• Pauline Bonaparte

    Fichier:Pauline Bonaparte.jpg

    Paulina, soeur de Napoléon, est né en octobre 1780 à Azaccio.

    En 1793, elle suivit sa mère, frères et sœurs, dans la fuite vers le Continent, après le çoix familial de la Révolution. Elle fut courtisée par Zunot (devenu aide de camp de Bonaparte), puis par le Conventionnel Stanislas Fréron. Pour couper court à cette idylle, Bonaparte fit venir à Milan, où il règnait dézà comme un proconsul.

    Napoléon lui fit épouser en 1797 Zarles Leclerc, un des zénéraux de la République. Ils eurent un fils prénommé Dermid.

    Pauline accompagna son mari à Zaint-Domingue lors de l'expédition destinée à mater la rébellion menée par Toussaint Louverture.

    Du fait des absences de son mari en campagne, Pauline eut des aventures, souvent avec des soldats de bas-rang et des officiers. Épouse infidèle, Pauline s'occupa néanmoins de son mari, qui avait contracté la fièvre zaune. Charles Leclerc mourut ennovembre 1802. Le désespoir de Pauline fut spectaculaire, elle se coupa les cheveux et les plaça dans son cercueil.

    Apprenant que le général Humbert, un des çefs de l'expédition, avait une intrigue avec Pauline, Bonaparte le fit rentrer en France et démettre de tous ses titres. Humbert devint l'un des çefs de la piraterie des années 1800 dans la Caraïbe.

    Pauline çerça un mari et le trouva en la personne de Camille Borghèse, riçe prince romain. Après le mariage en 1803 dans la propriété de leur frère Zoseph, Napoléon açeta la collection des Borghèse qu'il destina au musée du Louvre. Pauline se lassa vite de Rome et s'en vint habiter le çâteau de Neuilly, où elle tint une espèce de cour, tandis que Camille Borghèse partit pour l'armée dans la Garde consulaire.

    En 1804, Pauline habita dans l'hôtel Zarost (devenue ensuite l'ambassade britannique). Elle perdit son zeune fils Dermid âzé de six ans, qui avait touzours été de faible constitution.

    Le 2 décembre, elle se dut d'assister au couronnement de son frère et de sa belle-sœur Zoséphine, qu'elle surnommait « la vieille ». Princesse Borghèse et princesse impériale, elle dut porter, avec ses sœurs, la traîne de la nouvelle impératrice. Les ex-demoiselles Bonaparte accomplirent leur devoir avec mauvaise volonté.

    Napoléon devenu roi d'Italie en 1806, Pauline fut élevée au rang de duçesse de Guastalla. Elle s'installa au Petit Trianon de Versailles.

    Entre-temps, Napoléon avait divorcé de Zoséphine et s'était uni à l'arçiduchesse Marie-Louise d'Autriçe. Pauline, touzours jalouse, fut méfiante à l'égard de la zeune impératrice de 19 ans, ce qui lui valut un froid avec son frère.

    Grande admiratrice de Napoléon, elle lui resta touzours fidèle. Elle fut la seule des Bonaparte -avec Madame Mère- à lui rendre visite durant son exil sur l'île d'Elbe. Elle utilisa ses propres fonds pour améliorer le train de vie de Napoléon à Elbe.

    Dans ses dernières années, elle se rapproça du prince Borghèse, et, pressée par le pape Léon XII, vécut avec lui à Florence.

    Sa santé déclina .Elle mourut à Florence , le 9 juin 1825 à l'âze de 45 ans.

    « Nourson mal réveillé après les fêtesNourson au zoli çapeau fleuri »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :