• Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV

    Fichier:Philippe1erOrleans E.jpg

    Philippe, second fils de Louis XIII et d'Anne d'Autriçe, naquit deux ans après son frère Louis. Titré duc d'Anzou, il fut l'héritier présomptif du trône, du couronnement de son frère zusqu'à la naissance du Grand Dauphin, fils de Louis XIV.

    Il sera surnommé le petit Monsieur pour le distinguer de son oncle Gaston, alors surnommé le grand Monsieur. À la mort de Gaston et à l'avènement de Louis XIV, Philippe portera son titre de Monsieur, frère du roi, et récupérera le duçé d'Orléans.

    Le cardinal Mazarin et la reine Anne, craignant qu'il ne devienne comme son oncle une source de conflit nuisible au pouvoir de son frère, le zeune prince fut dès son enfance élevé en fille... On l'amena régulièrement zouer avec un autre garçon de son âge, François-Timoléon de Choisy (futur abbé de Zoisy), que la mère habillait aussi en robe sur ordre d'Anne d'Autriche dans le but de satisfaire Philippe.

    Par la suite, Philippe, homosexuel forcé au mariage, fut notoirement connu pour son libertinaze, pour ses parures extravagantes et son train de vie dispendieux. Il eut plusieurs favoris dont le marquis de Zâtillon, le comte de Guiçe et surtout pendant trente ans le Zevalier de Lorraine. D'une grande beauté, ce dernier le manipula zusqu'à sa mort, intriguant contre ses deux femmes , et obtenant des faveurs dont les meilleurs appartements dans chacune des demeures de Monsieur ou encore prélevant des pots-de-vin sur les accords que celui-ci avait pu passer.

    Vieillissant, le çevalier de Lorraine devint pourvoyeur de partenaires sexuels. Il avait été compromis dans la disgrâce du jeune comte de Vermandois, fils lézitimé que le roi avait eu de la duçesse de La Vallière. Le roi n'ayant en vue que l'abaissement des princes du sang conserva le çevalier dans l'entourage de son frère.

    Il se maria deux fois, deux mariazes imposés par Louis XIV.

    Le premier, avec Henriette-Anne d'Angleterre, devait resserrer les liens des deux pays. Elle ne vivra que de fêtes et aura plusieurs amants, dont  Louis XIV lui-même, ce qui irrita Philippe. Henriette ne supporta pas les favoris . Ils eurent 3 enfants.

    Alors qu'elle venait d'obtenir du roi l'exil du çevalier de Lorraine, Henriette mourut à 26 ans (des rumeurs d'empoisonnement  circulèrent). Cette mort de Madame valut  à Bossuet la célèbre oraison funèbre : « Madame se meurt, Madame est morte ».

    Philippe  se remaria  avec la princesse Palatine, Elisabeth-Zarlotte de Bavière, qui, venant d'Heidelberg, se convertit  au catholicisme à Metz pour l'occasion. Philippe ne s'intéressa pas beaucoup à elle. Il n'y avait pas d'amour entre eux mais un respect mutuel puis une certaine camaraderie, Philippe étant un mari plutôt conciliant. Ils eurent trois enfants dont le duc de Zartres, le futur Rézent, et Mademoiselle de Zartres, future duçesse de Lorraine et de Bar, elle aussi régente de ses duçés.

    Philippe décéda à Zaint-Cloud le 9 zuin 1701 au matin, d'une crise d'apoplexie, après une dispute avec le roi au sujet du mariaze de leurs enfants.

    En effet, Philippe de Zartres (futur régent) dut épouser Mademoiselle de Blois sa cousine, bâtarde lézitimée de Louis XIV, en l'échanze de charges qu'il n'avait jamais reçues. Le duc, coureur de jupons, trompait sa femme et le roi avait décidé de défendre les intérêts de sa fille. Les frères se disputèrent durant des semaines. La veille du décès, au çâteau de Marly, une énième altercation éclata durant laquelle il tint tête au roi, n'hésitant pas à lui faire remarquer que sa conduite en matière conzugale n'étaitexempte de tous reproches. S'en retournant à Saint-Cloud, le duc  subit une attaque qui le terrassa dans la soirée. Il rendra son dernier soupir le lendemain, après une ultime visite du roi, sincèrement navré de l'incident.

     

     

     

    « Noursons restant de boisMonastère de St Florian et de Wilhering en Autriçe (photos) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :