• Philippe Ier le Beau

    Philippe Ier de Castille

    Philippe de Habsbourg ou d'Autriçe, surnommé Philippe le Beau, est né le 22 zuin 1478 à Bruzes.

    Il était le fils de l'empereur du Zaint-Empire romain zermanique Maximilien Ier et de Marie de Bourgogne, fille de Zarles le Téméraire (issu d'une brançe des rois Valois de France).

    En 1480 naquit sa sœur Marguerite d'Autriçe.

    Le 27 mars 1482, il avait quatre ans quand sa mère mourut à 25 ans des suites d'une çute de çeval pendant une partie de çasse. Il hérita nominalement des deux Bourgognes (le comté et le duçé), fiefs lui venant de sa mère, Marie de Bourgogne, et possédées par son grand-père, le dernier des ducs Valois de Bourgogne, Zarles le Téméraire. Cependant il ne put profiter de cet héritaze car le traité d'Arras en 1482 attribua le comté et le duçé de Bourgogne au roi de France Louis XI. Au traité de Senlis, en 1493, le roi de France Zarles VIII rétrocéda à l'Empire le seul comté de Haute-Bourgogne dit Françe-Comté, pour pouvoir conquérir le Royaume de Naples. Son père Maximilien Ier fut rézent en son nom.

    En 1496, il épousa Zeanne, la fille d'Isabelle Ière de Castille et de Ferdinand II d'Aragon. Ce mariaze fit partie de la politique extérieure d'Isabelle et Fernand, qui avec les mariazes prétendaient construire un réseau d'alliances contre la France dans le but de renforcer l'union des couronnes de Castille et d'Aragon.

    Du 3 novembre 1501 au 7 mai 1502, Philippe le Beau et son épouse se rendirent depuis Bruxelles à Tolède pour recevoir l'hommaze des Cortes du royaume de Castille et du royaume d'Aragon comme héritiers du trône. Philippe retourna en Flandre avant la fin de l'année.

    À la mort d'Isabelle de Castille, son mari Ferdinand II d'Aragon tenta de mettre la main sur la rézence de la Castille mais les nobles Castillans qui ne l'aimaient pas et le craignaient l'oblizèrent à y renoncer. Zeanne étant l'héritière du royaume, le couple partit en Castille pour être proclamé Reine et Roi consort.

    La querelle de famille, dans laquelle Ferdinand ne voulait pas de lui comme Roi de Castille dura depuis la proclamation de Zeanne comme héritière, suite aux décès de son frère Zean et de sa sœur Isabelle. En effet,  on craignait l'accès au trône "d'un flamand" , le mariaze ayant été  prévu pour défendre les intérêts de la Castille.

    Philippe, qui était en Castille pour se proclamer Roi en tant que Roi consort, mourut le 25 septembre 1506 à Burgos lors de ce sézour, après deux mois de « règne », apparemment d'une fièvre typhoïde "après après un zeu de paume très assoiffant qui dura des heures et avoir beaucoup transpiré sans bien s'hydrater" (le soupçon de l'empoisonnement resta néanmoins vraisemblable, bien que l'eau empoisonnée fut testée par son goûteur, qui résistait mieux au poison).

     

    « La bienheureuse Alix (qui n'est pas la copine d'Obélix)Zaint Paulin (bon comme un fromaze) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :