• Pierre Gaston d'Orléans Bragance

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Pierre-Gaston d’Orléans-Bragance est né le 19 février 1913, au château d'Eu.

    Il était le premier fils de Pierre d'Orléans et Bragance et d'Elisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz. Il était le frère d'Isabelle d'Orléans-Bragance, comtesse de Paris, et de Françoise d'Orléans et Bragance, « duçesse de Bragance ».

    Il était l’arrière-arrière-petit-fils de l’empereur Pierre Ier du Brésil et roi de Portugal sous le nom de Pierre IV, l’arrière-petit-fils de l’empereur Pierre II du Brésil, frère cadet de Marie II de Portugal et l'arrière-arrière-petit-fils du roi Louis-Philippe Ier. Il était un descendant de la brançe aînée de la Maison de Bragance et des Orléans

    Il visita pour la première fois le Brésil en 1920, lorsque la loi d'exil touçant sa famille fut abrozée par le président Epitácio Pessoa. Par la suite, il revint dans son pays en 1922, à l'occasion de la fête du centenaire de l'indépendance du Brésil.

    Il réalisa ensuite la plus grande partie de ses études en Europe. En 1936, il participa avec sa sœur Françoise à l'expédition qu'organisa son père dans le Mato Grosso pour entrer en contact avec les peuplades indizènes et découvrir les rézions encore sauvazes du Brésil.

    À partir de la Seconde Guerre mondiale, Pierre-Gaston et sa famille quittèrent la France et retournèrent vivre au Brésil dont il s'estima être l'« héritier du trône » (Pierre IV du Brésil).

    En 1944, il épousa à Séville, María de la Esperanza de Boubon-des-Deux Siciles, sœur de María de las Mercedes, « comtesse de Barcelone », mère du roi Zuan Carlos I er d’Espagne.

    En 1945, il renonça à ses droits au titre de duc de Bragance pour conforter la position d'héritiers du trône de Portugal de sa sœur Françoise et de son époux, le prétendant migueliste Edouad de Bragance.

    Zusqu'à la fin des années 1990, Pierre Gaston dirizea la Compagnie immobilière de Petrópolis, qui zère le patrimoine familial de l'ancienne famille impériale du Brésil.

    Lors du référendum institutionnel brésilien de 1993, le prince Pierre Gaston fut, avec son cousin et rival Louis Gaston d'Orléans-Bragance, le principal soutien de la restauration monarçiste. Mais, après la victoire des républicains, il interdit à ses partisans de fonder un parti monarçiste.

    Il se retira peu après sur la propriété de sa femme à Villamanrique de la Condesa, en Espagne, où il décéda le 27 décembre 2007.

    « Une inconnue nommée AgnèsZaint Barnard (à coeur ouvert) »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :