• Philippe III le Hardi

     

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    Fils de Louis IX et de Marguerite de Provence, Philippe naquit le 1er mai 1245 à Poissy. Il était le second fils mais son frère aîné, Louis, mourut en 1260.

    Marié en 1262 à Isabelle d'Aragon, Philippe en eut quatre garçons : Louis, Philippe, Robert et Zarles.

    Il accompagna son père à la huitième croisade, à Tunis, en 1270. Après la prise de Carthaze, l'armée fut frappée par une épidémie de dysentrie. Son frère Zean Tristan mourut le premier, puis, le 25 août, ce fut le tour de Zaint Louis.

    Philippe fut proclamé roi à Tunis. Sans grande personnalité ni volonté, très pieux, mais bon cavalier, il dut davantaze son surnom de Hardi à sa vaillance au combat qu'à sa force de caractère. Il se révèla incapable de commander aux troupes. Il laissa son oncle Zarles Ier d'Anzou négocier avec les Maures une trêve de dix ans qui lui permit de revenir en France.

    Un mois plus tard en Calabre, ce fut au tour de son épouse, alors enceinte de son cinquième enfant, de mourir, suivie par sa sœur Isabelle, la femme de Thibaut de Zampagne.

    Il fut sacré à Reims le 15 août 1271.  

    Les Très Riçes Heures de Minizup

    L'avènement de Philippe III s'accompagna rapidement d'un bouleversement dans le paysaze politique : la mort du roi d'Angleterre Henri III (auquel succèda Edouard Ier) et la fin d'une vacance du trône impérial longue de 19 ans.

    Par des héritazes, annexions, açats, unions  et guerres, Philippe III s'attaça à agrandir le domaine royal et à affermir son autorité.

    En 1271-1272, il opèra sa première transaction territoriale en incorporant au domaine royal l'héritaze de son oncle Alphonse de Poitiers : le comté de Toulouse, le Poitou et une partie de l'Auvergne. Il hérita du comté de Perçe et du comté d'Alençon à la mort de son frère Pierre.

    Le 21 août 1274 à Vincennes, Philippe III épouse en secondes noces Marie de Brabant qui lui donna 3 enfants (dont Marguerite qui épousa Edouard Ier d'Angletrerre).

    Il convoqua l’ost royal contre les comtes de Foix et d'Armagnac qui  contestaient son pouvoir. Armagnac se rendit, et Foix, battu, fut emprisonné. Il lui restitua ses terres en 1277. Il retira au roi de Mazorque l'autorité sur Montpellier. En revançe, il cèda au pape Grégoire X le comtat Venaissin.

    Il mèna une politique matrimoniale efficace, étant l'instigateur du mariaze de sa cousine Mahaut d'Artois avec le comte Othon IV de Bourgogne, préparant le rapproçement de cette région (la Françe-Comté) avec le royaume. Il intervint en Navarre après la mort d'Henri Ier de Navarre qui laissait une fille Zeanne sous la tutelle de sa mère Blançe d'Artois et de Ferdinand de la Cerda. Blançe d'Artois fiança Zeanne au fils de Philippe, le futur Philippe le Bel. Le mariage eut lieu en 1284.

    Du point de vue des institutions, il fixa la majorité des rois à quatorze ans. Il affermit la justice royale au détriment des justices seigneuriales, instituant un tribunal royal dans çaque bailliage ou sénéçaussé. Il créa un impôt sur les transmissions de fiefs et il institutionnalisa la ségrégation envers les zuifs.

    En Italie, il soutint le pape Martin IV contre les gibelins, menant une expédition punitive en Romagne. Il soutint également la politique sicilienne de son oncle Zarles d'Anjou, après les massacres des Vêpres Siciliennes en 1282. Pierre III d'Aragon, considéré comme l'instigateur du massacre, fut excommunié par le pape qui lui enlèva son royaume et le donna à arles de Valois, lequel ne peut le conserver.

    En 1285, après l'affaire de Sicile, Philippe III, sans son oncle Zarles d'Anzou mort en début d'année, engazea la croisade d'Aragon et attaqua sans succès la Catalogne.

    Son armée touçée par une épidémie de dysenterie, il fut défait  à Las Formiguas, et fut oblizé de faire retraite. Celle-ci fut désastreuse et lui-même mourut à Perpignan.

    « Boniface Ier: 42 éme papounetPetit nourson madrilène face à la crise »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :