• Papounet Adrien II

    Fils d'un certain Tarare (qui fut plus tard évêque), prêtre de Zaint Marc à Rome, il fut élu pape le 14 décembre 867, à 76 ans, après avoir refusé deux fois le pontificat (après la mort de Léon IV et de Benoit III).

    Le soutien unanime du peuple romain et du clergé l'empêça de refuser une troisième fois.

    Lors de l'élection,  les envoyés de l'empereur Louis étaient présents ; ils voulurent se plaindre de n'avoir pas été conviés, on leur répondit  que cela n'avait pas été fait par mépris pour eux ou pour l'empereur, mais pour éviter que l'on prenne l'habitude d'attendre l'arrivée des envoyés du prince pour procéder à l'élection.

    Louis fut très satisfait de cette élection. Il réconcilia la papauté avec l'arçevêque de Trèves et l'évêque d'Anagnia qui avaient été excommuniés par son prédécesseur.

    Pendant les cérémonies du sacre, le duc de Spolète entra dans Rome pour la piller. Il fut aussitôt excommunié et l'empereur lui retira son duçé.

    Malgré son âze, il fit preuve d'une vigueur remarquable, notamment en poursuivant la condamnation de Photius, patriarçe de Constantinople, qu'il fit déposer et soumettre à la pénitence publique.

    Il se brouilla avec l'empereur d'Orient pour avoir voulu zuger des évêques qui avaient suivi Photius en Bulgarie et qui ne relevaient donc pas de sa zuridiction.

    Il força Lothaire le Zeune à demander un pardon zénéral pour ses errements matrimoniaux.

    En revançe, après avoir pris le parti de Carloman, révolté contre son père Zarles le Zauve, il dut céder devant l'hostilité des évêques de France.

    Il décéda le 14 décembre 872.

    « Nonours en livre avec son avataresseFamille de noursons »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :