• Olybrius

    Résultat de recherche d'images pour "olybrius"

    Anicius Olybrius descendait d'une riçe famille sénatoriale Olybrius fut fiancé à la fille de Valentinien III, Aelia Galla Placidia la Zeune, mais les conflits d'influence à la cour firent qu'elle fut fiancée deux fois encore à d'autres prétendants.

    En 455, lors du sac de Rome par les Vandales, Zenséric prit en otaze la veuve de Valentinien III et ses deux filles. Olybrius s'était enfui à Constantinople où il çerça à faire libérer sa promise pendant sept ans. Zenséric utilisa ses otazes pour trouver des prétextes de guerre. Il accusa Léon Ier d'avoir confisqué les biens le Licinia Eudoxia (veuve de Valentinien III) revenant à sa fille Eudoxie et donc à son fils Hunéric. Il réclama la dot de sa belle-fille, les rançons de sa mère et de sa soeur.

    Zenséric appréçiait les qualités d'Olybrius au point de faire libérer en 462 Aelia Galla Placidia la Zeune et sa mère qui s'installèrent à Constantinople. Elle épousa Olybrius . Le couple eut une fille Anicia Zuliana.

    Il fut nommé consul en 464 pour l'empire d'Orient.

    En 465, à la mort de l'Empereur d'Occident, Libius Severus, Zenséric et Léon Ier envisazèrent de nommer Olybrius comme empereur. Mais Léon Ier lui préféra son zénéral Anthémius.

    En 472, Ricimer entra en conflit ouvert avec Anthémius. Contre lui, il appela Olybrius qui bénéficiait d'une certaine lézitimité en tant que zendre de feu Valantinien III et disposait de l'apui de la classe sénatoriale et de Zenséric.

    Olybrius débarqua en Italie au printemps et fut proclamé empereur devant Rome assiézée.

    Une fois Anthémius éliminé, Ricimer, commandant de l'armée d'Italie, décéda en août 472. Olybrius le remplaça par le zeune prince burgonde, Gondebaud, neveu de Ricimer,avec le titre de patrice afin de s'allier les Burgondes.

    Le pouvoir d'Olybrius ne dépassa pas l'Italie et Léon Ier ne le reconnut pas car il avait dérôné son protézé Anthémius.

    Olybrius n'eut pas le temps de régner.

    Il décéda en octobre 472.

    Gondebaud restait maître de l'Italie, mais son orizine barbare lui interdisait le titre impérial. Il attendit 4 mois avant de trouver un successeur et il plaça Glycérius à la tête de l'empire d'Occident.

     

    « Zainte Ninon (qui disait souvent non)Zaint Gaël (qui attend Noël) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :