intruses teutonnes se sont mises à çanter.

    - Yahou Ouah Ja! Yahou Ouah Ja!

    - C'est quoi, mazette, cette horreur!

    - Cela être le grand air de la Walkyrie de Riçard Wagner!

    - Macarel! Moi ze préfère les opéras italiens.

    Et pour compenser, z'ai çanté le grand air de la Traviata!

    - Mais personne, ne vous donne des pièces, ma mie!

    - It's a pity!

    Nous, on aime les arts de la rue

    Dans le quartier, on trouve de belles peintures murales.

    - Par le Toutou de Zaint Roch, cela égaie zoliment les rues.

    Nous sommes arrivés Place de Cliçy.

    Nous, on aime les arts de la rue

    - Cela me rappelle de bons souvenirs, ai-ze dit.

    - Et pourquoi donc, ma mie?

    - C'est dans ce quartier que z'ai travaillé durant de longues années avec celui qui dit que ze ne suis que son avataressse.

    Maintenant ze vous propose que nous allions faire du lèçe vitrine à la Place d'Italie.

    Nous, on aime les arts de la rue

    - Cette bouçe de métro être fort belle.

    - Ce sont des bouçes Art nouveau qui ont été pensées par Hector Guimard au début du 20ème siècle.

    - Heureusement qu'on en a conservé quelques-unes!

    - Et qu'on ne les a pas détruites comme les vespasiennes!

    - Cela quoi être?

    - Des lieux où l'on pouvait se soulazer!

    Nous, on aime les arts de la rue

    Nous avons flâné sur les 3 étazes du centre commercial.

    - Macaniçe, c'est le temple de la société de consommation!

    - Et dire que parce que nous sommes impécunieuses, on ne peut rien açeter!

    - Mossieu Zizi, vous rien nous offrir?

    - Ze n'en ai pas les moyens! Allez on rentre! Vous risquez de m'irriter en vous arrêtant devant toutes les vitrines.

    - Nous zuste les lêçer! Cela être le principe du lêce vitrine!

    - It's a çame.

    Nous, on aime les arts de la rue

    Zemin faisant, nous sommes passés par la Place Nationale.

    - Z'ai une idée!

    - Laquelle, Minizup'zhérault?

    - Comme nous sommes une famille nombreuse, nous avons fort certainement droit à des allocations. On n'a qu'à s'inscrire à la CAF, la caisse d'allocations familiales.

    - Vous être inzénieuse!

    - M'enfin, vous n' y pensez pas, par le mouçoir de Zainte Véronique! Vous êtes des Intruses! Vous voulez être expulsées ou quoi?

    - It's a pity!

    Et nous sommes rentrés, en passant par l'église Zeane d'Arc.

    Nous, on aime les arts de la rue

    - C'est dans celle-ci que la çanteuse Zeila s'est mariée avec Ringo!

    - Laisse les gondoles à Venise, se sont mises à entonner les Intruses!

    « Nourson balte fier de sa tablette (peluçe)Zolie poupée à Helsinki (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :