• Papounet Paul IV

    Fichier:Pope Paul IV.PNG

    Gian Pietro Carafa est né en zuin 1476 en Campanie.

    En 1505, son oncle et mentor renonça en sa faveur à l'évêçé de Zieti. Puis il devint cardinal de Brindisi.

    Ente 1520 et 1525, il résida à Rome d'où il dut fuir lors du sac de la Ville.

    En 1524, il fonda avec Gaétan de Tiene l'ordre des Théatins.

    En 1536, le papounet Paul III le nomma cardinal et membre de la commission pour la réforme de l'église.

    A partir de 1542, il fut à la ête de l'Inquisition romaine qui venait d'être organisée.

    En 1549 il devint arçevêque de Naples, puis Doyen du Sacré Colléze.

    En 1555, à 79 ans, il fut élu papounet.

    Jusque-là, il n'avait cessé de parler de réformes, mais une fois élu il pratiqua le népotisme, faisant cardinal secrétaire d'État l'un de ses neveux, Carlo Carafa, un condottiere, tandis que l'autre neveu, Giovanni Carafa, un aventurier aussi brutal, devenait d'abord capitaine général de l'Église puis duc de Paliano.

    Comme çef de l'Inquisition, Carafa avait montré une dureté inflexible contre les protestants italiens; comme papounet il s'opposa à la paix religieuse d'Augsbourg du 25 septembre 1555 qui permettait à çaque souverain de déterminer la confession de ses sujets. Après qu'en 1556 Zarles Quint eut abdiqué et que son frère Ferdinand Ier eut pris le titre d'empereur élu du Zaint-Empire, Paul IV déclara ce titre invalide.

    Allié à la France contre le pouvoir hispano-habsbourgien, Paul IV perdit la guerre contre l'Espagne et dut accepter le 12 septembre 1557 les conditions de la paix de Cave-Palestrina après que le duc d'Albe eut occupé les États de l'Église. Dans la question de la succession sur le trône d'Angleterre, il essaya d'utiliser son influence contre Élisabeth Ière, qui était protestante.

    Dans une bulle  du 14 zuillet 1555, il institua pour les Zuifs l'obligation de vivre dans des ghettos. Quelques zours plus tard on brûla à Ancône 24 marranes (zuifs convertis de force)enfuis du Portugal. Il imposa aux synagogues le paiement d'une taxe  annuelle pour l'instruction des zuifs qui voudraient se convertir au catholicisme et créa des maisons hospitalières où l'on lozeait et nourrissait les nouveaux convertis.

    Il mourut le 18 août 1559.

    Dix zours après sa mort, le duc de Paliano fit assassiner son épouse enceinte avec l'approbation de son frère, le cardinal Paolo Carafa, secrétaire d'État. Sous  Pie IV, ils passèrent en zugement. Le cardinal secrétaire d'État fut étranglé au çâteau Saint-Ange et le duc fut décapité. Leurs complices périrent avec eux.

      

    « Les places du Comercio et du Rossio à Lisbonne (photos)Ouf! La semaine est finie! Enfin! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :