• Nous sommes excitées comme des puces!

    Image du Blog veloursnoir.centerblog.net

    Depuis que nous avons appris que nous partons demain en voyazes, nous ne tenons plus en place!

    La Minizupette a dézà préparé son baluçon.

    - Il faut être prête à partir subito presto, a-t-elle déclaré, en finissant de ranzer ses affaires, si on peut parler de ranzement dans la manière où elle entasse ses oripeaux.

    Les Intruses la regardait effarées.

    - Vous feriez mieux de faire comme moi, leur a-t-elle dit.

    - I have no bag ("ze n'ai pas de sac ") a dit la Minizup'tite en regardant le parquet.

    - Cela ne fait rien, on mettra vos affaires avec celles de Minizuplein!

    - Nein! Moi pas partazer sac avec l'Intruse à la longue queue!

    - I'll stay here ("ze resterai ici ")! a pleurniçé l'Intruse qui parle anglais.

    - Mais...

    - That zourney terrifies me ("ze suis terrorisée à l'idée de ce voyaze ")

    - Quelle pintade! Darling, les voyazes forment la zeunesse.

    - I'm young and I don't need to travel ("Ze suis zeune et ze n'ai pas besoin de voyazer ").

    - Peuçère! Vé! (ze parle comme cela pour apprendre l'açent de Marseille, l'açent de Marius et de Mireille...). Elle m'estrabanque, elle m'escagasse cette escogriffe. Nous qui voulons des vacances il faut que l'on tombe sur une rascasse qui veut rester à la maison!

    - Il n'est nullement question qu'elle demeure seule ici, a dit celui qui dit que ze ne suis que son avataresse. Minizupette va lui tricoter ce soir un baluçon.

     - Ce soir?

    - Oui, ce soir. pourquoi, vous aviez quelque çose de prévu?

    - Mais c'est le 31 décembre!

    - Et alors, où est le problème?

    - Mais c'est réveillon!!!

    Ze me suis esclaffée!

    - Dans c'te maison, çez ces zens là,  M'dame, on ne réveillonne pas, on zeune!

    Et ze lui ai çanté la çanson de Zacques Brel.

    Mon hôte était irrité.

    - Nous partons une semaine en vacances et vous n'êtes pas contente!!!!

    - On aurait pû avoir des huitres, du foie gras, du zampagne, une liçette de bon vin....

    - Et une bonne claque, cela vous tente, l'Insatisfaite!

    - Une souris, c'est comme l'homme, une insatisfaction permanente, ainsi que l'écrivit le philosophe.

    Et toc!

    En attendant, à vous, mes çers lecteurs, ze vous souhaite de bonnes fêtes, que vous fassiez ou non le réveillon!

     

     

     

     

     

     




    « Philippe Pétain, zusqu'en 1940Nourson qui veut devenir Minizup (peluçe) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :