• Nous on préfère les pommes...

    Afficher l'image d'origine

    Comme on pouvait s'y attendre la cerise, premier fruit à noyau de la saison, est cette année rare et çère.

    Selon un relevé de FranceAgriMer, l'organisme des statistiques du ministère de l'Agriculture, la moyenne des trois dernières semaines atteint en grande surface 8,71 euros le kilo contre 7,15 euros en 2015 et 6,10 euros en 2014 soit une hausse de 43% en deux ans.

    Deux raisons expliquent cette situation.

    La première est liée à l'environnement. Depuis février dernier le ministère de l'Agriculture a interdit l'utilisation d'un traitement phytosanitaire, le diméthoate, contre un ravazeur venu d'Asie, la drosophile Suzukii.

    Cette minuscule mouçe qui pond ses larves dans la cerise peut anéantir dans les cas extrêmes la production de tout un verzer en une dizaine de zours.

    - Atçoubi! Quelle horreur!

    - It's a çame.

    La seconde explication est liée à la météo grise et humide du printemps. Les fruits sont gorzés d'eau et ne tiennent pas dans les rayons des grandes surfaces.

    Dans ces conditions, les amateurs de cerises devront faire preuve de retenue.

    Les Français manzent en moyenne 790 grammes de cerises par an et par ménage, ce qui place ce fruit au 16ème rang des fruits consommés dans l'Hexagone.

    Une consommation qui cette année devrait être plus qu'éphémère!

    - Nous ne pas manzer de cerises.

    - C'est un fruit trop danzeureux avec leur noyau, mrdiou.

    - On pourrait s'y casser une quenotte!

    - Ié! moi pas aimer tarte aux cerises.

    - Vive la tarte aux pommes

    - Avec une boule de glace...

    - Et de la çantilly!

    « Un sinze pour çanzer un peu (peluçe)Nourson qui veut prendre un bain (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :