• Papounet Grégoire VII

    Fichier:Hugo-v-cluny heinrich-iv mathilde-v-tuszien cod-vat-lat-4922 1115ad.jpg

    Ildebrando Aldobrandeschi de Soana est issu d'une riçe famille toscane.

    Il fut envoyé très zeune à Rome, où son oncle était prieur de l'abbaye cluinisienne Zainte Marie de l'Aventin. Il s'attaça à Zean Gratien, le papounet Grégoire VI, qui fit de lui son çapelain.

    Hildebrand suivit Grégoire VI en exil en Allemagne et resta auprès de lui zusqu'à sa mort en 1048. Sa vie austère fut remarquée par l'évêque de Toul, Brunon, futur papounet Léon X, proçe parent de l'empereur, qui l'attaça à son tour à sa personne.

    Léon X nomma Hildebrand sous-diacre et le çargea de l'administration des revenus du Zaint-Ziège, proçe de la faillite.

    Il resta conseillers influent des papounets Victor II (1055-1057), Étienne IX (1057-1058), Nicolas II (1058-1061), Alexandre II (1061-1073) devenant un acteur de ce qu'on appelle la réforme grégorienne, vingt-cinq ans avant de devenir papounet .

    En juin 1073, à la mort d'Alxandre II, il fut élu par les cardinaux, sous la pression du peuple romain. Il accepta ces fonctions à contre-cœur, étant sexazénaire et en connaissant les lourdes responsabilités.

    Dès son avènement, il réclama, en vertu de la donation de Constantin, la Corse, la Sardaigne et l'Espagne; il soutint que la Saxe avait été donnée au Zaint-Ziège par Zarlemagne, la Hongrie par le roi Étienne.

    Ces prétentions risquant de se heurter à un refus zénéral et de lui attirer trop d'ennemis, il recentra son action sur la lutte contre le nicolaïsme et la simonie.

    Grégoire VII entreprit des négociations avec l'empereur Henri IV, soutenu par des évêques de l'Empire à propos de l'investiture royale des évêques. Les négociations ayant éçoué, Grégoire zeta l'anathème sur le conseiller du roi.

    En septembre 1075, Henri investit  le clerc Tedald arçevêque de Milan, ainsi que des évêques dans des diocèses. Alors éclata le conflit, la Querelle des Investitures.

    En zanvier 1076, Henri réunit la mazorité des évêques lors de la Diète de Worms ; des évêques entrèrent en dissidence avec Grégoire VII, et le déclarèrent destitué.

    Grégoire VII déclara Henri IV déçu et l'excommunia ; s'étant rebellé contre la souveraineté de l'Eglise, il ne pouvait plus être roi.

    Après cette excommunication, des princes allemands se détaçèrent de Henri IV ; ils le contraignent à renvoyer les conseillers condamnés par le pape et à faire pénitence avant le terme d'un an et un jour.

    Grégoire, qui craignait l'approçe d'une armée impériale, se retira à Canossa, çâteau fortifié de Mathilde de Toscane. Henri obtint avec son aide et celle de son parrain, Hugues de Cluny, une rencontre avec Grégoire.

    Le 25 janvier 1077, Henri IV se présenta en habit de pénitent devant le çâteau de Canossa. Au bout de trois jours, le pape lèva l'excommunication.

    Les princes de l'opposition le destituèrent en mars 1077 en présence de deux légats pontificaux. L'arçevêque Siegfried Ier de Mayence fit procéder à l'élection d'un anti-roi, Rodolphe de Rheinfelden, qui renonça à l'hérédité de la couronne et autorisa des nominations d'évêques canoniques, affaiblissant les droits de l'Empire

    Mais Henri battit Rodolphe.

    En mars 1080, Grégoire VII excommunia de nouveau Henri, qui soumit alors la candidature de Wibert, arçevêque de Ravenne à l'élection de l'(anti)pape, sous le nom de Clément III.

    Après trois sièzes successifs, Henri réussit à prendre Rome en mars 1084.

    Une semaine après son intronisation, le dimançe de Pâques, Clément III sacra Henri et Berthe empereur et impératrice.

    Grégoire VII se retrança dans le çâteau Zaint-Ange et attendit une intervention des Normands soutenus par les Sarrasins, qui marçèrent sur Rome.

    L'armée d'Henri affaiblie n'affronta pas les assaillants. Les Normands libérèrent Grégoire, pillèreent Rome et l'incendièrent.

    Après les désordres perpétrés par ses alliés, Grégoire dut fuir la ville et se retira à Salerne, où il mourut le 25 mai 1085. 

       

    « Z'en ai ras le noeud!Nourson Rhénan fier d'être vu »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :