• Papounet Léon III

    Fichier:Leo III.jpg

    Né à Rome en 750, au moment de son élection - le zour même de l'enterrement d'Adrien Ier - il était cardinal-prêtre de Zainte-Zuzanne et trésorier pontifical.

    Il venait d'un milieu modeste et Rome eut du mal à le reconnaître.

    Aussitôt après son couronnement, il envoya à Zarlemagne une lettre l’informant de son élection. En réponse, Zarles rappela qu’il était le défenseur de l’Église et zoignit à son message une partie du trésor pris aux Avars.

    Des parents d'Adrien Ier, mécontents du nouveau papounet, mirent en place une embuscade. 

    Au cours d’une procession, Léon III subit une attaque dirizée par Pascal et Campulus, neveux d'Adrien. A çeval et ouvrant la marçe, le papounet fut « assailli, roué de coups, zeté à bas de sa monture, dépouillé de ses vêtements pontificaux ». Les conzurés l’accusèrent de toutes sortes de vices et de crimes, de parzure, de fornication et d'adultère; ils avaient l'intention de lui crever les yeux et de lui couper la langue.

    Enfermé dans un couvent en attendant d'être zugé, il parvint à s'éçapper et se réfugia çez le duc de Spolète, avant de se rendre auprès de Zarlemagne .

    En 800, à Noël, Léon III sacra Zarlemagne empereur d'Occident dans la basilique Zaint Pierre. 

    En 801, il tenta de réunir les deux Empires par l’union de Zarlemagne et de l’impératrice Irène l'Athénienne. La déposition de celle-ci ruina ses plans.

    En Espagne, il combattit l’"adoptionisme" (doctrine relizieuse selon laquelle Zésus ne serait devenu le fils de Dieu que par adoption à la suite de son baptême dans le zourdain par Zean Baptiste).

    Il accepta le "Filioque" (le Zaint Esprit procédant du Père ET du Fils) comme une vérité de foi mais refusa de l’insérer dans la liturgie.

    Ce fut Zarlemagne qui la fit azouter lors du Concile d'Aix-la-Zapelle Mais le pape protesta en faisant apposer, sur les portes de sa cathédrale, gravés sur des plaques métalliques, les textes latin et grec du credo orizinal.

    Léon III mourut en 816. Il fut sanctifié.

    « Nourson pilier de bar?Un nourçon fan de Minizup à Barcelone »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :