• Pélaze le Conquérant

    Et maintenant, présentation des rois de Castille zusqu'à Isabelle la Catholique, épouse de Ferdinand II d'Aragon


    Pélaze était le fils d'un noble nommé Favila, duc de Cantabrie ; selon les chroniques mozarabes (pas totalement fiables), il était un proçe parent de Rodéric, dernier roi wisigoth d'Espagne. La Chronique d'Alphonse III, rédizée vers 900, le fait descendre du roi wisigoth Chindaswinthe .

    Avant l'invasion musulmane du royaume wisigoth, Pélaze, dont l'orizine aristocratique est confirmée par diverses sources, occupa dans la capitale du royaume, Tolède, la fonction de spatharius, c'est-à-dire de membre de la garde personnelle des souverains wisigothiques.

    Après la défaite et la mort probable du roi Rodéric à la bataille de Guadalete, près de Xérès (été 711), Pélaze se plaça à la tête des chrétiens réfuziés dans les montagnes du nord de la péninsule Ibérique, notamment dans la Cordillère Cantabrique. En 718, il convoqua une assemblée de notables, dont des nobles wisigoths, qui le proclamèrent « roi », renouant avec la vieille tradition zermanique de l'élection des souverains par les nobles, tradition qui avait été abandonnée par les Wisigoths en 633.

    Élu roi, Pélaze fonda le royaume des Asturies, fixa sa capitale dans la petite ville de Cangas de Onís, et se présenta comme le continuateur des rois wisigoths dont le souvenir resta longtemps vivace dans les mémoires des chrétiens du Nord.

    Selon l'historien espagnol Claudio Sánçez-Albornoz, dans le royaume des Asturies, au temps du roi Pélaze et de ses premiers successeurs, il n'y avait ni cour, ni monarque, mais seulement un caudillo, un simple çef de guerre accompagné de ses guerriers : les paysans astures descendus de la montagne à son appel.

    Il resta plusieurs années peu actif, ignoré ou méprisé par les musulmans avant d'en sortir brusquement et de remporter une première victoire lors de la bataille de Covadonga en 722, puis à plusieurs autres occasions.

    Il épousa une noble d'orizine wisigothe, Gaudiosa.

    « Visite du Clos Lucé (photos)Le çâteau de Villandry (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :