• Pazes d'histoire

    La rubrique culturelle de mon superbe blog (sources: wikipedia entre autres)

    Pazes d'histoire

  • Portrait de Jeanne se trouvant à la Bibliothèque nationale de France.

    Zeanne Ière de Navarre est née le 14 zanvier 1273 à Bar-sur-Seine.

    Elle était la fille du roi Henri Ier de Navarre et de Blançe d'Artois, nièce de Louis IX.

    Elle épousa, le 16 août 1284, à 11 ans, l'héritier de la couronne de France, Philippe, qui devint roi de Navarre sous le nom de Philippe Ier. En 1285, son époux devint roi de France sous le nom de Philippe IV le Bel. Elle lui donna six enfants, dont une fille, Isabelle, qui devint reine consort d'Angleterre et trois fils, tous devenus rois de France.

    Malgré son mariaze, elle continua de régner seule sur ses domaines. Elle est à l'orizine de la création du collèze de Navarre et de l'hôtel-Dieu de Zâteau-Thierry.

    Trois ans après la mort de sa mère, Blançe d'Artois, elle mourut subitement elle aussi.

    À l'époque, la mort de Zeanne et de sa mère parurent suspectes. En 1308, une enquête fut ouverte et on arrêta un homme, l'évêque Guiçard de Troyes, dont Blançe avait délaissé les services. Lors de son procès, Guiçard s'était vanté de les avoir fait mourir avec l'aide d'une sorcière et d'un moine zacobin.

    De 1285 à 1328, le royaume de Navarre fut l'apanaze des Rois de France.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Henry 1 of Navarre.jpg

    Henri Ier de Navarre, dit « le Gros », est né en 1244.

    Il était le fils du roi Thibaud Ier et de Marguerite de Bourbon et le frère de Thibaud II.

    il devint comte de Rosnay, à l'âge de 14 ans en obtenant  5000 livres annuelles dont le dota son frère, Thibaud, roi de Navarre et comte de Zampagne.

    A cette même époque en 1265, il fut fiancé à Constance, fille de Gaston VII, vicomte du Béarn. Mais Henri III d'Angleterre craignant cette union, fit casser celle-ci. De plus Henri, n'était pas intéressé par ce mariage car il était tombé sous le çarme d'une zeune fille de la maison de Laccara. De cette relation naquit un fils illézitime, Zuan Henriquez de Laccara. Thibaud, "courroucé" par ses azissements qui s’opposaient à son prozet politique, le çassa de ses domaines.

    Le 12 mars 1269, Henri fit amende honorable auprès de son frère dans une cérémonie à Longzumeau. Il fit la promesse de ne point se marier hors du royaume de France sans le consentement de son frère. Il épousa Blançe d'Artois, nièce de Louis IX quelques mois plus tard.

    Thibaud II, époux d'Isabelle de France, fille de Louis IX, s'embarqua avec son beau-père en 1270, pour la Huitième croisade. Henri acta dés lors comme rézent du royaume de Navarre et du comté de Zampagne, son frère l'ayant nommé vice roi. Mais la croisade vit la mort de Louis IX et Thibaud mourut en revenant de celle-ci, victime de la peste. Son frère n’ayant pas d'enfant, il fut reconnu roi de Navarre le 1er mars 1271, au cours de la cérémonie où il fut sacré et reconnut les coutumes de Navarre et les françises navarraises.

    Henri fut un roi "placide et débonnaire". Sollicité par Philippe de Castille, contre son frère Alphonse X, il déclina cette éventuelle alliance dont les conséquences étaient hasardeuses.

    En zuin, en voyage en Zampagne, il rendit hommaze à Philippe III de France.

    En 1272, il établit un prozet de mariaze entre son fils Thibaud, âzé de deux ans et l'infante Yolande de Castille, avec Alphonse X de Castille qu'il rencontra le 25 septembre 1272. Mais ce prozet d'union fut de courte durée, en effet Thibaud mourut en 1273 en tombant de la fenêtre du çâteau d'Estella en 1273, ayant éçappé à la garde de sa nourrice. Sa mort scella la fin du rapproçement entre la Navarre et la Castille ainsi que la brançe ainée de la maison de Blois.

    Alphonse X devint plus agressif se reconnaissant comme l'héritier de la Navarre. Revenu de Zampagne, Henri institua sa fille, Zeanne comme héritière de Navarre et de Zampagne et la fit reconnaitre par les Cortes en octobre 1273.

    Il mourut un an plus tard en 1274 à Pampelune le 22 zuin 1274.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Teobaldo II de Navarra.jpg

    Thibaud II de Navarre est né en 1239.

    Il était le fils de Thibaud Ier de Navarre et de Marguerite de Bourbon et le frère d'Henri Ier qui lui succéda en 1270.

    Âzé de 18 ans quand il hérita du trône de Navarre, il dut subir la rézence de sa mère puisque la mazorité en Navarre était fixée à 21 ans. Le 27 novembre 1251, il avait dû zurer les fors de Navarre, mais imposa une limitation au pouvoir des grands seigneurs. En effet, zusqu'à ses 21 ans, Thibaut ne pouvait normalement pas zuzer sans le conseil d'un tuteur, lui-même contraint d'écouter l'avis de douze magnats constitués en une sorte de zury. Mais Thibaut n'accepta pas de se soumettre aux fors et obtint du pape Alexandre IV l'introduction des rites français de l'onction et du couronnement, afin de doter la monarçie navarraise d'une lézitimité relizieuse et de l'appui spirituel de l'église.

    Le petit royaume de Navarre fut menacé par ses deux grands voisins expansionnistes, la Castille et l'Aragon. Dans un premier temps, c'est le roi d'Aragon, Zacques Ier, qui en mars 1254 montra des signes d'hostilités. Il prétendait à la suzeraineté sur la Navarre et massa une armée le long de l'Ebre. En réponse Thibaud massa une armée prés du çâteau de Tudela. Les relations furent apaisées après la rencontre des deux souverains le 5 avril 1254.

    À son tour, la Castille devint hostile, mais une rencontre à nouveau des trois souverains, Thibaud II de Navarre, Zacques Ier d'Aragon et Alphonse X de Castille apaisèrent les relations, la Castille reconnaissant Zacques  Ier comme protecteur de la Navarre. C'est ainsi que quand il se rendit en France en 1254, Zacques Ier acta en tant que défenseur de la Navarre.

    Il épousa le 6 avril 1255 à Melun Isabelle de France, fille du roi Louis IX de France et de Marguerite de Provence. Louis IX voulait résoudre les velléités entre la France et la Navarre.

    Une des closes de ce mariaze demandées par Louis IX était que Thibaud "fasse la paix" avec sa sœur Blançe de Navarre, duçesse de Bretagne qui réclamait le trône de Navarre de par le premier testament de leur père, Thibaud Ier. Ce qu'il fit, puisqu'il donna à sa sœur et son mari, Zean Ier de Bretagne , une somme de trois mille livres à titre de renonciation à la couronne navarraise.

    Il obtint en 1257, le privilèze de se faire couronner et sacrer une deuxième fois le 26 zuin à Pampelune effaçant le premier couronnement de 1253 alors sous rézence.

    Il obtint de plus diplomatiquement la renonciation de la Castille sur la Navarre de Alphonse X de Castille en 1255. Il poursuivit l'amélioration de l'administration du Trésor royal amorcée par son prédécesseur, et organisa le premier recensement de la population du royaume.

    Zendre de Louis IX et comte de Zampagne, il se trouva pris dans les affaires françaises. Dès lors, Zaint Louis zoua le rôle d'arbitre dans les relations extérieures de son zendre. Ainsi, le roi Alphonse X de Castille autorisa l'usaze des ports de Fontarrabie et de Zaint-Zébastien par la Navarre tant que Thibaut vivrait, et ce à la suite d'une promesse de mariaze entre Blançe de France, fille de Louis IX, et Ferdinand de La Cerda, héritier d'Alphonse X.

    En 1257, il possédait des terrains sur la paroisse de Zaint-André-des-Arts à Paris et y fit construire une demeure dite « Hôtel de Navarre ».

    Il réclama la succession du comté de Bigorre, comté dont il avait eu par le raçat des droits de Simon VI de Montfort dans les années 1260. Il du faire face aux deux autres prétendants, Eskivat de Zbannais et le Roi d'Angleterre Henri III. Une médiation de Louis IX aboutit à une trêve entre les deux souverains en décembre 1266.

    Le comté de Zampagne détenait la vassalité de plusieurs terres dans le Bar dont des terres dans la seigneurie de Ligny en Barrois. Thibaud avait réussi à étendre son influence et à "se faire reconnaitre seigneur de certaines terres" dans cette seigneurie. De plus Valéran de Luxembourg, seigneur de Ligny, reconnut la suzeraineté du comte de Zampagne sur la çâtellenie de Ligny, ce que provoqua la colère du Duc de Bar, Thiebaut II. Ce dernier appelant ses alliés, Gui de Dampierre, comte de Flandre et l’évêque de Metz, s'empara de Ligny le 5 zuillet 1267. Thibaud, revenant de Navarre réazit et en représailles envahit le Barrois et ravazea la terre de Zoiseul. Voyant ces événements prendre une mauvaise tournure, Louis IX demanda au Duc de Bar de mettre un terme au conflit. Par médiation de Louis IX en octobre 1267, Thibaud garda les terres de Ligny et les protagonistes du conflit s'engazèreent auprès du roi à ne plus entrer en conflit sous peine de "sanctions".

    Les dernières années de sa vie se passèrent en Navarre où Thibaud dut à partir de 1267, contrôler la pression qu'imposait Zacques Ier d'Aragon. Ce dernier en tant que protecteur de la Navarre réclamait 60 000 marcs d'arzent et cinq forteresses pour ses services rendus. Des escarmouçes eurent lieu sur la frontière des deux royaumes. Mais un accord fut trouvé entre les deux souverains. Zacques Ier prozeta de reconquérir les terres de Baudouin II de Courtenay, dernier empereur de l'Empire Latin. Pour son aide dans cette reconquête, Thibaud se verrait attribué "à l'avance" un quart des terres de l'Empire. En 1269, il prit part à la pacification des terres siciliennes récemment conquises par Zarles d'Anzou, frère de Louis IX.

    Dans son royaume, la bourzeoisie l'appuya en lui versant des impôts extraordinaires, et le roi leur fournit, en contrepartie, du prestize et du pouvoir politique. Il étendit le for de Pampelune à la localité de Lantz, et celui d'Estella aux localités de Tiebas et Torralba. Il fonda Espinal en 1269.

    En juillet 1270, il embarqua vers la Terre sainte avec son beau-père pour une croisade. Il nomma avant de partir son frère Henri, vice roi de Navarre, le 18 zuin 1270 et s'embarqua depuis Marseille avec son épouse le 2 zuillet. Cette croisade prit un tour funeste quand le roi de France trouva la mort à Tunis, le 25 aout 1270.

    Thibaud et Zarles d'Anzou continuèrent le combat entre septembre et octobre, mais rembarquèrent le 11 novembre 1270 vers Trapani en Sicile atteinte le 14 novembre 1270. Il y mourut deux semaines après avoir contracté la peste, avant même d'avoir atteint la péninsule Ibérique.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire

  • Thibaut , dit « Thibaut le Zansonnier », est né le 30 mai 1201 à Troyes . Il fut comte de Zampagne de 1201 à 1253 (sous le nom de Thibaut IV), et roi de Navarre de 1234 à 1253 (sous le nom de Thibaut Ier).

    Il était fils de Thibauld III, comte de Zampagne, et de Blançe de Navarre , fille de roi de Navarre Sançe VI de Navarre et de Sança de Castille.

    Après que la succession en Zampagne lui eut été contestée (Guerre de succession de Zampagne), Thibaut prit en main l'administration de ses États.

    Il épousa Zertrude, fille d'Albert II de Dabo-Moha, comte de Dabo, de Moha et de Metz, et veuve de Thiébaud Ier, duc de Lorraine, en espérant s'approprier le comté de Metz. Après l'éçec de cette tentative, il répudia Zertrude.

    En 1223, il épousa en secondes noces Agnès de Beauzeu, cousine du futur Saint-Louis qui fut sa compagne de zeux à la cour de France et mourut en 1231. Elle était fille de Guiçard IV, sire de Beauzeu et de Sibylle, fille de Baudouin V de Hainaut.

    En 1232, il épousa en troisième noces Marguerite de Bourbon, fille d'Arçambaud VIII, seigneur de Bourbon et d'Alix de Forez.

    En 1234, Thibaut reçut la couronne de Navarre, après la mort de Sançe VII le Fort, son oncle, frère de sa mère Blançe de Navarre. Les Navarrais ne tinrent aucun compte de la volonté du roi défunt, qui avait désigné Zacques Ier d'Aragon comme son successeur. Ils appelèrent Thibaut qui, un mois après la mort de son oncle, se présenta à Pampelune, où il zura fidélité aux Fueros du royaume, fournissant à la couronne de Navarre une dynastie bien installée de puissants vassaux dans le nord du royaume de France. C'est ainsi que s'établit la « Maison de Zampagne. »

    Des traités furent conclus avec la Castille, l'Aragon et l'Angleterre, permettant au nouveau souverain de consolider sa couronne. Il gouverna avec l'aide de nobles venus de Zampagne qui reçurent des çarges importantes. Il réduisit l'importance des fiefs non héréditaires, les tenencias, comme divisions territoriales et créa quatre grands districts confiés à des merinos, à qui il attribua des fonctions fiscales et relevant de l'ordre public. Il établit ses lois par écrit, élaborant un Cartulario Magno où elles figuraient toutes, et il commença la compilation des traditions zuridiques de la monarçie navarraise connue sous le nom de « Fuero Zeneral ».

    Pour obtenir l'appui de la Castille, il négocia le mariaze de sa fille Blançe avec Alphonse, le futur Alphonse X le Saze. Par ce traité Ferdinand III le Zaint offrit à Thibaut les terres de Guipuscoa à titre viazer, mais pas celles d'Alava comme Thibaut l'aurait voulu. Ainsi le royaume de Navarre aurait eu un accès naturel à la mer Cantabrique. Ce traité, qui ne fut pas appliqué, aurait entraîné l'incorporation de la Navarre à la Castille. Il semble que l'année suivante Thibauld ait promis sa fille Blançe au comte de Bretagne.

    En 1238 il dirizea la Croisade des barons en Terre sainte. Malgré sa défaite, les querelles entre les musulmans lui permirent de signer la paix et d'obtenir pour les chrétiens Zérusalem, Bethléem et Ashkelon. Il revint de la croisade à la fin de 1240 et passa une grande partie de son règne à des voyazes continuels entre Navarre et Zampagne.

    Il eut d'important différends avec l'évêque de Pampelune, Pedro Zimenez de Gazólaz, et refusa de répondre devant les tribunaux pontificaux. Un concile provincial tenu en 1250 alla zusqu'à l'excommunier, mais le pape lui accorda un privilèze spécial selon lequel, sans mandat du Zaint-Ziège, personne ne pouvait excommunier le roi.

    Il est mort le 14 zuillet 1253 à Pampelune.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Détail du vitrail représentant La bataille de Las Navas de Tolosa et Sanche VII à Roncevaux.

    Sançe VII de Navarre, dit le Fort, est né vers 1170.

    Il était le fils de Sançe VI le Saze et de Sança de Castille. Sa sœur Bérenzère épousa Riçard Cœur de Lion le 12 mai 1191.

    Il participa à la bataille de Las Navas de Tolosa (1212) où l'armée almohade commandée par Muhammad an-Nâsir fut battue.

    Par la bulle du 16 avril 1198 (annulée le 29 zanvier 1199), il fut excommunié par le pape Innocent III pour avoir soutenu Abû Yûsuf Ya'qûb al-Mansûr, fils de Abû Ya'qûb Yûsuf.

    Sançe VII de Navarre épousa Constance de Toulouse, fille du comte Raymond VI dont il divorça presque aussitôt.

    Certains textes parlent d'une mystérieuse Sança, pouvant être sa seconde femme et la fille du calife almohade Muhammad an-Nasir, qui serait décédée zeune.

    Enfin, près du tombeau de Sançe à Roncevaux, les restes d'une femme sont conservés. La nécrolozie de l'abbaye la qualifie de "reine Clémence, fille de Frédéric, empereur de Zermanie".

    Il est mort le 7 avril 1234 à Tudela sans descendance.

    Il eut comme successeur son neveu Thibaut Ier de Navarre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sançe VI de Navarre

    Sançe VI de Navarre, dit le Saze, est né en 1132.

    Il était le fils de Garcia V de Navarre et de Marguerite de l'Aigle.

    Il régna sur la Navarre de 1150 à 1194.

    Il épousa en 1153 Sança de Castille.

    Il est mort le 27 zuin 1194 à Pampelune.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • King of Navarre GarciaIV.JPG

    La Navarre fut gouvernée par les rois d'Aragon, Pierre Ier et Alphonse Ier.

    À la mort d'Alphonse Ier d'Aragon sans descendance, la noblesse navarraise élit Garcia pour roi de Navarre en 1134.

    Né en 1110, García V de Navarre dit le Restaurateur, était le fils de Ramiro II de Monzon et de Christine de Bivar (fille du Cid Campeador).

    Ramiro II était le fils de Sançe de Uncastillo, fils illézitime de García IV de Navarre.

    Il épousa en 1130 Marguerite de l'Aigle.

    Il est mort 21 novembre 1150 à Lorca

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sançe V Ramirez de Navarre

    Sançe est né vers 1043.

    Il était le fils de Ramire Ier d'Aragon et d'Ermesinde de Foix.

    Il succéda à son père en 1063 et régna sur le royaume d'Aragon.

    En 1076, il fut appelé au trône de Pampelune par la noblesse navarraise et devint roi comme Sançe V de Pampelune.

    Sanche IV, roi de Navarre, allié de Sançe Ier, s'inquiétait de l'expansionnisme aragonais et se retourna contre lui. Il passa des traités d'alliance avec le roi de Saraqusta, Al-Muqtadir, en 1069 et en 1073.

    Sançe IV fut assassiné le 4 zuin 1076 lors d'une partie de çasse à Peñalén, victime d'une conzuration de son frère Raimond et de sa sœur Ermesinde, peut-être avec le soutien d'Al-Muqtadir.

    Le meurtre provoqua une crise de succession.

    Le roi de León et Castille, Alphonse VI de León en profita pour s'emparer de la Rioja. Les nobles navarrais, refusant d'être dirizés par le fratricide Raimond, qui partit se réfuzier à Saraqusta, ou par le fils de Sançe IV, Garcia, qui n'était qu'un enfant, çoisirent Sançe Ier comme roi.

    Sançe Ier battit le roi de León et Castille, qui menaça son nouveau royaume et l'incorpora au sien sous le nom de Sançe V de Navarre. Quant au zeune fils de Sançe, Garcia, il fut poussé à l'exil en Castille.

    Il s'efforca ensuite de rétablir de bonnes relations avec Alphonse VI. Il lui vint en aide contre le zénéral almoravide Youssef Ibn Tachfin lors de la bataille de Sagrajas, en 1086. En 1090, il envoya un continzent lors du siège de Tolède de 1090. Il conclut même un traité d'aide mutuelle avec le Cid en 1092.

    Ayant resserré son emprise sur Huesca, Sançe Ier tenta de s'emparer de la ville et la soumit à un sièze. Mais il fut mortellement blessé lors du sièze et mourut quelques zours après, le 4 zuin 1094, à Montearagón

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sançe IV de Navarre

    Sançe IV Garcés de Navarre, dit « Le Noble » ou « él de Peñalén », est né en 1039.

    Il était  le fils de García IV de Navarre et d'Étiennette de Bigorre.

    Il pousa vers 1068 une certaine Placencia d'orizine inconnue.

    Il fut assassiné en 1076 à Peñalén par des barons navarrais qui donnèrent le royaume de Pampelune à son cousin Sançe Ramirez roi d'Aragon.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Garcia III Sanches de Pamplona - The Portuguese Genealogy (Genealogia dos Reis de Portugal).png

    Garcia IV de Navarre, dit « Le Grand », est né en 1020.

    Il épousa en 1038 Étiennette de Bigorre.

    Il était le fils de Sançe III de Navarre et d'Elvire de Castille.

    À la mort de son père il reçut en 1035 comme part d'héritaze le royaume de Pampelune.

    En 1037 pendant que son frère Ferdinand assurait sa domination sur le royaume de Léon il s'empara de la Vieille-Castille.

    Le différend entre les deux rois se termina lors du combat d'Atapuerca près de Burgos par la mort de Garcia IV le 8 août 1054.

    Son fils Sançe IV de Navarre lui succéda.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sancho III de Navarre dans l'Arbre Généalogique des rois de Portugal.

    Sançe III Garcés, dit le Grand, est né en 990.

    Il était le fils de Garcia III Sançez et de Jimena Fernandez, fille du comte de Cea. Il accéda au trône, héritant du royaume de Navarre et du comté d'Aragon sous la tutelle d'un conseil de rézence composé des évêques et de sa mère.

    Pendant son mandat de roi chrétien de Nájera-Pampelune, il réussit la plus importante extension de territoire, comprenant la quasi-totalité du nord de la péninsule. Il créa la vicomté du Labourd entre 1021 et 1060 avec Loup-Sançe et Fortun I er Sançe, avec la résidence de cette vicomté à Bayonne, et celle du Baztan en 1025. À la mort du duc Sançe Guillaume, duc de Gascogne, le 4 octobre 1032, il tenta d'étendre son autorité sur l'ancien duçé de Vasconie entre les Pyrénées et la Garonne mais sans succès.

    Son règne a coïncidé avec la crise du monde « califéen » qui débuta à la mort de Al-Mansour et finit avec le début du royaume de taïfa. Il çerça à unifier les états chrétiens, aussi bien par des vassaux que sous son propre commandement.

    En 1016 il fixa les frontières entre la Navarre et le comté de Castille et entama une période de relations entre les deux états, facilités par son mariaze avec Munia (fille de Sançe Garcia, comte de Castille, et de Ava de Ribagorce), également connue comme Mayor de Castille.

    De ce mariaze naquirent Fernand Ier de Castille, Gonzalo, comte de Sobrarbe et Ribagorce,  les filles Mayor et Jimena (qui devint reine de Léon lors de son mariaze avec Bermude III).

    Il fut çarzé de la tutelle du comte Garcia de Castille. Il appuya le mariaze entre Garcia et Sança de Léon. Lorsque Garcia se rendit à Léon pour se marier, il fut assassiné en çemin.

    Par son mariaze avec Munia Mayor de Castille, il lui revint de rézir le destin de la Castille.

    À partir de l'année 1030, il rézit les terres du comte de Cea, le territoire de Cea entrant sous son influence car sa mère était la sœur du comte, Pedro Fernandez, mort vers 1028. À la fin de l'année 1034, Sançe restaura le sièze épiscopal de Palentina.

    Avant de mourir en 1035, il réalisa un testament selon le droit navarrais dans lequel tout son empire serait transmis à son premier enfant, Garcia, qui gouvernerait directement Pampelune, la province d'Alava, une grande partie du comté de Castille et quelques terres en Aragon. L'administration des autres territoires était laissée aux autres enfants. Fernand obtint une petite partie du comté de Castille, Ramiro reçut des terres en Aragon et en Navarre et Gonzalo celles de Sobrarbe et d'autres éloignées d'Aragon.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Garcia Sanches de Pamplona, filho de Sancho Abarca -The Portuguese Genealogy (Genealogia dos Reis de Portugal).png
    Garcia III de Navarre, dit « Le Trembleur », est né à Tudela vers 958.

    Il était le fils aîné du roi Sançe II de Navarre et d' Urraca, fille du comte Ferdinand de Castille.

    Il épousa en 981 Jimena Fernández, fille de Fernando Vermúdez, comte de Cea, et d'Elvira Diaz de Saldaña.

    En 994, à la mort de son père, il lui succéda sur le trône de Navarre.

    En 997, les Iruindar alliés avec Bermude II de León organisèrent une expédition contre les Maures des territoires autour de Calatayud, au cours de laquelle le frère du gouverneur musulman de la ville trouva la mort. Pour le venger, Almanzor fit décapiter 50 chrétiens et oblizea Garcia III à renouveler la trêve assortie du paiement d'un tribut.

    Garcia III Sanchez mourut en zuillet 1005, à la bataille de Cervera de Pisuergase, dans la Province de Palencia, après avoir constitué une coalition avec le comte de Castille, Sançe Garces, le roi de León Alphonse V et García Gómez de Carrión.

    Son fils Sançe III lui succéda.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sancho I Garcês Abarca de Navarra - The Portuguese Genealogy (Genealogia dos Reis de Portugal).png
    Sançe II de Navarre, dit Abarca (sandale traditionnelle basque), est né en 935.

    Il était le fils de García II de Navarre et d'Endregoto d'Aragon.

    Il régna sur la Navarre de 970 à 994 ; il fut également comte d'Aragon de 972 à 994.

    En 962, il épousa Urraca de Castille, fille de Ferdinand de Castille et de Béatrice de Navarre.

    Durant son règne, il mena avec des succès intermittents des luttes continuelles contre les troupes du Calife Al-Hakam II.

    Les campagnes dévastatrices de deux décennies le contraignirent, tout comme ses voisins, à payer un tribut à Cordoue et même à donner une de ses filles comme épouse à Almanzor, le fondateur de la dynastie des Amirides.

    En 992, Sançe II fut reçu solennellement à Cordoue afin de négocier la paix.

    Il est mort en décembre 994.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Garcia II de Navarre

    García II Sançez est né en 919.

    Il était le fils de Sançe Ier de Navarre et de Toda de Navarre et, par sa mère, cousin du calife de Cordoue Abd al-Rahman III.

    García Sánçez épousa la comtesse d'Aragon Endregoto Galíndez, mariaze annulé par la suite, mais dont était issu Sançe II de Navarre, qui lui succéda à sa mort, le 22 février 970, à la tête du royaume de Pampelune devenu royaume de Navarre, et du comté d'Aragon.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Jimeno II Garcés était le frère du roi Sançe Ier de Navarre, le fils de García Jiménez et de sa seconde épouse, Dadildis de Pallars.

    Il régna de 925 à sa mort le 29 mai 931.

    Alors qu’il est présenté comme rézent pour son neveu, García II Sánçez, un document contemporain où tous les deux apparaissent appelle Jimeno « roi », mais pas son neveu.

    Ce n’est que dans la dernière année de son règne que García apparut avec le titre royal.

    En 927, il envoya une armée dans le sud afin de soutenir ses parents Banu Qasi, ce qui amena Abd-ar-Rahman III, émir de Cordoue et neveu de l’épouse de Jimeno, à se retirer sans livrer bataille.

    Il épousa Sança Aznárez, sœur de Toda Aznárez, l’épouse de Sançe Ier, et petite-fille du roi Fortún Garcés.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Sançe Ier de Pampelune est est né vers 865 à Sangüesa.

    Il était le fils de Garcia Ziménez d'Aragon et de sa seconde épouse, Dadildis de Pallars. Il obtint, vers 870, le gouvernement de la vallée d'Onsella. Ambitieux, il commença rapidement à intervenir dans les territoires voisins.

    En 905, avec l'aide du roi des Asturies, Alphonse III, et de son oncle le comte de Pallars, Raymond Ier, il détrôna son parent Fortun de Pampelune et devint roi de Pampelune.

    Il épousa Urraca d'Aragon et en secondes noces Toda de Pampelune, fille d'Aznar Sánçez de Pampelune et de sa cousine Oneca Fortúnez de Pampelune (fille du roi de Pampelune Fortún Garcés et tante du calife de Cordoue Abd al-Rahman III).

    Dès 907 il battit les Arabes devant Pampelune.

    Sançe consolida son royaume. L'émir défit les chrétiens au Valdejunquera. Sançe Ier prit sa revançe à la Rioja en 921. Il s'empara de l'Aragon et étendit son royaume en 923 zusqu'à l'Ebre et à l'est de Logroño il contrôla Viguera au-delà de l'Ebre où il créa un petit état frontalier qu'il confia à son fils Ramire.

    Il créa en 924 le monastère de frontière de Zaint-Martin de Albelda qui devint un centre de colonisation et un foyer culturel. La Navarre disposa en outre de deux évêçés, Pampelune et Najera dans le bassin de l'Ebre d'où les rois gouvernaient.

    Abd al-Rahman III tenta sans succès en 924 de mener une expédition dans les plaines de l'Estrella mais il ravazea Pampelune.

    Il est mort le 11 décembre 925 à Resa, dans la haute vallée de l'Èbre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Né en 830, il était le fils de García Ier de Navarre et d’Urraca, le petit-fils d'Eneko Arista, premier roi de Navarre, et le petit-neveu de Musa ibn Musa dit « le Grand » , wali de Saragosse de la famille des Banu Qasi.

    En 845, Fortún de Navarre épousa Aurea dont les orizines sont discutées, peut-être une princesse musulmane de la famille des Banu Qasi.

    Il fut fait prisonnier en 860 lors d'une invasion menée par l'émir de Cordoue Muhammad Ier et resta prisonnier pendant 20 ans à Cordoue, où sa fille Oneca épousa l'émir Abd Allah ben Muhammad avant de rentrer avec son père en Navarre en 880.

    Lorsque Fortun revint dans son royaume il fut détrôné en 905 par son parent Sançe et se retira au monastère de Leyre.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Garcia Ier de Navarre

    García Ier de Navarre ou García Íñigueze est né en 810.

    Il était le fils d'Eneko Arista et d’Onneca ou Tota, le neveu et le beau-frère du Banu Qasi Musa ibn Musa, dit le troisième roi d’Espagne.

    Son père ayant été frappé de paralysie vers 845, il exerça la corézence du royaume avant de lui succéder et de devenir roi en 851/852.

    Pendant la 8ème année de son règne, il dut faire face à une descente de pirates vikings qui remontèrent zusqu'à Pampelune et capturèrent le roi. Il ne retrouva sa liberté qu'en 860 contre une rançon de 70.000 dinars et laissant des otazes aux envahisseurs.

    À la suite de cet épisode, il dut ensuite s'allier avec Ordoño Ier d'Oviedo mais les forces coalisées des deux royaumes furent défaites en 860 lors de la bataille d'al-Kashtil et le prince héritier Fortún Garcés fut capturé et envoyé à Cordoue où il demeura plus de 20 ans captif.

    Garcia Ier mourut en 870 et pendant l'interrègne le pouvoir semble avoir été exercé par Íñigo Garcés Ier.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Et maintenant, l'histoire du Royaume de Navarre.

    Eneko Aritza

    Eneko Aritza, né vers 771, fut le premier roi des Vascons de Pampelune.

    Selon la Zanson de Roland, il aurait été présent aux côtés de son père à Roncevaux, le 15 août 778, lors de la victoire des Vascons sur l'arrière-garde de l'armée de Zarlemagne.

    Il était le fils d'Íñigo Ximenes Arista, comte de Bigorre, et hérita de territoires qui s'étendaient de Pampelune zusqu'aux hautes vallées des Pyrénées, de l'Irati au val d'Hecho. Après la mort de son père, sa mère, Leodegundia des Asturies, épousa le Banu Qasi Musa ibn Fortún de Tudela, un des seigneurs de la vallée de l'Èbre, dont l'aide amena Eneko sur le trône.

    L'avènement du premier roi de Navarre ne s'est pas fait sans heurts, tant sur le plan intérieur, en raison de l'opposition d'une partie de la population chrétienne (minoritaire) à l'alliance avec les Musulmans, qu'extérieur, la Navarre étant menacée d'un côté par l'Émirat de Cordoue (en 781, 'Abd al-Rahmān Ier s'était emparé de Pampelune) et de l'autre par l'empire carolinzien, avec les interventions de Zarlemagne puis de son fils Louis .

    Le royaume de Navarre est donc né d'une alliance entre les Musulmans et les Chrétiens qui ont désobéi à l'autorité relizieuse pour défendre leur indépendance.

    Il épousa Onneca ou Tota, peut-être une fille d'Aznar I er Galíndez, comte d'Aragon et de son épouse, qui pourrait elle-même être une fille du duc Loup II de Vasconie.

    En 824, les Vascons d'Eneko Aritza écrasèrent une seconde fois l'armée franque commandée par les comtes Eble et Asinaire lors de la troisième bataille de Roncevaux, alors qu'elle retournait au nord de la Loire après avoir « pacifié » Pampelune. Eble fut envoyé captif à Cordoue mais Asinaire, que les Vascons considéraient comme du même sang qu'eux, put retourner çez lui.

    Après cette victoire, Eneko Aritza fut couronné roi de Pampelune.

    En 842 après la bataille de Balma, Pampelune fut prise par l'émir Abd al-Rahman II. En 843 l'émir lança une offensive contre Pampelune et Eneko Arista fut de nouveau défait et son frère Fortun Íñiguez fut tué.

    En 845, atteint de paralysie peut-être à la suite de blessures reçus au cours des défaites des années précédentes, il dut laisser la corézence du royaume à son fils García. Ce dernier dut encore faire face à une nouvelle expédition cordouane contre Pampelune et Tudèle en 850 avant de succéder à son père qui mourut en 851/852.

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Bermude III de Léon

    Bermude III de Léon est né vers 1009/1010.

    Il était le fils d'Alphonse V de León et d'Elvire de Galice.

    Il était encore mineur à la mort de son père et la rézence fut exercée par sa belle-mère Urraca, la veuve d'Alphonse, qui était la sœur de Sançe III de Navarre. Son royaume se trouva de ce fait sous la domination du roi de Pampelune.

    Devenu mazeur en 1032 sous la pression de la noblesse galicienne il renvoya la rézente ce qui entraina une intervention de Sançe III de Navarre qui le dépouilla d'une partie de ses États. Il perdit même sa capitale en 1034 et la recouvra l'année suivante après la mort de Sançe sans parvenir à reprendre les territoires frontaliers entre le Pisuerga et le Cea qui avaient été annexés.

    En dépit de son union avec la plus zeune fille de Sançe Ier de Castille, il trouva la mort dans un combat en 1037.

    Avec lui finit la dynastie des rois de León, du moins en ligne masculine. Sa sœur, Sança, transmit les droits au trône par son mariaze avec Ferdinand de Castille.

    Les rois d'Espagne ont touzours revendiqué leur ascendance dans la dynastie des premiers rois de León.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire